clip : Titus Andronicus – No Future Part Three : Escape From No Future

Encore un groupe de barbus mais pas barbant. On est loin de Bon Iver et de Fleet Foxes, on est plus proche des Pogues et de la Guiness, des Sex Pistols et du Whiskey et bien sûr du Boss du New Jersey, Bruce Springsteen mais sous codéine.

Titus Andronicus

Ça défouraille sec comme dans la première tragédie de Shakespeare que personne ne connait d’où provient leur nom, c’est parfois redondant et grandiloquent avec un concept album, The Monitor sur la guerre de sécession, mais c’est foutrement jouissif avec des hymnes au New Jersey pédale au plancher et une voix façonnée au bourbon. Patrick Stickles en a marre des clichés sur son « garden state ». On est donc plus des côté des « losers » qui n’ont jamais quitté leur trou qu’il affectionne tant, des sans grades, des clerks à la Kevin Smith. Alors ‘this land is his land’ ?, gouttez au New Jersey de Titus Andronicus.

Discographie

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

Girl Band - Pears for Lunch

Vidéo : Girl Band – Pears for Lunch

Girl Band pas mou pourrait-on s’amuser à l’écoute du nouveau titre du groupe qui ne manque pas d’Eire (Bono est en vacances à l’expo de Milan, ouf !)

Plus dans Son du jour

Jacquesloucel-michle

Vidéo : Jacques Loucel – Michèle

Non, Jacques Loucel (Cavale, Karimouche) ne bosse pas pour Parcoursup. Pourtant l’on suit avec justesse et finesse Michèle dans sa quête émancipatrice.
Johncale-howweseethelight

Vidéo : John Cale – How We See The Light

John Cale sera t-il celui d’où viendra la lumière ? 82 ans au compteur comme Sir Paul, il balance une bombinette pop comme pourrait faire un jeunot qui déclare sa flamme pour la première fois.
Louisecombier-jeveuxdanser

Vidéo : Louise Combier – Je veux danser

On ose l’affirmer, on aime Louise Combier. Pourquoi ? parce qu’on la suit depuis ses débuts et qu’on aime sa mue pop. Françoise vient de nous quitter mais Louise réunit les garçons et les filles par la main et elle répand l’amour sur terre et refait le monde.