Alors que des milliers de gens raisonnables se sont précipités au Zénith pour aller taper du pied sur les rythmes de Them Crooked Vultures, quelques personnes se sont cachées dans le Trabendo pour découvrir le nouveau projet de la grande brindille.

Richard Ashcroft – RPA & The United Nations of Sound

Avant de découvrir les nouveaux morceaux du gang créé par l’un des meilleurs chanteurs des années 90 (qui a dit le meilleur?), on ne peut se remémorer le gâchis complet qu’est ce type.  Le sabordage de The Verve en pleine gloire (passe encore…), le remontage mal fichu de The Verve, les albums solos douteux malgré des qualités évidentes. Bref. L’addition est longue. Résultat, Ashcroft sert de faire valoir à toute une génération anglaise qui n’a eu que d’oreilles pour la voix de ce type porté aux nues par un groupe d’une efficacité redoutable. Il en était réduit à faire des piges au Live 8 avec les Coldplay (adjectif(s) au choix).

https://www.youtube.com/watch?v=HOwHD-OOeSA

Discographie

Ashcroft semble donc tourner une page.  Exit Peter Salisbury, compagnon de The Verve et pilier de toutes les aventures du père la maigreur. Bonjour un backing band relativement efficace. Et place donc à des chansons qui oublient les poncifs habituels et qui tentent de renouveler la garde-robe déjà bien remplie. Certains titres raviront les fans : Beatitude et Born Again. D’autres vont satisfaire les amateurs de grosses ficelles et de stéréotypes pénibles. This thing called life. Tout un programme…

Pas vache, Richard Ashcroft a payé sa tournée de titres époque Urban Hymns : Lucky Man, The drugs don’t work.

Visiblement, il a retrouvé un minimum d’ambition. Reste à savoir si on lui accordera une nouvelle chance…

Date : 8 juin 2010

Pouet? Tsoin. Évidemment.

Cela pourrait vous intéresser

Richard Ashcroft - These People

Richard Ashcroft – These People

C’est ce bon Andrew Loog Oldham qui a le mieux résumé la carrière de Richard Ashcroft. Pour le manager des Rolling Stones, le leader de feu The Verve ne s’est jamais remis de la chanson Bittersweet Symphony. Depuis 1997, la grande asperge anglaise est hantée par ce sample des Stones et tente de rééditer l’exploit […]
The Verve - A Northern Soul

A Northern Soul de The Verve réédité

Tiens on réédite (uniquement en vinyle visiblement) le deuxième album des The Verve. L’heureuse nouvelle ! L’objet avait atteint des prix prohibitifs sur le marché de l’occasion. Il faut dire qu’en 1995, année de la sortie de ce disque, le pressage des vinyles était réduit à sa portion congrue. Les majors avaient décidé quelques années […]
The Magnetic North

Cap sur le Magnetic North

Leçon de mathématiques : Erland & the Carnival = Erland Cooper + Simon Tong. The Magnetic North = Erland & the Carnival + Hannah Peel. Erland & the Carnival + The Magnetic North = 5 grands disques de pop anglaise.
Richard Ashcroft

This Is Richard Ashcroft

Richard Ashcroft (The Verve) reviendra aux affaires le 20 mai 2016. Après l’accident industriel causé par son album The United Nations of Sound (2010), Mad Richard revient dans une forme plus classique. Et en peu plus en forme que précédemment !

Plus dans Concerts (live reports)

Bandabardò & Cisco a Ripatransone

Festa a Ripa !

Bardot chantait nue au soleil, Bandabardò invite Cisco sur son dernier album, Non fa paura à rester nu et manifester. Date : vendredi 12 août
Florent Marchet

Le monde de Florent Marchet

Florent Marchet pour soi, quasi. C’était aux Abattoirs de Bourgoin-Jallieu dans un nouveau format intime où l’on a pu voyager en solitaire, de Courchevel à Levallois, de Paris à Nice en passant par Montréal.
Star Feminine Band à l'Opéra Underground

Star Feminine Band au firmament

Dans le cadre de leur carte blanche à l’Opéra Underground à Lyon, La Féline et Bertrand Belin invitaient le Star Feminine Band pour leur deuxième concert en France avant leur passage à Bobigny (Canal 93) le 30 novembre et au Transmusicales de Rennes les 3 et 4 décembre prochains.
Waed Bouhassoun et Moslem Rahal @ Opéra National de Lyon, 14-11-2021

Quelle nuit à l’Opéra (de Lyon) !

De la couleur avant toute chose. C’est amusant pour une carte blanche. Bertrand Belin et La Féline ont invité The Colorist Orchestra avec Howe Gelb puis la joueuse de oud syrienne Waed Bouhassoun, en duo avec le virtuose du ney Moslem Rahal.