Luke
Luke

Moins de deux mois après leur passage au Bataclan, c’est à la Machine du Moulin Rouge (nouvelle salle de concert ayant pris il y a peu la place de la Loco) que Luke remet le couvert.

Gaspard Royant

Gaspard Royant
Gaspard Royant @ Nouveau Casino - 07-04-2010

Il est tout juste vingt heures trente lorsqu’apparaissent sur scène Gaspard Royant et son trio de musiciens, entrée en matière agréable avant le set endiablé de Luke. Le jeune homme, journaliste reconverti en musicien, touche à tous les genres avec ses compositions. Et livre, pendant une demie-heure, un savant mélange de folk ponctuée de riffs électriques dignes des meilleurs groupes de rock british. Le public apprécie, surtout lorsque monsieur Royant fait de l’humour pendant les interludes. Il signera même quelques autographes et prendra le temps de discuter avec des admirateurs avant l’arrivée de Luke.

Luke

21 heures. Le moment est venu pour Thomas Boulard et ses acolytes de monter sur scène et défendre leur dernier album, D’autre part, paru en Février dernier.

Petit flashback : Luke, c’est une décennie de rock et quatre albums truffés de tubes à l’efficacité imparable. Leur dernière galette, résolument plus pop que les précédentes, constitue un virage et amène une certaine sérénité, montrant la volonté du groupe de perdre leurs réflexes électriques et de revenir à des compositions plus douces.

Le set démarre doucement: Thomas Boulard, imperturbable, reste concentré sur ses compositions et n’échange que très peu avec son public. Les nouvelles chansons (« Je suis un robot », « Les amants de Valence », « Pense à moi »), bien moins engagées et moins braillardes que les précédentes, peinent à remuer une foule trop discrète.

Ce n’est qu’à partir du morceau « La Transparente », l’un des titres des Enfants de Saturne, que le public s’enflamme. Le groupe commence enfin à s’amuser lui aussi, faisant alterner parfaitement leur setlit entre nouveautés et morceaux anciens. Juste avant d’entamer l’intro entêtante de « La Sentinelle » (le tube ultime du groupe), Thomas Boulard feint même l’introduction d’un morceau « encore jamais joué en live », et montre sur scène une sincère volonté de partager sa musique. Après le rappel, c’est seul sur scène avec sa guitare sèche qu’il interprète la très touchante ballade « Zoé ». Le reste de la bande le rejoint alors pour une fin de concert qui fait danser toute la fosse.

La complicité entre les musiciens est évidente, le public est conquis. Le show se termine en apothéose avec une interprétation très musclée du titre « Paradis Rouges », hymne punk par excellence. S’il aura fallu attendre une demie-heure que le concert se lance, Luke aura livré hier soir un set de qualité, véritable feu d’artifice sonore faisant la part belle aux riffs endiablés des albums précédents.

23 heures. Les cinq membres du groupe saluent et quittent la scène en souriant. Le plaisir fut partagé.

Setlist
Fini de rire, Les amants de Valence, Oublie le reste du monde, Pense à moi, La terre ferme, Je suis un robot, La Transparente, Stella, La complainte du gardien de prison, La sentinelle, Faustine, Petite France, Soledad, Dans l’ombre.

Rappel
Zoé, Je suis Cuba, Manhattan, Paradis Rouges.

Date : 19 juillet 2010
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Luke - Quelque part en France

Un peu partout en France

Ce n’est malheureusement pas quelque part en France mais plutôt un peu partout que l’on se réveille avec un sévère mal au crâne.
Gaspard Royant, La Lune des Pirates, 7-11-2014

Gaspard Royant, un gars brillant

Gaspard Royant vient de mettre sa fessée à La Lune des Pirates. Étrange garçon que ce Royant : alors que toute la nouvelle scène française s’est précipitée sur Daho et consorts, voilà que le bougre s’est pris d’amour pour la sacro-sainte période 55-65. Pour notre plus grand plaisir. Le show Royant vaut son pesant de…
Woodstower 16ème édition

Woodstower à couvert

Le festival Woodstower aura lieu cette année les 23 et 24 août au Grand Parc Miribel Jonage. Woodstower 16ème édition
chronique Gaspard Royant - 10 Hits Wonder

Gaspard Royant – 10 Hits Wonder

Gaspard Royant – 10 Hits Wonder Quel dommage. Nous avons à notre disposition que cinq étoiles pour noter les disques. Pour 10 Hits Wonder, il nous en faudrait dix. Dix comme le nombre de chansons que comporte ce disque qui se révèle être une petite arme de destruction massive à lui tout seul.
Gaspard Royant

Gaspard ose

Gaspard Royant Gaspard Royant apprécie les années 50 et 60 donc le disque vinyle. Il a donc décidé tout naturellement de sortir trois 45 tours à l’heure de l’invasion du tout numérique, enregistrés dans le temple analogique londonien des studios Toe-Rag (Didier Wampas vient de faire de même en compagnie des Bikini Machine) au son…

Plus dans Concerts (live reports)

[35] Les Pale Fountains ou l’Eldorado Pop

Après avoir joué en février 1985 à Londres et avant de s’envoler pour le Japon, les Pale Fountains étaient de retour à Paris en cette veille de printemps 1985. L’Eldorado de 1985 fut la séance de rattrapage pour ceux qui avaient séché la piscine Deligny.
Shack - La Locomotive, 1990

[1990 – 2020] Sur les rails avec Shack

8, 9 et 10 novembre 1990. Paris. Les La’s, les Boo Radleys, Dr Phibes et les House Of Wax Equations débarquent à Paris le temps d’un week-end pour initier les Français aux plaisirs plus ou moins méconnus (mais surtout exquis) de Liverpool. Les frères Head, ex Pale Fountains sont évidemment de la partie. On connaissait…

Liam Gallagher à son Zénith

Liam Gallagher a donné hier soir au Zénith de Paris le dernier concert d’une tournée européenne qui a affiché complet tous les soirs. Et il a fait plus que le travail.

Motivant Morby

L’ex-Woods est venu jouer son répertoire à La Lune des Pirates, salle qui avait accueilli et vu triompher les flamboyants Woods en 2017. Jeu, set et match pour…
Vincent Delerm @ Théâtre des Pénitents, Montbrison, 04-02-2020

Vincent Delerm : La vie passe et il en fait partie

Hier soir Vincent Delerm chantait à Montbrison devant le public du festival Poly’Sons. Après le spectacle, je lui ai parlé des photos que j’avais faites, de cet article que j’allais écrire sur son spectacle. Quelle idée insensée ais-je eue là… Comment écrire sur la musique, comment mettre des mots sur des sons, sur d’autres mots ?…
Damien Saez @ Halle Tony Garnier, Lyon, 09-12-2019

Damien Saez, « Que l’éphémère devienne éternité »

Damien Saez venait hier au soir présenter à Lyon, Ni Dieu ni Maître, l’album qui clôture Le Manifeste, fresque sociale de quatre années de 2016 à 2019 présentée dans une « oeuvre numérique » sur son site internet « Culture contre culture ». 39 chansons, politiques et poétiques dans lesquelles se lit la France des attentats aux gilets jaunes,…