Vidéo : Jana Horn – Jordan

Croire ou ne pas croire. Et en quoi. La Jordanie comme purgatoire en attente du renouveau ? Jana Horn avant les trompettes de la renommée fait résonner son cor(ps) et son cœur pour mieux étreindre les nôtres.

C’est une bonne chose, l’album résolution de l’année 2022 sort le 22 janvier chez No Quarter Records. Optimism est un condensé de violente douceur comme avec ce Jordan, déambulation musicale entre apaisement et inquiétude. Il n’y a qu’un pas entre le Texas et La Jordanie. Prendre des décisions souvent difficiles. Ecrire parfois dans la douleur pour faire barrage aux larmes et aux regrets. Avec sa basse obsédante, ses sifflements lancinants, ses cloches crispantes, la voix de Jana Horn nous permet de trouver notre chemin de Damas.

« Je me suis dit qu’on écrivait toujours sur le corps mort du monde et, de même, sur le corps mort de l’amour. » L’Amant, Marguerite Duras.

Jana Horn – Jordan

Jana Horn - Optimism

They called me to Jordan, said, « Boy, pack your things
The greatest bomb is coming to sort out the unclean
And if you go to Jordan, you’ll face your enemies
But if you don’t, you won’t have more than your mother’s grief

And when you go to Jordan, don’t stop for anything
When she asks you if you’re thirsty, and you are, don’t have a drink
It’s not your task to understand the power of your feet
You just must walk to Jordan, boy, because it’s what we need »

So I, to Jordan, with nobody in tow
Do walk the day into the end of its shadow
With a mind to quiet the questions that I keep
Like a baby in the womb rocks its mother into sleep

And the road’s so long, I do not know my name
By the time my body falls flat at Jordan’s gate
And I cry, « Brother, sister, Mary Full of Grace
Please tell me what I’ve done to have been pulled up from my place »

And the gate unlocks and there before me stands
A man who is so dark, he has black bullets in his hands
And he says, « Friend, my friend, do you remember me? »
And I said, « You must be mistaken, sir, I came from Galilee »

« Why, yes, I know, and you have served me well
You have found the gates of Jordan despite every kind of hell
Now, please, you must take this burden off of me
I will blow my trumpet, boy, and you’ll bomb Galilee »
« But, sir, I can’t, that is my family
They are just as dark and troubled and burdened by belief
I can’t be cut off from the shadow that was cast by my own feet
To thank God for his calling at the cost of Galilee

Then he grabbed my arm, said, « Take this trumpet here
You can play your town a song while I take them by the ear
This is the way of things you simply do not understand
And I can only show you grace, dear boy, if you will take my hand »

So there I laid my body to rest
Having reached the gates of Jordan for the journey in itself
I cannot want to wander any longer through this hell
To be left for dead in Jordan and be called Emmanuel »

Jana Horn – Optimism

Tracklist : Jana Horn - Optimism
  1. Friends Again
  2. Time Machine
  3. Optimism
  4. Changing Lives
  5. Man Meandering
  6. Tonight
  7. A Good Thing
  8. Jordan
  9. Driving
  10. When I Go Down Into That Night

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

Aleladiane-whenwebelieved

Vidéo : Alela Diane – When We Believed

« L’amour fait songer, vivre et croire » écrivait Victor Hugo dans Les Contemplations. Alela Diane nous tend un miroir avec son nouvel album à paraitre à l’automne chez Believe / Naive.
Blacklilys

Lendemain de fête

Pendant que certains insouciants égoistes se ruent à la plage ou profitent de leurs piscines de lotissements pavillonnaires, d’autres luttent pour sortir des ténébres.
Andrew Bird – Make A Picture

Vidéo : Andrew Bird – Make A Picture

Avec plus d’une vingtaine d’albums, Andrew Bird continue de se réinventer en creusant dans son dernier album, Inside Problems les affres de son intimité.

Plus dans Son du jour

Juliajacklin-lovetrynottoletgo

Vidéo : Julia Jacklin – Love, Try Not To Let Go

Oubliez la grenouille de Roger Glover, place à Julia Jacklin qui exhorte, « love, love is all that I want now » sur Love, Try Not To Let Go qui figure sur son nouvel album, PRE PLEASURE à paraître le 26 août 2022.
Willsheff-estrangementzone

Vidéo : Will Sheff – Estrangement Zone

Après avoir fermé la boutique Okkervil River avec la compilation en douze volumes A Dream In The Dark en 2019, Will Sheff, l’homme qui voulut être roi sort son premier album solo, Nothing Special et s’éloigne des addictions et des sonorités du passé pour trouver davantage de lumière.