Public - Rock en seine 2010 Le nombre de festivalier semble avoir doublé dans la nuit. On me souffle que c’est l’effet Beirut + Arcade Fire. Ça se tient.

Rock En Seine 2010

public et ambiance des Rock En Seine 2010

Sur la scène de la Cascade les texans de Black Angels sont déjà en place et déversent un blues rock à mi chemin entre BRMC, The Black Keys et les White Stripes. Le stetson du guitariste est de rigueur.
Le dernier album de Beirut pouvait laisser présager le pire. Ça n’a pas eu l’air de refroidir la foule venue en nombre pour les écouter. Le groupe attaque directement avec Nantes, pour nous éviter de l’attendre pendant tout le set. La première apparition du ukulélé est étrangement acclamée. La foule beugle à chaque premières notes. Une avalanche de cuivres, xylophone et autre claviers s’abat sur le domaine de St Cloud. Les ritournelles poétiques du groupe font se balancer la foule en rythme. Le set finira sur un tout petit « Je vous aime » de Zach Sunday Smile et Cherbourg resteront les meilleurs moments.

2010_08_28_ambiance_res
2010_08_28_ambiance_res
2010_08_28_ambiance_res
2010_08_28_ambiance_res
2010_08_28_ambiance_res
2010_08_28_ambiance_res
2010_08_28_ambiance_res
2010_08_28_ambiance_res
2010_08_28_ambiance_res
2010_08_28_ambiance_res
2010_08_28_ambiance_res
2010_08_28_ambiance_res
2010_08_28_ambiance_res
2010_08_28_ambiance_res
2010_08_28_ambiance_res
2010_08_28_ambiance_res
2010_08_28_ambiance_res
2010_08_28_ambiance_res
2010_08_28_ambiance_res
2010_08_28_ambiance_res
2010_08_28_ambiance_res
2010_08_28_ambiance_res
2010_08_28_ambiance_res
2010_08_28_ambiance_res
2010_08_28_ambiance_res
2010_08_28_ambiance_res
2010_08_28_ambiance_res
2010_08_28_ambiance_res
2010_08_28_ambiance_res
2010_08_28_ambiance_res
2010_08_28_ambiance_res
2010_08_28_ambiance_res
2010_08_28_ambiance_res
2010_08_28_ambiance_res
2010_08_28_ambiance_res
2010_08_28_ambiance_res
2010_08_28_ambiance_res
2010_08_28_ambiance_res
2010_08_28_ambiance_res
2010_08_28_ambiance_res
2010_08_28_ambiance_res

Les Ting Tings agiteront la foule avec leur electro pop tantôt lourde, tantôt acidulés, sautillante tout du long. Le duo est tout de rouge vêtu, l’esthétique soignée mais un peu obsolète. De toute façon, on est pas vraiment là pour l’image.

Arcade Fire

Arcade Fire est sans conteste le clou du spectacle de cette fin de festival. La foule amassée là est impressionnante. Les canadiens auront peu d’efforts à faire pour se mettre tout ce petit monde dans la poche. Les « ouhou » « ah » et « Let’s go » sont scandés presque à l’unisson. La foule sautillante danse, l’ambiance est magique même la pluie lui donne un petit supplément d’âme. Sauf que c’est cette pluie en question qui leur fera écourter leur set. Une sombre histoire de risque d’électrocution… Il faudra attendre 5 minutes, finir de se tremper les os pour mériter le retour du groupe sur scène qui offrira un magnifique « Wake Up » en acoustique aux téméraires. La preuve que les hymnes d’Arcade Fire résistent à tout et sont aussi efficaces et flamboyants sans la cohorte d’instruments. Il fallait les mériter ces dernières notes, mais elles valaient la peine.

2010-08-29-arcade-fire
2010-08-29-arcade-fire
2010-08-29-arcade-fire
2010-08-29-arcade-fire
2010-08-29-arcade-fire
2010-08-29-arcade-fire
2010-08-29-arcade-fire
2010-08-29-arcade-fire
2010-08-29-arcade-fire
2010-08-29-arcade-fire
2010-08-29-arcade-fire
2010-08-29-arcade-fire
2010-08-29-arcade-fire
2010-08-29-arcade-fire
2010-08-29-arcade-fire
2010-08-29-arcade-fire
2010-08-29-arcade-fire
2010-08-29-arcade-fire
2010-08-29-arcade-fire

› Toutes les photos des concerts

Date : 29 aout 2010

Discophage et habituée des salles parisiennes, Queen Mafalda donne son avis, surtout si on ne le lui demande pas.
2 réponses sur « Rock En Seine, 3e journée, Arcade Fire ne jette pas l’éponge »

Pour l’anecdote, le concert a continué dans le tramway : les fans reprenaient Wake up, visiblement très heureux du concert.

De bien jolies représentantes de Rock en Seine, et du rock en général, sur tes photos, David ! La blonde de la 20, la fille aux cheveux roses de la 24 (pour ce qui est des reines de beauté de cette galerie d’ambiance)… puis celle au centre de la 22, et enfin la demoiselle de la 12 ! Et mention spéciale à la 17…

…ainsi qu’aux 13 et 16 sur le set d’Arcade Fire !

Les commentaires sont fermés.

Cela pourrait vous intéresser

We Hate You Please Die

Live Forever We Hate You Please Die !

C’est incontestablement la révélation de l’édition 2019 de Rock En Seine. A Saint-Cloud, il y avait la barbe d’Eels, la basse de Simon Gallup (The Cure) et les chaussettes rouges de Raphaël Balzary, étonnant chanteur de We Hate You Please Die. Vindicatif comme Lux Interior et tranchant comme un Stooges, ce Rouennais emmène son groupe […]
Johnny Marr @ Rock En Seine, 23-08-2019

Fais moi Marr Johnny !

Pendant que Morrissey continue de nous faire du mal avec ses déclarations, Johnny Marr trace sa voie et poursuit une carrière solo aussi efficace que « discrète ».
Boy Azooga @ Rock En Seine 2019

[RES 2019] Boy Azooga, pop bazooka

Héritier de la folie douce des Gorky’s Zygotic Mynci et de l’éclectisme des Super Furry Animals, le Gallois Dave Newington alias Boy Azooga a eu tout bon sur son premier disque publié l’an passé chez le très chic label Heavenly Recordings (Mark Lanegan, UNLOVED, Amber Arcades). Il sera présent à Rock En Seine cette année […]

Plus dans Concerts (live reports)

Bandabardò & Cisco a Ripatransone

Festa a Ripa !

Bardot chantait nue au soleil, Bandabardò invite Cisco sur son dernier album, Non fa paura à rester nu et manifester. Date : vendredi 12 août
Florent Marchet

Le monde de Florent Marchet

Florent Marchet pour soi, quasi. C’était aux Abattoirs de Bourgoin-Jallieu dans un nouveau format intime où l’on a pu voyager en solitaire, de Courchevel à Levallois, de Paris à Nice en passant par Montréal.
Star Feminine Band à l'Opéra Underground

Star Feminine Band au firmament

Dans le cadre de leur carte blanche à l’Opéra Underground à Lyon, La Féline et Bertrand Belin invitaient le Star Feminine Band pour leur deuxième concert en France avant leur passage à Bobigny (Canal 93) le 30 novembre et au Transmusicales de Rennes les 3 et 4 décembre prochains.
Waed Bouhassoun et Moslem Rahal @ Opéra National de Lyon, 14-11-2021

Quelle nuit à l’Opéra (de Lyon) !

De la couleur avant toute chose. C’est amusant pour une carte blanche. Bertrand Belin et La Féline ont invité The Colorist Orchestra avec Howe Gelb puis la joueuse de oud syrienne Waed Bouhassoun, en duo avec le virtuose du ney Moslem Rahal.