Vidéo : Vanessa Wagner – Solitude [Ryūichi Sakamoto]

Dans la cacophonie du monde, on a besoin du piano calme et tempéré de Vanessa Wagner avec les oeuvres de Moondog, Philip Glass, Nico Muhly, des français Camille Pépin, Sylvain Chauveau, Melaine Dalibert et ci-dessous de Ryūichi Sakamoto.

Vanessa Wagner et Thomas Rabillon rendent hommage avec Solitude à l’immense Ryūichi Sakamoto que le crabe n’a pas encore vaincu. 12, son premier album studio sans bande originale en près de six ans devrait sortir le 17 janvier chez Milan Records. Il a composé Solitude pour un film, Tony Takitani (2005) tiré d’une nouvelle de Haruki Murakami, l’histoire d’une solitude qui se fissure grâce à une rencontre amoureuse. Ici se mêlent la sérénité et la beauté de ce morceau avec la quiétude des images des Cévennes et la voix du maestro, pleine, profonde, fasciné par la notion du son perpétuel qui ne s’éteint jamais, métaphore de l’éternité. Quand le piano reprend on est saisi d’émotion et d’admiration pour la lucidité d’un homme qui se sait condamné. André Malraux écrivait, « la musique seule peut parler de la mort », Solitude permet d’y penser avec simplicité.

Mirrored de Vanessa Wagner est disponible chez InFiné.

Vanessa Wagner – Solitude (Ryūichi Sakamoto)

Ryūichi Sakamoto – Merry Christmas Mr. Lawrence

Ryūichi Sakamoto Playing the Piano 2022 – Message

Vanessa Wagner - Mirrored
Vanessa Wagner - Mirrored
  1. The Poet Acts
  2. Sea Horses
  3. Solitude
  4. Etude 4
  5. Etude 2
  6. Quiet Music
  7. Number 1
  8. Opus X
  9. Six + Six
  10. Mineral
Vanessa Wagner en concert.
DateLieuTickets
16
Fév
2023

Antigel festival 2023

Le Lignon (Switzerland)
TICKETS
28
Avr
2023

Espace Julien

Marseille (FR)
TICKETS
19
Juin
2023

LA SAINTE-CHAPELLE

Paris (FR)
TICKETS

Dates de concerts fournies par Bandsintown

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Whenwearebornafilmbylafurarnaldsvincentmoon

Vidéo : Ólafur Arnalds & Vincent Moon – When We Are Born

Vous avez apprécié l’Islande de Godland le sublime film de Hlynur Palmason, retrouvez ces paysages et la grâce d’Ólafur Arnalds et de Vincent Moon dans When We Are Born, une performance live avec la chorégraphe Erna Ómarsdóttir (Iceland Dance Company) et le directeur de la photographie Thor Eliasson.
Lafurarnalds

Ólafur art thérapie

« Le monde entier est cruel à l’intérieur et cinglé en surface » déclare Lula Fortune dans Wild at Heart. Et il faut un coeur bien accroché pour ne pas sombrer dans le vague à l’âme et basculer par dessus le bastingage de la vie.
Daan Vandewalle au festival Superspectives à Lyon

2X2 places pour Alvin Curran par Daan Vandewalle au festival Superspectives à Lyon

Encore un concert pas comme les autres au festival funambule Superspectives à Lorette La Maison de Pauline Jaricot et son balcon suspendu. Après la magie du concert de Christophe Chassol et sa gentillesse légendaire, François Mardirossian et Camille Rhonat invitent l’immense pianiste belge Daan Vandewalle pour une soirée le jeudi 7 juillet consacrée au non […]

Plus dans Son du jour

Timdup-lesimmortelles2

Vidéo : Tim Dup – Les immortelles

Tim Dup fait petit à petit sa place dans la chanson en français. Avec Les immortelles, déjà son quatrième album depuis 2017, il touche par sa simplicité.
Lauraclauzel-minuit

Vidéo : Laura Clauzel – Minuit

On a besoin d’amour, quelle que soit l’heure. Mais à Minuit, les corps s’éveillent et Laura Clauzel nous propose de nous « perdre encore un peu dans des volutes d’amour, ivres de vie et d’envie. »
Stéphanie Acquette – Chacun pour soi

[EXCLU] Vidéo : Stéphanie Acquette – Chacun pour soi

LA ville du Havre comme vous ne l’avez jamais vue. Stéphanie Acquette la métamorphose en ville de science fiction où deux héroïnes extra terrestres s’affrontent à coups de pistolets laser dans une quête quasi spirituelle.
Orval Carlos Sibelius – Les humains d’abord

Vidéo : Orval Carlos Sibelius – Les humains d’abord

Évidemment, si vous avez vu Phase IV de Saul Bass, vous ne regardez plus les fourmis de la même façon. Avec la musique d’Orval Carlos Sibelius, c’est encore plus déroutant avec la fin inédite du film pour cette ode à l’inévitable apocalypse.