Nahui fait partie de la galerie de portraits du dernier excellent disque de Nicolas Comment, Blason. Ce titre vient d'être mis en images par lui-même et Christophe Acker avec Brisa Roché et Milo McMullen.

Edward-weston-mexican-artists
Edward Weston – Nahui Olin
Nahui évoque la Mona Lisa mexicaine moins célèbre que Frida Kahlo. María del Carmen Mondragón Valseca, cinquième fille d’un général porfirien, connue également sous le nom de Nahui Olin était une peintre poétesse née en 1893 en avance sur son temps. Si elle avait été du notre, elle aurait été assurément #meetoo, elle qui n’a pas cédé aux sirènes d’Hollywood et qui conchiait les coucheries pour réussir. Elle s’est servie de son corps comme d’une œuvre d’art, magnifié entre autre par le photographe Edward Weston, chantre de la straight photography et fondateur de groupe f/64. Car oui, Nahui était sublime, yeux émeraudes, coupe garçonne, beauté solaire insolente, cérébrale et câline, elle était moderne et libre dans un monde étriqué et bientôt opprimé. Sa peinture intuitive plus que naive déborde de formes et de couleurs vives, « j’ai un corps si beau que je ne pourrai jamais priver l’humanité du droit d’admirer cette œuvre » proclamait-elle. Le docteur Nicolas Comment ressuscite donc cette Vénus aztèque dans une chanson qui se fait littérature, histoire de l’art, histoire d’une femme hors normes tellement actuelle, où chaque mot cache une facette de ce joyau d’indépendance et de révolte, de « Malinche lynchéenne ».

Nicolas Comment avec Brisa Roché – Nahui

Discographies

Quelques traces d’ADN
Sur l’écaille d’un peigne
Découvert près de l’ex-
Couvent de la Merced

Une épreuve chromogène
Aux coins cornés mais qu’ex
-clusivement cède
Une vendeuse indigène

Parmi les occasions
Du marché aux voleurs
Place du Zocalo
Face au Temple Majeur

Serait-ce
Tout ce qu’il reste
Du séjour terrestre
Et du corps céleste

De Nahui ?

Ce rare original
D’Optica Cérébral
Parfaitement conservé
Où peuvent s’observer

Sous des cheveux coiffés
À la chien et chargés
De l’électricité
De Mexico D.F.

D’iconiques yeux verts
Fluos au caractère
Volcanique qu’exaltent
Les toiles du docteur Atl

Serait-ce
Tout ce qu’il reste
Du séjour terrestre
Et du corps céleste

De Nahui Olin ?

Malinche lynchéenne
Aux habits abolis
Sur le verre dépoli
D’une chambre eight-by-ten inch

Qu’Edward Weston venu `
Des USA usa
En dix-neuf-cent-vingt-trois
Puis l’immortalisa, nue :

Telle une Mona Lisa
Aztèque Llorona
Sœur siamoise de Frida
Que la Gloire ignora

Est-ce
Tout ce qui reste
Du séjour terrestre
Et du regard céleste

De Nahui Olin ?

De ce regard inouï
Tel un phare dans la nuit
Que Riviera Diego
Peignit à fresco

Dans le grand escalier
Du Palais national
Comme une Image clef
Quasi-subliminale

De la Libération
Féminine sous deux traits
D’Eye liner : le portrait
De la Révolution !

Est-ce
Tout ce qu’il reste
Du séjour terrestre
Et du corps céleste

De Nahui Olin ?

Pour s’être offerte en cible
À la plaque sensible
Léguant son postérieur
À la postérité

Du canon Saint-Chamond
Dit « La Cucaracha »
Dont elle portait le nom
Que retenir sinon

Les fatals Yeux de chat
De Carmen Mondragón
Qu’un Kodak, la dragonne
À l’oubli arracha ?

Serait-ce
Tout ce qu’il reste
Du séjour terrestre
Et du regard céleste

De Nahui Olin ?

Nicolas Comment - Blason
Nicolas Comment - Blason
  1. Olympia
  2. Nahui
  3. Christa
  4. Kyoko
  5. Helmut
  6. Vince
  7. Hanel
  8. Machine
  9. Jack
  10. Unica
  11. Wanda

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

Nicolascommentavecbrisaroch-vince

Vidéo : Nicolas Comment avec Brisa Roché – Vince

On ne le dira jamais assez, Blason de Nicolas Comment & Co est le grand disque en français de l’année. Cette (rock) collection de portraits est enluminée par les Limiñanas et Brisa Roché. Vince est un hommage à l’équipée sauvage de l’archange noir du rock et sonne furieusement comme le meilleur du Velvet.
Nicolascomment-helmut

Vidéo : Nicolas Comment (Brisa Roché & Milo) – Helmut

Premier extrait de Blason, le nouvel ovni poético-musical du dandy esthète Nicolas Comment avec Brisa Roché et Milo McMullen. Helmut ressuscite une époque révolue qui ferait scandale aujourd’hui avec celui qui réifiait ses égéries.
Nicolascomment-blason

Le héraut Comment

Casting de rêve pour le troisième album de Nicolas Comment à paraître le 13 octobre 2023 sur le formidable label Kwaidan Records.
Chroniquenicolas-commentchicmediaschristophe-3

Fortunate semper magis tempus

Nicolas Comment vient de signer Chronique du temps qui passe, un superbe livre qui mêle des textes intimes et des photos d’artistes au gré des rencontres incroyables qu’il a pu faire. Il était récemment à Lyon pour une rencontre dédicace et une présentation de son travail à la galerie Poltred, l’occasion pour SK* d’évoquer avec […]

Plus dans News

Lasttrainoriginalmotionpicturesoundtrack

Last Train, the big mandale !

Comment ils en sont arrivés là ? Ils vous l’expliqueront très prochainement. Last train revient en version symphonique et c’est magistral. Ils avaient déjà vu grand avec The Big Picture, mais avec Heroin et ce qui va suivre, on vous promet une grosse mandale musicale.
Piche-ohmapiche

Piche net !

On était déjà allés à confesse avec Piche, l’OMNI découvert dans la saison 2 deDrag Race France. Avec Oh ma piche, il bouscule les codes et notre fondement et s’il n’ouvre pas les jeux, on lui décerne la médaille du déhanchement.
Astereotypie-9--1024x682

Chanson à caractère informatif !

Bon, d’accord on est de parti pris, on l’avoue, on adore Astéréotypie. Ils nous invitent une fois de plus au lâcher prise avec ce Calme-toi bouge tes genoux.
Louisecombier-nuitscinmatiqueselisagrosman

Les nuits de Louise

Louise Combier poursuit sa mue vers une pop sophistiquée et décomplexée. On attend un album avec impatience.