Catégories
Son du jour

Hercules & Love Affair : Blue Songs

Hercules & Love Affair : Blue Songs
Le voilà donc le très attendu successeur du premier album paru chez DFA à l’époque. On ne sait ce qui a poussé Andy Butler et son crew à changer de label pour rejoindre la petite structure Moshi Moshi, petite par la taille j’imagine car on ne compte pas les gens talentueux à bord.

Hercules & Love Affair

Si c’est à cause de la visibilité trop grande de DFA c’est raté car nul doute que Moshi Moshi va se retrouver lui aussi auréolé d’une hype et la diffusion en streaming de l’album sur Soundcloud ne les aidera pas à rester discrets. Côté musique, on retrouve les ingrédients de ce qui avait fait le succès mérité du premier album, on navigue bien dans les eaux troubles de la nu disco et de la pop neurasthénique et compliquée , c’est d’ailleurs ce mélange qui fait la vraie originalité de ce groupe à géométrie variable. Moi je retourne danser avec les copines, et vous ?

Partager cet article
7 réponses sur « Hercules & Love Affair : Blue Songs »

Euh, attendez… Vous êtes RÉELLEMENT basés dans la capitale, les amis ? ;-)

Nan parce que… moi aussi, avec ces sons, en particulier les 4 premières plages et la 7, les + catchy à mon goût, j’vous enflamme un dancefloor, et je tente de l’entraîner dans une valse sur la 5… mais seul two, as usual !!!

Ceci dit, mieux vaut une génération de la décennie 2010 faite de filles qui dansent pas, mais sans incidents majeurs dans les boîtes et à la sortie, contrairement à ce qui pouvait se passer dans les années 90, comme tu le laisses entendre dans ta chronique de Discodeine, Fred… et que je n’ose imaginer ! Ceci dit, à part 3 Showcases à mon actif, j’ai plutôt l’habitude de me rendre dans des salles de concerts + « classiques »… tout dépend si tu inclus des lieux comme la Flèche d’Or dans la catégorie des « boîtes » ! Mais de l’expérience que j’en ai, c’est un petit peu comme le décrivent les rappeurs de la ville que je représente, et qui devraient être prochainement mis en lumière « chez moi », à savoir : « Vazy checke mon numéro, 93360 » et une équation simple : « pas d’shit, pas d’seringue » !!

En ce qui me concerne non je ne suis pas basé dans la capitale, j’en suis même assez loin, 7 000 km à vue de nez ;-)

Wow !!! Aux States donc, j’imagine, à l’instar de notre ami Hervé de General Elektriks ?

Eh bien, tant mieux si dans ta nouvelle nation, ces demoiselles dansent volontiers avec toi ! Concernant Alain, en revanche, je continue d’être étonné… ;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Girl Ray - Show Me More

Vidéo : Girl Ray – Show Me More

Girl Ray. Bon, vu de France, cela sonne étrange et l’on veut en voir plus. Cela tombe bien, Show Me More est le premier extrait du nouvel album du trio féminin londonien, sobrement intitulé, Girl qui sort le 8 Novembre chez Moshi Moshi.

Pas une Ride !

Ils avaient surpris leur monde avec un album, Weather Diaries en 2017, le premier depuis Tarantula en 1996. Ride enchaîne cette année avec This Is Not A Safe Place dont est extrait le très prometteur Future Love.
Great Mountain Fire - Look Up

Vidéo : Great Mountain Fire – Look Up

On avait découvert Great Mountain Fire au feu festival For noise de Lausanne en 2015 pour la sortie de leur deuxième album, Sundogs. Les revoilà avec un nouveau titre, Look Up chez Kitsuné qui leur permet de lorgner du côté de la pop scintillante de Parcels et consorts.

[1998 – 2018] Notre amour pour Melville

Il y a des disques qu’on a beaucoup écoutés et qui ne comptent pas. Il y a aussi des disques qu’on a écoutés au final assez peu mais qui ont beaucoup compté. Est-ce que l’amour restera ? fait partie de la seconde catégorie. Ce disque, enfant prodige des Melville, combina le sens du détail des…
Pale Grey

[exclu] Vidéo : Pale Grey – Seasons

Vous avez peut être découvert les belges de Pale Grey en ouverture des concerts d’Electric Guest l’année dernière. Après un premier EP remarqué, ils sortiront un album, Waves le 23 février.

Ride again !

On n’attendait plus grand chose de Ride même si on se doutait qu’un groupe d’une telle envergure devait en avoir sous la pédale (de fuzz). On s’est souvenu alors du concert pendant le feu festival For Noise à Lausanne en Suisse en 2015 où l’on avait bien senti que cela ‘shoegazait’ à nouveau.

Plus dans Son du jour

Trupa Trupa - Invisible Door

Vidéo : Trupa Trupa – Invisible Door

Trupa Trupa nous emmène au cœur des ténèbres, dans ce monde devenu fou, métro, boulot, robot. L’humain est une marionnette en quête d’échappatoire, de porte invisible.
Chevalrex - La tombe de Jim

Vidéo : Chevalrex – La tombe de Jim

Bon ok, Chevalrex est poilu comme un singe. Mais enfermé dans son cabinet de curiosité, il trousse de magnifiques chansons à emporter jusqu’à notre dernière demeure.
Dude Low - Purezza

[EXCLU] Vidéo : Dude Low – Purezza

A Rennes, on ne naît pas qu’idiot. On déambule rue de la soif à la recherche d’un white russian bien frappé, poursuivi par des démons qui transforme l’anglais en italien et fait rougeoyer le ciel.
Léopoldine HH - Psychotropique

Vidéo : Léopoldine HH – Psychotropique

Léopoldine HH nous invite à repousser les nuages noirs avec un kaléidoscope de couleurs, une voix virevoltante et un cocktail multi-fruits survitaminé qui égaye l’arrivée de l’hiver.
Joseph D'Anvers - Estérel

Vidéo : Joseph D’Anvers – Estérel

On file sur la route de l’Estérel avec Joseph D’Anvers, mais davantage sur les traces du conducteur de Drive que de celui de la coccinelle. La nationale 7 se meut alors en Mulholland passé le mont Vinaigre, rendant les amours déçus vertigineux.

Vidéo : Mesparrow – Différente

Trop c’est trop. Et pourtant, on a besoin de ce trop plein d’émotions qui rend les âmes sensibles. Même si nous sommes encore plus en ces temps confus, citoyens de la Jungle contemporaine, on espère atteindre ce monde sensible qui vient de sortir chez Yotanka.