Factory Floor – Lying / A Wooden Box

Factory Floor c'est un peu la rave de fin du monde. Difficile en effet de sonner plus sombre que le trio londonien qui avec ses beats squelettiques plaqués sur des basses apocalyptiques ferait passer The Neon Judgement pour de joyeux drilles.


A écouter sur SoundCloud

Rien d’étonnant dès lors qu’ils aient su capter l’attention de Stephen Morris, batteur de Joy Division qui s’est fendu d’un remix pour « A Wooden Box ». A l’écoute d’un de leurs anciens titres sorti en 2008 « Bipolar », on comprend bien ce qui a pu attirer l’oreille de l’ancien comparse (si je puis dire) de Ian Curtis, en effet la voix du chanteur sonne étrangement identique à certains moments à celle de l’écorché vif mancunien disparu trop vite. Pour compléter le tout, Chris Carter de Throbbing Gristle, Chris & Cosey, s’est lui aussi offert une petite escapade sonique sur « Lying ». Belle évolution pour ce groupe quasi-inconnu encore l’an dernier qui a su mélanger rythmique martiale et industrielle à une certaine techno toute droit sortie d’un hangar de la banlieue londonienne. Nul doute que Factory Floor devrait faire parler d’eux dans pas très longtemps, du moins on l’espère.

Factory Floor – Rough Trade East 22/06/10

Discographie

Cela pourrait vous intéresser

Fufanu

La folle furie froide de Fufanu

Dirigé par Kaktus Einarsson et Gulli Einarsson, ce quintet islandais ne perd pas son temps. Repéré par Damon Albarn en 2014, ce groupe a publié en novembre 2015 son premier album et va se lancer à l’assaut de l’Europe en 2016.

Plus dans Son du jour

Nicolascommentavecbrisaroch-vince

Vidéo : Nicolas Comment avec Brisa Roché – Vince

On ne le dira jamais assez, Blason de Nicolas Comment & Co est le grand disque en français de l’année. Cette (rock) collection de portraits est enluminée par les Limiñanas et Brisa Roché. Vince est un hommage à l’équipée sauvage de l’archange noir du rock et sonne furieusement comme le meilleur du Velvet.