Ugandan Methods – Sixth Method

Ugandan Methods - Sixth Method
C'est décidé, cette année je prends un vol direct chez moi-Berlin pour aller à la Fuckparade, même s'il n'y en a pas, j'irai faire un scandale à l'aéroport ! Je veux, moi aussi, me gaver de musique sombre et rugueuse poussée à un volume sonore tellement puissant que mes oreilles saigneront.

Ugandan Methods

Nul doute que j’y entendrai la musique de Ugandan Methods alias Regis et Ancient Methods. Chic alors, je pourrai me remémorer les (rares) free parties auxquelles j’ai participé avant qu’elles ne deviennent ce que l’on sait. Ancient Methods c’est le versant le plus puriste et sans concession de la techno, celle qui ne se compromettra jamais dans des projets douteux ou commerciaux pour rameuter le maximum de public. Prêts pour le lavage d’oreilles ?

https://www.youtube.com/watch?v=Q8_95EyP0L0

Cela pourrait vous intéresser

Arigatomassa

[EXCLU] Domo Arigato Massaï !

Arigato Massaï invite Marilyn, Josephine, Venus, Audrey, Elisabeth et bien d’autres pour les chœurs de son nouveau titre, P.W.Y.H.D.
Streaker-lumire

Vidéo : Streaker – Lumière

Notre aventure avec Streaker démarre avec un titre ou plutôt un manifeste, Fleur Pute et son clip génial réalisé par Bastien Bron (Das Playground). Courir tout nu et léger, une bien belle idée avant de se faire plaquer par un stadier.
Ghoster-cramei

Crame brûlée !

Vous n’aviez rien à écouter ce soir dans votre voiture en roulant les fenêtres ouvertes aux environs de 22 heures ? Le duo Ghoster mettra le feu à votre soirée avec Crame I qu’il nous offre en exclusivité.

Plus dans Son du jour

Augustincharnet-pleasedontdie

Vidéo : Augustin Charnet – Please don’t die

Augustin Charnet enfin dans la lumière. Après Kid Wise puis After Marianne et des mélodies pour Disiz et Damso ou Dinos, le voilà en solo avec un extrait de son premier album, Please don’t die .
Mattelliott-januaryssong

Vidéo : Matt Elliott – January’s Song

En Janvier, on voudrait du repos. Oublier les amours défuntes, les décès prématurés, les vœux hypocrites, les réformes iniques. Alors on écoute l’immense Matt Elliott avec désormais un saxophone envoûtant.