Danse avec les fous

The Shoes - Time To Dance The Shoes chausse des bottes d'ogre avec ce Time to dance où Daniel Wolfe met en scène un Jake Gyllenhall clone de Patrick Bateman ou de Michael Myers échappé du Funny Games d'Haneke assez terrifiant même si la chanson l'est beaucoup moins.

The Shoes

The Shoes – Time To Dance

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

Shaka Ponk @ Paléo Festival, Nyon, 25/07/2014

Paléo dévoile sa programmation 2016

L’un des plus grands festivals d’Europe (plus de 230 000 festivaliers attendus sur 6 jours), le Paléo festival reviendra cette année du 19 au 24 juillet pour une « quarante plus unième édition » à la programmation qui, cette année encore, touche à tous les univers musicaux.
Clap Ferret 2015

Clap Ferret, Première !

Non, Rock en Seine n’est pas le dernier festival de l’été ! Pendant que certains retrouveront leur métro / boulot / dodo, d’autres seront sur la plage avec entre autres The Limiñanas à « promener Otis et rester assis sur le sable une heure ou deux avec tous mes copains, ceux dans ma tête et ceux […]

Plus dans News

Orsojesenskaaveccabane-effacerlamer

Le bon moment

Il y a un peu moins de dix ans sortait un album merveilleux que nous réécoutons souvent. Effacer la mer d’Orso Jesenska est un bijou de caresses musicales, de temps heureux suspendu, de plongée dans une beauté qui tremble.
Jamesvincentmcmorrow-richgilligan

Wide James Vincent McMorrow

James Vincent McMorrow sortira son septième album, Wide open, horses le 14 juin chez Nettwerk Music Group.
Jehan

Jéhan des villes

Jéhan nous offre avec Raconte-Moi un deuxième extrait en exclusivité de son dernier album, On Ne Sait Jamais disponible chez Hasta Luego recordings et La Jument du Jeudi.
Foray

L’ami Foray

Foray continue de creuser notre intimité avec lucidité. L’ami de la famille bouleverse de simplicité. En un refrain et deux couplets nous sommes terrassés.