Catégories
News

Le jour et la nuit à Fourvière

The Stone Roses aux Nuits de Fourvières 2012
The Stone Roses
The Stone Roses aux Nuits de Fourvières 2012

Les Nuits de Fourvière 2012 seraient plus belles que nos journées, pas sûr pour l’instant avec les premiers noms de l’évènement lyonnais de l’été.


L’Antiquaille ayant fermé, le théâtre antique se transforme en pavillon gériatrie avec des gloires surannées, The Stone Roses (2 albums en 30 ans) le 25 juin, le cyborg Björk le 30 juin, et Juliette Gréco qui chantera Déshabillez moi (non ! non !) le 3 juillet. D’autres vieux croulants devraient compléter la programmation d’après les rumeurs (Qui ? mais qui ?!). On trouve aussi le contingent habituel de franchouillardises avec le néo suisse Yannick Noah le 27 juin, le lauréat de la ‘chanson originale de l’année’ (sic !), Laurent Voulzy le 11 juillet, ou le très lisse et très sympathique Charlie Winston le 29 juillet qui ‘coure encore’ après la hobo attitude. Heureusement Mina Tindle viendra présenter son très chouette premier album, Taranta le 16 juillet ou l’homme des bois le plus hype du monde indé, le canadien Justine Vernon alias Bon Iver (Bon hiver pour les francophones) qui viendra nous faire voyager de Calgary à Lisbon le 30 juillet.

Vous pouvez réserver vos places sur le site de la Fnac.

La programmation complète des Nuits de Fourvière

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Partager cet article
4 réponses sur « Le jour et la nuit à Fourvière »

Comment peut-on réduire les Stone Roses à un statut de croulants bons pour la maison de retraite ?! Dire qu’ils ont sorti 2 albums en 30 ans est faux : leur carrière s’est terminée en 94/95 alors qu’elle avait débuté 7/8 ans avant. Et quand on voit l’influence du groupe sur la génération britpop et plus encore avec seulement 2 albums, je pense que ça mérite un minimum de considération. Après, oui ça fait 15 ans qu’ils n’ont plus joué ensemble, c’est une réalité …

Je renvoie à ma présentation… Je ne déconsidère pas le groupe, mais se branlouter sur un album qui qui a 23 ans m’ennuie profondément, influences ou pas. Perso j’ai entendu le groupe du temps de leur gloire et Brown chantait déjà comme une casserole, mais on a le droit d’aimer ;-) et je trouve que The Jesus & Mary Chains, Primal Scream ou Blur ont été bien plus importants… C’est le syndrome The La’s, la tournée tiroir caisse et bien très peu pour moi ;-) et puis ici il y a aura le même jour Portishead…

En effet tout est question de goût. Les 2 albums des Stone Roses, quel que soit leur âge, sont pour moi des classiques. Le deuxième a été souvent passé en arrière plan, ce que je ne trouve pas vraiment mérité. Quant à Ian Brown, oui il chantait déjà faux il y a 15 ans, ça ne s’est sans doute pas arrangé. Mais ce groupe dégage un charisme que beaucoup souhaiteraient voir sur scène. Oui c’est certainement une tournée tiroir-caisse, mais personne ne se voile la face.
Que dire alors de tous ces groupes qui font une tournée pour jouer leur album mythique ? Des Charlatans pour Tellin’ Stories à Primal Scream pour Screamadelica en passant par les Pixies pour Doolittle, personne n’est dupe ! Et que dire de Blur qui se reforme pour un concert à Hyde Park en clotûre des J.O de Londres ? Et pourtant Damon Albarn ne semble pas être celui qui a le plus besoin d’argent quand je pense à tout ce qu’il a dû récolter avec Gorillaz…
Qui te dit que Beth Gibbons n’a pas elle aussi besoin d’un peu d’argent ? Car 3 albums en 18 ans, ça ne fait pas lourd non plus.
Bref on peut aller loin comme ça. Je pense qu’il faut être pragmatiques : certains voient la réunion des Stone Roses comme un événement, pas d’autres et ça peut se comprendre. Libre à chacun de prendre son pied pour des groupes différents. A mon avis, l’intérêt est aussi pour Lyon car ce sera le seul concert français des Stone Roses. Malgré tout ça peut ramener du monde…

Tous les groupes que vous citez ont continué a tourner et à faire des disques, ce qui n’est pas le cas des SR… Beth Gibbons a sorti 2 albums solo avec Rustin Man et a commis qq BO… Un non évènement pour moi en tout cas les ayant déjà vu sur scène et étant surpris quand on me parle de charisme… Du monde à Lyon ? mais la jauge est minuscule pour ce genre de spectacle, les nuits font le plein à chaque fois, enfin non pardon, pas quand il y a des artistes d’un autre calibre comme Bill Calahan… Perso, j’attends autre chose d’un rdv comme les nuits que des « coups » de ce genre, mais bon, cela ne sera pas le pire si les rumeurs se confirment…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Interpol @ Nuits de Fourvière 2019, 01.07.2019

photos : Interpol et Idles @ Nuits de Fourvière 2019, 01.07.2019

L’orage sur Fourvière a galvanisé les déjà très remuants Idles jusqu’à improviser Thunderstruck d’AC/DC. Mais une fois les grondements du tonnerre et les vociférations brutalisantes de Joe Talbot passés, ce sont les classieux Interpol en maraude qui ont interpellé le public des nuits de Fourvière enfin apaisées.
Affiche Nuits de Fourviere 2019

Nuits roses à Fourvière

« 60 jours, 5 créations, 8 coproductions, 9 premières françaises. Ainsi s’annonce l’édition 2019 des Nuits de Fourvière, avec 53 spectacles de théâtre, danse, musique, opéra, cirque et 131 représentations du 1er juin au 30 juillet. » Voilà pour la première phrase du communiqué de presse de ce 12 mars pour présenter cette nouvelle édition de ce…

Plus dans News

Le grand saut des Strawberry Seas

On oublie tout, c’est les vacances. On oublie tout, sauf de partir avec le nouveau single des Strawberry Seas qui sera notre tube de l’été.
Sylvie Simmons - Blue on blue

La décadanse avec Sylvie Simmons

Dance me to your beauty with a burning violin, Dance me through the panic till I’m gathered safely in, Lift me like an olive branch and be my homeward dove, Dance me to the end of love chante Leonard Cohen dont Sylvie Simmons a écrit la biographie de référence, I’m your man.
Systema Solar - Guaguancore

Aux confins de Systema Solar !

Systema Solar c’est la joie, la bonne humeur, le syncrétisme musical qui fait la part belle à l’Afrique, composante essentielle de la culture colombienne, la tradition qui danse avec la modernité et vice versa !
PJ Harvey Dry Demos Vignette

Au sec avec Polly Jean !

Quand on réécoute Dry sorti en … 1992, on continue à se prendre la même claque, l’enchaînement Oh My Lover, O Stella, Dress, Victory continue à nous foudroyer les tympans et Sheela-Na-Gig demeure un hymne imparable. Alors l’annonce des Dry Demos nous fait mouiller d’impatience.

[EXCLU] Renaud Gabriel Pion – Lush

Polyinstrumentiste, compositeur et chercheur, Renaud-Gabriel Pion a collaboré avec Gavin Friday (sur l’album Shag Tobacco), Hector Zazou ou les britanniques Bomb the Bass (Tim Simenon) avant de penser à lui. Après Spiritus l’an passé, Pion a publié il y a quelques semaines Hinterwelt in silico, un album électro et sensoriel. SK* vous propose de découvrir…
Keep Dancing Inc

Jamais assez de Keep Dancing Inc

Les amoureux de la grisaille mancunienne et les fanatiques de Nikolai Fraiture devraient trouver leur compte en écoutant Long Enough, le nouveau single des Keep Dancing Inc.
Mark Kozelek

The Sun Kil Moon Trail

Bill Callahan ouvre son prochain disque, Golden Records avec ses mots, « Hello, I’m Johnny Cash… » Qu’à cela ne tienne. Mark Kozelek aka Sun Kil Moon revient lui aussi à la rentrée avec Welcome to Sparks, Nevada dont le titre phare s’intitule The Johnny Cash Trail.