Sur la montagne Siskiyou

Siskiyou - Keep Away The Dead
Siskiyou, c'est une montagne à cheval sur la Californie et l'Oregon, mais c'est aussi Colin Huebert et Erik Arnesen, une partie de Great Lake Swimmers. Formés à Vancouver (et oui, encore un groupe canadien formidable !), ils sont en tournée en France pour présenter Keep Away the Dead sorti en septembre chez Constellation. C'est plein de mélodies boisées, de voix stridulantes, de lap et pedal steel, de violoncelle, de cuivres et de saxophone comme sur ce Twigs and Stones avec en brindille de luxe l'énorme Colin Stetson. Si vous aimez la musique différente, celle qui vous prend aux tripes, qui réveille les morts lors de Pow Wow ou de sabbats, ne ratez pas Siskiyou comme ce soir au Sonic à Lyon (produit par l'Epicerie Moderne), le 2 juin à Limoges à la Fourmi, le 6 juin à Marseille au Poste à Galène et le 7 juin à Bordeaux, Les Vivres de l'art.

Siskiyou – Twigs and Stones

https://soundcloud.com/constellation-records/sets/cst083

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Vous avez aimé ? Partagez !
1 réponse sur « Sur la montagne Siskiyou »

Les commentaires sont fermés.

Cela pourrait vous intéresser

Jana Horn – Jordan

Vidéo : Jana Horn – Jordan

Croire ou ne pas croire. Et en quoi. La Jordanie comme purgatoire en attente du renouveau ? Jana Horn avant les trompettes de la renommée fait résonner son cor(ps) et son cœur pour mieux étreindre les nôtres.

Plus dans News

Le Floyd P.U.L.S.E. toujours

Le film P.U.L.S.E. Restored & Re-Edited de Pink Floyd sortira pour la première fois en Blu-ray le 18 février 2022 chez Warner Music.
Midlake - Bethel Woods

Les revenants de Midlake

Midlake est de retour sur la route avec For The Sake of Bethel Woods disponible le 18 mars chez Bella Union/[PIAS].
stromae-lenfer2

Enfermidable !

Arf, encore un coup de com’. Ce coup-ci, vl’à l’clip. Avec des images et du son. Sobre pourtant. D’un gros plan pour finalement disparaitre comme cette méchante dépression.