Silent Servant : Negative Fascination

Silent Servant : Negative Fascination La boucle est donc bouclée puisque je vais vous parler du troisième larron de feu Sandwell District, j'ai nommé Juan Mendez aka Silent Servant. Le plus radical des trois sort son album chez Hospital Productions, label drivé par un autre joyeux luron Dominick Fernow aka Prurient dont les albums plongent aux plus noirs tréfonds de la musique industrielle.

Silent Servant

Encore une fois on navigue avec Juan Mendez dans les bayous les plus glauques de la techno, celle poisseuse qui vous colle à la peu et vous laisse un gout amer dans la bouche mais vers laquelle, telle la drogue la meilleure, on ne peut s’empêcher de revenir pour s’y frotter une fois encore. Finalement vu la quantité de disques que sortent les anciens de Sandwell District on se dit que la techno versant dark et indus a encore de beaux jours devant elle et ce n’est pas l »époque qui nous contredira. Serait-ce l’avènement du dancefloor de la fin du monde, du moins du monde tel que nous le connaissons ? Rendez-vous donc sur les ruines fumantes du Palais Brongniart, du New York Stock Exchange ou de Kabutochō dans quelques temps…

Silent Servant – Invocation Of Lust

Silent Servant – The Strange Attractor

Silent Servant – Utopian Disaster (End)

Cela pourrait vous intéresser

Fakear-cluciebascoul-presspicture22

2X1 places pour Fakear au Transbordeur

Talisman le nouvel album de Fakear vient de sortir chez Nowaday Records et il le défendra sur scène en France et en Europe ce printemps avec un passage au Transbordeur le samedi 18 mars.

Plus dans Son du jour

Lwada-brlerdehors

Vidéo : Lwada – Brûler Dehors

Avec Brûler Dehors, Lwada fait du hip pop ! Le duo grenoblois nous réchauffe avec un titre mis en images par Trepid Matzy et Noelichos.
Ohmadrid-doyouloveme

Vidéo : Oh ! Madrid – Do you love me

L’amour et ses questions existentielles. “Pourquoi faudrait-il aimer rarement pour aimer beaucoup ? » écrivait Albert Camus dans Le mythe de Sisyphe. Le duo Oh ! Madrid ne répond pas à cette question mais chante avec douceur les hésitations du cœur et de l’âme.
Brune-cesttouslesjours

[EXCLU] Vidéo : Brune – C’est tous les jours

On le sait depuis longtemps, les brunes ne comptent pas pour des prunes. Mais avec c’est tous les jours, Brune sort les (g)riff(e)s avec un nouveau titre puissant, un hymne à l’amour viscéral.