Huw Gwynfryn Evans est lucide. Son patronyme étant peu vendeur, ce beau gallois a décidé de prendre le pseudo de H. Hawkline.

H. Hawkline
H. Hawkline


H. Hawkline est capable de s’entourer des bonnes personnes. Évoluant dans la galaxie des Super Furry Animals, il a choisi Cate Le Bon pour produire son premier disque.
Et nous, nous sommes pantois devant ce disque de « strange pop » (selon les propres mots de son auteur). On rencontre, au hasard, XTC, Macca et la folie de Gruff Rhys. Le type écrit des chansons avec une certaine aisance et une classe certaine.
Impressionnant.

H. Hawkline – Spooky Dog

Post In The Pink Of Condition, auditeur triste.
En effet, les douze morceaux de ce vrai premier disque (on ne compte pas les EP’s et les singles) sont un véritable voyage dans les bouclettes de ce Gallois farfelu. Il n’a pas l’air comme ça le H. Hawkline
Il faut se jeter dans son disque pour entrer dans son univers. Surtout que le clip de Spooky Dog est un faux ami et peut rebuter à la première écoute.
Enregistré aux studios Seahorse Sound (Los Angeles) avec Cate Le Bon, ce disque est habité par les héros de ce jeune type. On pensera donc très fort à David Byrne et à Paul McCartney.

H. Hawkline – Moons In My Mirror

Mais on sera surtout décoiffé par le tourbillon qu’est In The Pink Of Condition. Aucun temps mort, aucune pause: 38 minutes d’apnée dans le monde tordu de ce gallois expatrié au soleil. On tient le concurrent de Tobias Jesso Jr et l’avenir de Baxter Dury.

H. Hawkline - In The Pink Of Condition

Tracklist : H. Hawkline - In The Pink Of Condition
  1. Sticky Slithers
  2. Isobelle
  3. Everybody’s On
  4. Moons In My Mirror
  5. Rainy Summer
  6. Concrete Colour
  7. Ringfinger
  8. In Love
  9. Dirty Dreams
  10. Moddion
  11. Spooky Dog
  12. Back In Town
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

H.-Hawkline-I-Romanticize

H. Hawkline – I Romanticize

On avait quitté notre gallois préféré avec le très barré In The Pink of Condition en 2015. On le retrouve cette année avec le très barré sur le label de Jeff Barrett avec l’excellent I Romanticize.

Plus dans Découvertes

Mark Pickerel et ses reprises

Le nom de Mark Pickerel ne vous dit rien ? C’est tout à fait normal. Vous trouvez les trois extraits de Rebel in the Rearview formidables ? C’est normal !

Tout est ok avec iAN Ottaway

Roadie des Black Rebel Motorcycle Club, proche de Mark Lanegan, iAN Ottaway a publié un disque ravageur aussi sombre que punk. Séance de rattrapage.

Beauté dans la nuit

La paternité change un homme assurément. Elle lui fait aussi écrire de beaux textes, simples, généreux, animistes.

Les chiens sont lâchés !

Mica Levi, mais vous êtes juive ?! Ça ne fait rien, on vous garde quand même. Parce que c’est foutrement jouissif à l’heure la France vaccinée par la connerie se demande s’il va y avoir de le neige à Noël ou si lLa Fistinière va rouvrir avec gestes barrières et protection et friction hydro-alcoolique.
Vincent Eckert

Amoureux de Vincent Eckert

Vincent Eckert n’est pas, comme il le chante, sur La mauvaise pente. Avec ces onze nouvelles chansons écrites et enregistrées juste avant le confinement de mars 2020, Eckert prend le chemin de la simplicité pour nous emmener dans son univers. On y croisera ses disques préférés, sa diction douce et des effluves de chanson française.
BRAZZIER © Jérôme Sevrette

BRAZZIER s’enflamme

Il parait que demain autour de 20h vont se dessiner nos lignes futures. Celles de BRAZZIER figurent sur un album mixé et masterisé par Sébastien Lorho (Marquis de Sade, Dominique A, Octave noire) qui vient de sortir chez Binaire Ordinaire.