Carl Barât And The Jackals - Let It Reign
Carl Barât And The Jackals – Let It Reign

Avant de décrocher le pompon avec le nouveau disque des Libertines qui sortira sûrement en 2023, Barât tente de donner du relief à sa carrière solo qui en manque vraiment.
Les Dirty Pretty Things ont été un feu de paille et son disque solo à pris l’eau au bout de trois écoutes. Pourtant les intentions étaient louables…
Barât, courageux comme pas deux, a donc été chercher deux ou trois zigotos du punk rock ou du pub rock anglais et publie dans quelques jours Let It Reign, un disque résolument électrique.

Barât a donc monté un groupe de toutes pièces avec un membre des Chemical Romance (!!!) et deux requins de studio qui n’en attendaient pas autant de la vie. Il est généreux ce Carl en fait. Remarquez, pour supporter le fait de travailler avec Doherty, il faut une certaine résistance et une résilience certaine. Alors recruter trois pignoufs de seconde zone…

Carl Barât and The Jackals
Carl Barât and The Jackals

Carl Barât and The Jackals – Glory Days

Produit par Joby J Ford, Let It Reign devra donc faire patienter les fans des Libertines.
Les deux premiers singles font dans le rock bas du front et on attend une envolée qui ne vient pas. Ou très difficilement.
On attend donc l’album pour juger réellement de l’affaire qui parait mal fagotée.

Carl Barât And The Jackals – A Storm Is Coming

Tracklist : Carl Barât And The Jackals - Let It Reign
  1. Glory Days
  2. Victory Gin
  3. Summer In The Trenches
  4. A Storm Is Coming
  5. Beginning To See
  6. March Of The Idle
  7. We Want More
  8. War Of The Roses
  9. The Gears
  10. Let It Rain
  11. The King Is Me (iTunes Bonus Track)

Let It Reign sortira le 16 février 2015.

Carl Barât And The Jackals seront en concert les :

  • 11 février au Paloma de Nimes.
  • 12 février à La Cartonnerie à Reims.
  • 13 février à La Rodia à Besançon.
  • 14 février au festival Generiq à Audincourt.
  • 04 mars à La Maroquinerie à Paris.
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article
1 réponse sur « Carl Barât & The Jackals »

Salut… juste pour info, Paloma est une SMAC… on l’appelle PALOMA, ni LE, ni LA… juste PALOMA.

vivement demain !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Sam Lee - Lay This Body Down

Vidéo : Sam Lee – Lay This Body Down

Besoin de grand air, de jardin bucolique, de mélodies apaisantes avant le sacrifice sur l’autel du patriotisme économique ? Old Wow le nouvel album de Sam Lee vous caressera l’échine courbée par le labeur.
Sexsmith - Hermitage

Ron Sexsmith – Hermitage

On va encore se répéter : il faut absolument écouter Ron Sexsmith. Que l’on soit fan des mièvreries de Chris Martin ou que l’on adule les Strokes, il faut parfois se confronter à la vérité et accepter de se dire qu’on a pris la mauvaise route. Oubliez tout et écoutez ce canadien qui se croit…
Isobel Campbell- There Is No Other

Isobel Campbell – There Is No Other

Pour un retour inespéré, c’est un retour inespéré. L’ex Belle and Sebastian n’avait pas donné de nouvelles depuis dix ans. Elle est de retour avec There Is No Other, un disque impeccable.

L’envol d’Isobel Campbell

Il y a tout pile 10 ans, Isobel Campbell nous enchantait une dernière fois avec Mark Lanegan le temps de l’album Hawk. Depuis, silence quasi-complet. Elle sera de retour cet hiver avec un nouvel album et une date à Paris.

Plus dans Découvertes

OBI © Frank Loriou

La force d’OBI

Obi-Wan Kenobi affirme « l’œil ne voit que la surface des choses, ne t’y fie pas ». Alors il faut écouter OBI et suivre son odyssée jusqu’au collège Maurice-Scève délabré de la Croix Rousse à Lyon, métaphore ironique de nos sociétés sans valeurs.
Slight Of © Gracie Pendleton

Slight Of par petits bouts

On a découvert Slight Of avec Winter’s Maze et son clip poético -humaniste qui va à la rencontre des autres de son quartier, Brooklyn, ces Other people qu’on ne voit pas d’habitude. Il vient de sortir un album qui sent bon les 90′, sans Trump et virus.

Vote for Kiwi Jr. !

A cheval entre les Strokes et Pavement, les Canadiens de Kiwi Jr. font coup double avec leur nouveau single. En plus de nous faire remuer la tête comme au bon vieux temps, ces natifs de Toronto viennent de signer chez Sub Pop.
Mottron @Heart and Guts

L’intrusion de Mottron

Mottron n’est pas carré, il ne rentre pas dans les cases de la pop policée à la française. Il s’apprête à sortir son premier album, Giants le 30 octobre chez Pias Le Label.
Lomelda-Hannah © Tonje-Thilesen

Her name is Hannah !

Lomelda fait des merveilles de chansons. On avait beaucoup aimé M for Empathy l’an dernier, Hannah Read revient déjà avec Hannah, une collection de chansons bouleversantes.

Solaire Solaris Great Confusion

Accompagné par Elise Humbert au violoncelle, Yves Béraud à l’accordéon, Aurel Troesch aux guitares, Jérôme Spieldenner à la batterie, Foes Von Ameisedorf à la basse et Jacques Speyser aux chœurs, Stephan Nieser aka Solaris Great Confusion signe le disque le plus élégant de cette rentrée 2020.
Lucidvox

We Are Lucidvox !

Lucidvox est un quatuor moscovite qui mêle des riffs à la Kalachnikov à des chœurs puissants. Leur nouvel album, We Are sort sur le label Glitterbeat le 23 octobre.