Carl Barât & The Jackals

Carl Barât and The Jackals
Louis 10/02/2015

Carl Barât And The Jackals  - Let It Reign
Carl Barât And The Jackals – Let It Reign

Avant de décrocher le pompon avec le nouveau disque des Libertines qui sortira sûrement en 2023, Barât tente de donner du relief à sa carrière solo qui en manque vraiment.
Les Dirty Pretty Things ont été un feu de paille et son disque solo à pris l’eau au bout de trois écoutes. Pourtant les intentions étaient louables…
Barât, courageux comme pas deux, a donc été chercher deux ou trois zigotos du punk rock ou du pub rock anglais et publie dans quelques jours Let It Reign, un disque résolument électrique.

Barât a donc monté un groupe de toutes pièces avec un membre des Chemical Romance (!!!) et deux requins de studio qui n’en attendaient pas autant de la vie. Il est généreux ce Carl en fait. Remarquez, pour supporter le fait de travailler avec Doherty, il faut une certaine résistance et une résilience certaine. Alors recruter trois pignoufs de seconde zone…

Carl Barât and The Jackals
Carl Barât and The Jackals

Carl Barât and The Jackals – Glory Days

Produit par Joby J Ford, Let It Reign devra donc faire patienter les fans des Libertines.
Les deux premiers singles font dans le rock bas du front et on attend une envolée qui ne vient pas. Ou très difficilement.
On attend donc l’album pour juger réellement de l’affaire qui parait mal fagotée.

Carl Barât And The Jackals – A Storm Is Coming

Tracklist : Carl Barât And The Jackals - Let It Reign
  1. Glory Days
  2. Victory Gin
  3. Summer In The Trenches
  4. A Storm Is Coming
  5. Beginning To See
  6. March Of The Idle
  7. We Want More
  8. War Of The Roses
  9. The Gears
  10. Let It Rain
  11. The King Is Me (iTunes Bonus Track)

Let It Reign sortira le 16 février 2015.

Carl Barât And The Jackals seront en concert les :

  • 11 février au Paloma de Nimes.
  • 12 février à La Cartonnerie à Reims.
  • 13 février à La Rodia à Besançon.
  • 14 février au festival Generiq à Audincourt.
  • 04 mars à La Maroquinerie à Paris.
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Réponses
  1. Salut… juste pour info, Paloma est une SMAC… on l’appelle PALOMA, ni LE, ni LA… juste PALOMA.

    vivement demain !!

Un avis, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


A lire dans “Découvertes

Josienne Clarke

Avis de tempête : Josienne Clarke

Josienne Clarke entre dans votre vie en quelques secondes. Avec If I Didn’t Mind, le premier extrait d’In All Weather, on reste hypnotisé par cette douce ligne mélodique et par cette voix qui agit comme une déflagration. Et on se dit que la musique de Clarke ne va plus nous quitter.

Yo Yolande Bashing !

Rencontre improbable entre Alain Bashung et Yolande Moreau des Deschiens (pour le nom), fusion impromptue de Thiefaine et de Stromae, Yolande Bashing devrait révolutionner votre quotidien avec son premier album, le bien nommé Yolande et l’amour.

Jî Drû

Mâgnîfîque Jî Drû

Jî Drû s’apprête donc à passer en pleine lumière avec Western, son premier album solo. Producteur, arrangeur et membre de Push up! et Jî Mob, Jî Drû a déjà un CV bien étoffé. Il va lui rajouter une ligne le 18 octobre 2019 avec Western.

Lyssalane

Les rires et les larmes de LYSSALANE

En France, on a le choix… Si on aime le rock et avoir un mur de son en face de soi, on écoute Lysistrata. Si on aime le folk et les voix envoûtantes, on écoute les Lyssalane.

Faire ami-ami avec Special Friend

Découvrir les Special Friend à la fin d’une journée, c’est finir en beauté cette journée si celle-ci était cool. Et c’est se consoler avec leurs morceaux si la journée a été pourrie. Ecouter Before, c’est l’assurance de croiser les ombres de Stephen McRobbie et des Yo La Tengo… Ecouter Low Tide, c’est retrouver une présence…

Chuck The Handyman

Checke CHUCK the Handyman !

Mais pourquoi est-il si productif ? Car il est très doué. Après Dégage, après Amour Formica, Erwan Choquenet se lance en solo et publie un premier titre salvateur.

Pinky Pinky punchy punchy !

Papillons dans le coeur et oiseaux dans la tête avec le trio féminin caliornien Pinky Pinky !

Studio Electrophonique

En studio avec Studio Electrophonique

Premier EP, premier coup de maître. Très discrètement, Studio Electrophonique vient de renouveler la recette du slowcore en y injectant bien astucieusement une philosophie pop anglaise.

Corridor

Corridor sort du placard

Le label historique de Seattle se met enfin au français avec Corridor, un groupe de Montréal

Tropical Fuck Storm

Tempête de cerveau avec TFS

Oubliez Ayers Rock, Nick Cave ou les mignons Parcels ou autres Tame Impala. L’Australie qui a quelque chose à dire se nomme TFS pour Tropical Fuck Storm et leur nom ne ment pas sur la marchandise : une musique atrabilaire qui vous prend aux tripes par son désespoir lucide, son anti-hédonisme, son no future 3.0.

V’la Hval !

Revoilà Jenny Hval ! En 2016, vous êtes peut-être passé à côté de Blood Bitch, son sixième album solo qui a été formidablement accueilli par la presse et les gens de bon goût. Elle revient à la rentrée avec The Practice of Love, un album (faussement) pop.

La grande évasion des Raptor !

Il n’y a pas que Banksy et le trip hop à Bristol ! Les Raptor viennent de sortir leur premier disque, Escapism enregistré à l’ancienne aux studios Bink Bonk et produit par Mat Sampson (Turbowolf, Kasabian).

Carriers

Carriers devrait faire carrière

Pilier de la scène de Cincinnati, Curt Kiser a monté le projet Carriers et arrive avec un premier album qui s’annonce comme un coup de maître.

LIFE

LIFE (is good)

On n’avait pas entendu parler de la ville de Hull (Yorkshire) depuis… Les Housemartins ? Le groupe Life, qui accompagne Idles sur leur tournée, devrait replacer cette ville sur la carte du rock avec leur album A Picture Of Good Health.

La musique très adroite de Gauche

Il n’y a pas que Fugazi à Washington D.C. ! Il y aussi Gauche qui s’apprête un sortir un joli disque chez Merge Records.

La chevauchée pop de The Soft Cavalry

Rachel Goswell n’a aucun défaut. Il y avait d’abord Slowdive et sa réapparition (impeccable) sur scène et dans les bacs des disquaires. Il y avait aussi Mojave 3, merveilleux trait d’union entre les années 90 et les années 2000. Et il y avait Waves Are Universal, son disque solo de 2004. Désormais, il y aura…

Sacré Gerry Cinnamon !

Liam Gallagher a triomphé à Glastonbury sans Oasis et a été désigné comme le grand vainqueur de l’édition 2019 de ce festival. Mais il y a plus fort que lui, un Écossais de 33 ans qui a triomphé sur scène, seul avec sa guitare. Son nom ? Gerry Cinnamon.

A ne pas rater dans Découvertes !