On avait quitté notre gallois préféré avec le très barré In The Pink of Condition en 2015. On le retrouve cette année avec le très barré sur le label de Jeff Barrett avec l’excellent I Romanticize.

A cheval entre les Super Furry Animals et les Gorky’s Zygotic Mynci, H. Hawkline publie son deuxième album et gère toujours tranquillement l’héritage des Beatles et de Syd Barrett.
H.Hawkline (Huw Evans dans le civil) est donc parti à Los Angeles chez Samur Khouja pour enregistrer ce nouvel album avant de revenir chez lui, au Pays de Galles, pour enregistrer les voix. Co-produit par Samur et Cate Le Bon, I Romanticize est une version hallucinée de 40 ans de pop. Il y a Alice au Pays des Merveilles et il y a H.Hawkline qui se promène dans les rayons du H.M.V. de Cardiff après avoir dégusté un space cake avec son thé.
Ce gallois prend un malin plaisir à passer à la moulinette psychédélique tout ce qu’il est écrit et force est de constater que c’est une franche réussite. Les déçus de Metronomy peuvent se réfugier dans leur chambre et écouter Love Matters à l’infini. Ils seront satisfaits.

H.Hawkline ‘Engineers’

« Certains mots et leur signification, comme amour, au revoir, le temps, tu, sont inévitables, mais tu peux toujours essayer de les habiller avec de nouveaux vêtements » écrit H. Hawkline à propos de ce disque. Pour nous, c’est un grand bonjour avec beaucoup d’amour.

H.Hawkline - I Romanticize

Retrouvez nos articles relatifs à H.Hawkline :

I Romanticize de H. Hawkline est disponible via Heavenly Records/PIAS.
H. Hawkline sera en concert les :

  • 5 juillet @Worldwide Festival (Sète)
  • 7 juillet @Eurockéennes (Belfort)
  • 19 juillet @Bataclan (1ère partie de Devendra Banhart)

H.-Hawkline-I-Romanticize

Tracklist : H. Hawkline - I Romanticize
  1. Means That Much
  2. Engineers
  3. Love Matters
  4. Television
  5. Last Days in the Factory
  6. Salt Cleans
  7. My Mine
  8. Impossible People
  9. Cold Cuts
  10. Last Thing On Your Min
H. Hawkline – I Romanticize4.5
9/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

H. Hawkline

H. Hawkline

Huw Gwynfryn Evans est lucide. Son patronyme étant peu vendeur, ce beau gallois a décidé de prendre le pseudo de H. Hawkline. H. Hawkline

Plus dans Chroniques d'albums

The Bats - Foothills

The Bats – Foothills

Les Bats viennent de publier Foothills, leur dixième album. Comme pour les neuf premiers, le verdict sera le même : les Bats sont le meilleur groupe du monde.
J.E. Sunde - Love

J.E. Sunde – Love

Désormais hébergé chez Vietnam (Chevalrex, H-Burns), J.E. Sunde poursuit la quête qu’il a débutée une décennie plus tôt ; à savoir écrire la chanson folk parfaite. Avec ce nouvel album, Love, Sunde démontre qu’il va falloir compter sur lui en 2020. Et pour le reste de votre vie.
The Moons - Pocket Melodies

The Moons – Pocket Melodies

Très actifs au début des années 2010, The Moons s’était assagi en devenant silencieux depuis quelques années. Andy Crofts, l’homme qui se cache derrière ce groupe, avait été accaparé par son travail avec Paul Weller. 2020 nous réserve son lot de surprises tous les jours. The Moons est de retour avec un disque et s’est…
Bachar Mar-Khalifé - On​Off

Bachar Mar-Khalifé – On​/​Off

Vous cherchez un seul disque pour votre reconfinement ? On​/​Off de Bachar Mar-Khalifé pourrait être celui qu’il vous faut pour les longues après-midi sous la couette, un verre d’Aloxe-Corton et un Houellebecq à portée de main.
Juanita Stein - Snapshot

Juanita Stein – Snapshot

Troisième disque solo de Juanita Stein, Snapshot nous renvoie au début des années 2000, une époque où le Royaume-Uni avait le chic pour exporter une kyrielle de bons groupes.
Jeff Tweedy - Love Is The King

Jeff Tweedy – Love is the King

Intimement lié au livre How to Write One Song, Love is the King prouve une fois de plus que Jeff Tweedy fait partie des très grands. Et si certains ont perdu le fil avec la discographie de Wilco, ce nouveau disque solo est un excellent prétexte pour se rabibocher avec son patron.

Laura Veirs – My Echo

Accompagnée de Jim James, Bill Frisell, Karl Blau et de Matt Ward, Laura Weirs sort un onzième impeccable album.