Vadim Vernay
Vadim Vernay – photo © Thomas Cardin

On avait repéré cet étrange garçon sur la compilation du label Bon Temps il y a quelques semaines. Et voilà que le hasard et le temps font bien les choses… Vadim Vernay s’apprête à sortir son nouvel album à la fin du mois d’avril. Si ce n’est pas merveilleux!
Merveilleux, merveilleux, ce n’est pas le premier mot qui vient en tête quand on écoute la musique de Vernay. On fait dans le bizarre, l’ambitieux et le singulier: (bon) voyage au bout de la nuit (en forêt).

Vadim Vernay

Noyé dans sa forêt, Vadim Vernay déterre le cadavre de Mark Linkous, diamant noir des 90’s, et le passe à la moulinette électro.
Tel un chat noir sautillant entre les tombes, Vernay susurre ses strophes élégamment et distille sa musique insidieusement.
Un plaisir à faire se réveiller les morts.

Vadim Vernay – See from now

It Will Be Dark When We Get There sera publié le 27 avril 2015.

Vadim Vernay - It Will Be Dark When We Get There
Vadim Vernay – It Will Be Dark When We Get There

Tracklist : Vadim Vernay - It Will Be Dark When We Get There
  1. Dog Days
  2. Bring Me Chaos
  3. A Lost Letter
  4. See From Now
  5. Our Disease
  6. Punk's Not Dead Success
  7. Murder In The Land Of Beauty
  8. Darkhorse
  9. Song For Light
  10. Wolfriver
  11. Fadeaway
  12. If You Just Go
  13. A Morning In White Gray

Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Vadim Vernay - It Will Be Dark When We Get There

On est verni par Vadim Vernay

Après un excellent disque et après un excellent clip, voici venu le temps d’une excellente tournée. Tout va bien dans La Maison de Vernay.
Vadim Vernay

Vernay Vadim Vici

Voilà un disque singulier à l’heure où tout le monde se presse et où personne n’a le temps. Voilà un album qui a été réalisé non pas en trois mois, encore moins en trois semaines mais en trois ans. Et encore… It Will Be Dark When We Get There, troisième disque du sombre et ténébreux…
Bon Temps - Bon Temps #1

Bon Temps – Bon Temps #1

« Mon petit, vous me ferez la chronique de cette compilation électro du label Bon Temps! » : il est marrant le patron de Soul Kitchen avec ses idées farfelues. Encore faut-il savoir en parler de cette compilation pour types (ou nénettes, c’est tout comme) se déhanchant sur des rythmes bizarres et des bizarreries rythmiques. Bref, essayons…

Plus dans Découvertes

LAEL NEALE

L’aède Lael Neale

Sub Pop (Nirvana, Mudhoney, The Shins, Fleet Foxes et des dizaines d’autres) a signé Lael Neale. Et a bien fait…
Darc Rama

Lumineux Darc Rama !

Darc Rama en ce triste anniversaire n’a rien à voir avec Daniel (Darc). Davantage avec Robert (Smith) dont la sœur est la maman de Darc Rama et un père, Pearl Thompson, guitariste historique de The Cure.

Oh, Marina

Au croisement d’une compilation de Fiona Apple et de la discographie de Karen Carpenter, Marina Allen vient de trouver sa place. Et c’est Fire Records (The Chills, The Lemonheads et tant d’autres) qui se charge de propager les bonnes ondes.

La beauté Belfour

Lucie Mena et Michael Sacchetti nous emmènent sur les routes d’Auvergne avec une superbe chanson. Que demander de plus ? Un EP. Souhait exaucé dans quelques mois.
Chico Bernardes

Place à Chico Bernardes !

Il y a des conjonctions par la pensée, des combinaisons d’étoiles et l’on est à notre place. Avec Em Meu Lugar, Chico Bernardes balance un coup de boule de douceur, on a envie de le suivre dans sa pérégrination introspective même si penser à l’autre se perd, où l’oubli devient une punition.
Gabriel Edé

L’archange Gabriel

Pour faire vite, Gabriel Edé pourrait être le pendant chilien/brésilien de l’italien Andrea Laszlo De Simone avec ses mélodies barrées, ses harmonies bancales, ses arrangements luxuriants.

L’amour selon Buzzy Lee

Buzzy Lee, 30 ans, n’est pas vraiment une découverte. Mais avec son journal intime Spoiled Love c’est assurément une artiste à suivre.