"Mon petit, vous me ferez la chronique de cette compilation électro du label Bon Temps!" : il est marrant le patron de Soul Kitchen avec ses idées farfelues. Encore faut-il savoir en parler de cette compilation pour types (ou nénettes, c'est tout comme) se déhanchant sur des rythmes bizarres et des bizarreries rythmiques. Bref, essayons...


Nous retrouvons à l’origine de ce disque (donc de nos ennuis) Jocelyn Soler (The Name et Verlatour) et Pascal Sanson (responsable de la salle des fête Bon Temps). Bon Temps #1 rassemble huit artistes plus ou moins proches de ce jeune label.
Comme pour toute compilation, exercice difficile, il y a des choses excellentes et d’autres un peu moins.

Sanson et Soler peuvent d’ores et déjà remercier les gens de Janski Beeeats sans qui on ne serait pas rentrés si facilement dans Bon Temps #1.
Les deux S du label Bon Temps sont assez experts en la matière pour balancer en single le morceau le plus évident du lot. Marydroïd et ses loops (ça doit s’appeler ainsi mais comme chez les gens qui font de l’électro tout est différent…) feraient danser un fan de Belle and Sebastian en dépression. On passe notre tour concernant les grands méchants de Museum (échappés de Black Strobe) qui eux pourraient tuer à coup sûr un fan de Belle and Sebastian en dépression.
On va par contre se tordre de plaisir avec Kenny Ruby et son Jupiter Control (-). Le fan de Stereolab de l’étape fourni un titre aussi barré qu’efficace.

https://soundcloud.com/bontempsrecords/janski-beeeats-marydroid

Les trois derniers titres sont consacrés aux membres bizarres de la famille Bon Temps. Il y a déjà les deux tantes, Emma de Sèze et Frau Silberfischer. Frau Silberfischer, la tata teutonne tétanisante qu’on voit une fois tous les trois ans mais qui arrive toujours avec ses bizarreries d’Outre Rhin. Et bien là c’est elle qui donne des nouvelles avec sa Sad Postcard. Toute personne normalement constituée finira sous le canapé, térrorisée par ses rythmiques étranges. Tata de Sèze est plus cool, même qu’on danserait avec elle !
Et enfin Vadim Vernay, le cousin intellectuel et un peu flippant, toujours en bout de table. Son Puppets And Aliens va provoquer une descente d’organes à tous les fans de Belle and Sebastian ! Mais il s’agit sans nul doute de la valeur ajoutée de cette compilation.

Un sacré repas de famille donc. Bon appétit avec Bon Temps.

Tracklist : Bon Temps - Bon Temps #1
  1. Janski Beeeats – Marydroïd
  2. Museum – Woken up by Beasts
  3. Verlatour – Génération
  4. Plaisirs – Plaisirs Honteux
  5. Kenny Ruby – Jupiter Control (-)
  6. Emma de Sèze - Wild at heart
  7. Vadim Vernay - Puppets and Aliens (radio edit)
  8. Frau Silberfischer - Sad Postcard

Bon Temps #1 sortira le 09 mars 2015 (Bon Temps).
La release party aura lieu le 19 mars 2015 à L’International (Paris).

Bon Temps – Bon Temps #1
8/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.

Cela pourrait vous intéresser

Verlatour @ Lune des Pirates 25-11-2016

La grande évasion de Verlatour

Verlatour n’a pas pris que du bon temps pendant le confinement. L’Amiénois a écrit des nouvelles chansons et présentera prochainement un EP. Et pour amorcer cette sortie, Verlatour publie le clip d’Evasion.
Plaisirs

[Exclu] Plaisirs coupables

On s’était fait plaisir avec Plaisirs il y a trois ans. Leur premier EP nous avait fait tomber en pâmoison. Plaisirs est de retour. Et alors ?
Verlatour @ Lune des Pirates 25-11-2016

Verlatour, l’appel de la forêt

On n’avait aucune nouvelle de Verlatour depuis quelques semaines. On s’est dit que notre batteur préféré était parti se reposer, avait pris un billet d’avion et sirotait un cocktail au bord d’une plage de sable fin. Que nenni… Verlatour était parti tourner un clip et prépare la sortie d’un nouvel EP.
Verlatour @ Lune des Pirates 25-11-2016

Verlatour fait le mur

L’hyperactif Verlatour fait de nouveau parler de lui. Toujours en bien… Faisant de nouveau équipe avec Dot Pierson, il revient nous souhaiter de bonnes vacances avec un nouveau clip intitulé Révolte.

Plus dans Chroniques d'albums

Jana Horn

Jana Horn – Optimism

On avait découvert cette voix sublime avec une invitation, Go on / Move your body. On avait évoqué Duras en écoutant la première fois son formidable Optimism. On revient sur ce disque qui depuis ne quitte plus nos oreilles et notre cœur de midinette.
Blondino

Blondino – Un paradis pour moi

Blondino fait partie de ces artistes pour lesquels la définition serait à chaque fois imparfaite, trop vague, une suggestion. Ou alors une tentative. Avec juste quelques balises, posées, lancées plutôt, vers de vagues extrémités, histoire d’en conserver l’ampleur.
Limiñanas / Garnier - De Pelicula

The Limiñanas / Laurent Garnier – De Película

Qu’est-ce qui ressemble à un disque des Jesus and Mary Chain ? Un disque des Jesus and Mary Chain. Qu’est-ce qui ressemble à un disque des The Limiñanas ? Un disque des The Limiñanas Avec De Película, les The Limiñanas signent un pacte avec Laurent Garnier et quitte les rivières pourpres de Shadow People pour […]
H- Burns -Burns The Wire

H-Burns – Burns on the Wire

H-Burns décide de prendre tous les risques et quitte l’Amérique de Jason Molina et de Rob Schnapf pour le Canada du Perdant Magnifique.