On va donc aller faire le pied de grue devant le bureau de l’agent des Stealing Sheep pour réclamer une interview.
On rêve de les rencontrer. Il faut dire que poser des questions à Becky Hawley, Emily Lansley et Lucy Mercer, ce n’est pas poser des questions aux roadies de Megadeth.
Deuxième album pour ce trio de Liverpool, Not Real propose une évolution sereine de ce groupe féminin.
C’est foutraque mais bien maitrisé.

Stealing Sheep - No Real
Stealing Sheep – No Real

Évidemment on entend déjà les comparaisons arriver. Stealing Sheep, c’est le pendant féminin de Django Django, c’est les Warpaint version yé yé. Pourquoi pas.
On se dirigera rapidement vers la pièce maîtresse du disque: Greed. Idéal pour les apéritifs se prolongeant jusque tard dans la nuit, ce titre est une vraie petite sucrerie psychédélique. Le titre éponyme vaut aussi le détour avec ses boucles lancinantes. Disque iconoclaste et singulier dans le paysage musical liverpuldien, Not Real a le mérite de continuer le propos d’Into The Diamond Sun.

Stealing Sheep – Not Real

Stealing Sheep - No Real

Tracklist : Stealing Sheep - Not Real
  1. Sequence
  2. Apparition
  3. Not Real
  4. This Time
  5. Greed
  6. Deadlock
  7. Evolve & Expand
  8. Sunk
  9. Love
  10. She

Stealing Sheep sera à La Flèche d’or le 28 mai 2015 dans le cadre des[PIAS] NITES.

Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Keaton Henson - Ambulance

Vidéo : Keaton Henson – Ambulance

On ne quitte pas Keaton. Il est notre brancardier du cœur préféré. Son Ambulance est un gyrophare dans nos nuits, un avertissement sous forme de supplique, un miroir réfléchissant nos solitudes.

The Besnard Lakes est le meilleur groupe du monde

Enfin une bonne nouvelle en 2020 ! Après l’impeccable A Coliseum Complex Museum et surtout après quatre années de silence, les Besnard Lakes sont de retour. On peut ranger ses compilations de My Bloody Valentine et prévenir les voisins… Le gros son est de retour.
Laura Veirs

Vidéo : Laura Veirs – Turquoise Walls

Vous ne connaissez pas Laura Veirs ? Elle sort pourtant son onzième album (!), My Echo le 23 octobre chez Bella Union / Pias avec la participation de Jim James, Bill Frisell, Karl Blau, Matt Ward et d’autres.
Baron.e - Danser dans le noir

Vidéo : Baron.e – Danser dans le noir

Baron.e que l’on avait découvert avec Un verre d’ego était aux Inouis du Printemps de Bourges hier. Danser dans le noir est un nouvel extrait de leur EP, Jeunesse Dorée.
Eels © Fabrice Buffart

The Eels are alright ?

Eels annonce la sortie de son nouvel album, Earth to Dora le 30 octobre avec un nouveau titre, Are We Alright Again.
eels

Upside down !

Encre une petite ritournelle dont mister E a le secret pour vous boulversifier le cœur et l’âme. Who You Say You Are

Plus dans Découvertes

Ela Minus

Maximus Ela Minus

Ela Minus est maousse costaud. Pas seulement parce qu’elle vient de Bogotá et a joué dès ses 12 ans et pendant 10 ans de la batterie pour Ratón Pérez, un groupe punk hardcore décolleur de tympan. Elle signe chez Domino un premier album addictif, Acts Of Rebellion, fruit de son expérience à la Berklee College…
OBI © Frank Loriou

La force d’OBI

Obi-Wan Kenobi affirme « l’œil ne voit que la surface des choses, ne t’y fie pas ». Alors il faut écouter OBI et suivre son odyssée jusqu’au collège Maurice-Scève délabré de la Croix Rousse à Lyon, métaphore ironique de nos sociétés sans valeurs.
Slight Of © Gracie Pendleton

Slight Of par petits bouts

On a découvert Slight Of avec Winter’s Maze et son clip poético -humaniste qui va à la rencontre des autres de son quartier, Brooklyn, ces Other people qu’on ne voit pas d’habitude. Il vient de sortir un album qui sent bon les 90′, sans Trump et virus.

Vote for Kiwi Jr. !

A cheval entre les Strokes et Pavement, les Canadiens de Kiwi Jr. font coup double avec leur nouveau single. En plus de nous faire remuer la tête comme au bon vieux temps, ces natifs de Toronto viennent de signer chez Sub Pop.
Mottron @Heart and Guts

L’intrusion de Mottron

Mottron n’est pas carré, il ne rentre pas dans les cases de la pop policée à la française. Il s’apprête à sortir son premier album, Giants le 30 octobre chez Pias Le Label.
Lomelda-Hannah © Tonje-Thilesen

Her name is Hannah !

Lomelda fait des merveilles de chansons. On avait beaucoup aimé M for Empathy l’an dernier, Hannah Read revient déjà avec Hannah, une collection de chansons bouleversantes.

Solaire Solaris Great Confusion

Accompagné par Elise Humbert au violoncelle, Yves Béraud à l’accordéon, Aurel Troesch aux guitares, Jérôme Spieldenner à la batterie, Foes Von Ameisedorf à la basse et Jacques Speyser aux chœurs, Stephan Nieser aka Solaris Great Confusion signe le disque le plus élégant de cette rentrée 2020.