On va donc aller faire le pied de grue devant le bureau de l’agent des Stealing Sheep pour réclamer une interview.
On rêve de les rencontrer. Il faut dire que poser des questions à Becky Hawley, Emily Lansley et Lucy Mercer, ce n’est pas poser des questions aux roadies de Megadeth.
Deuxième album pour ce trio de Liverpool, Not Real propose une évolution sereine de ce groupe féminin.
C’est foutraque mais bien maitrisé.

Stealing Sheep - No Real
Stealing Sheep – No Real

Évidemment on entend déjà les comparaisons arriver. Stealing Sheep, c’est le pendant féminin de Django Django, c’est les Warpaint version yé yé. Pourquoi pas.
On se dirigera rapidement vers la pièce maîtresse du disque: Greed. Idéal pour les apéritifs se prolongeant jusque tard dans la nuit, ce titre est une vraie petite sucrerie psychédélique. Le titre éponyme vaut aussi le détour avec ses boucles lancinantes. Disque iconoclaste et singulier dans le paysage musical liverpuldien, Not Real a le mérite de continuer le propos d’Into The Diamond Sun.

Stealing Sheep – Not Real

Stealing Sheep - No Real

Tracklist : Stealing Sheep - Not Real
  1. Sequence
  2. Apparition
  3. Not Real
  4. This Time
  5. Greed
  6. Deadlock
  7. Evolve & Expand
  8. Sunk
  9. Love
  10. She

Stealing Sheep sera à La Flèche d’or le 28 mai 2015 dans le cadre des[PIAS] NITES.

Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Balthazar sur le sable

I’m in love, I know that you won’t come around. Quand la voix de velours rappé de Maarten s’emmêle à celle de miel de Jinte, on se métamorphose en grosse patate échouée sur la plage de nos sentiments confus, entre remords et regrets.

Vidéo : Mesparrow – Différente

Trop c’est trop. Et pourtant, on a besoin de ce trop plein d’émotions qui rend les âmes sensibles. Même si nous sommes encore plus en ces temps confus, citoyens de la Jungle contemporaine, on espère atteindre ce monde sensible qui vient de sortir chez Yotanka.

Vidéo : The Besnard Lakes – Raindrops

The Besnard Lakes sont libres, au revoir Jagjaguwar, bonjour Full Time Hobby pour leur sixième album, The Last of the Great Thunderstorm Warnings le 29 janvier 2021.
LO - Mort-né

Vidéo : LO – Mort-né

On est pas sérieux quand on a 28 ans. Et pourtant. LO, bruxellois autodidacte suinte le talent. Comme une évidence.
EELS - Are We Alright Again

Vidéo : Eels – Are We Alright Again

E en clown triste sur la pochette d’Earth to Dora, on a l’habitude. Mais avec Are We Alright Again, il dégaine non seulement un tube imparable mais aussi l’un des clips hilarants de l’année avec en guest, Jon Hamm alias Don Draper dans Mad Men.
Balthazar – Losers

Vidéo : Balthazar – Losers

Coïncidence ? Au lendemain d’annonces incohérentes les beaux belges de Balthazar sortent un nouveau titre, Loosers, pour annoncer leur cinquième album Sand à paraitre le 29 janvier.
Keaton Henson - Ambulance

Vidéo : Keaton Henson – Ambulance

On ne quitte pas Keaton. Il est notre brancardier du cœur préféré. Son Ambulance est un gyrophare dans nos nuits, un avertissement sous forme de supplique, un miroir réfléchissant nos solitudes.

Plus dans Découvertes

Mark Pickerel et ses reprises

Le nom de Mark Pickerel ne vous dit rien ? C’est tout à fait normal. Vous trouvez les trois extraits de Rebel in the Rearview formidables ? C’est normal !

Tout est ok avec iAN Ottaway

Roadie des Black Rebel Motorcycle Club, proche de Mark Lanegan, iAN Ottaway a publié un disque ravageur aussi sombre que punk. Séance de rattrapage.

Beauté dans la nuit

La paternité change un homme assurément. Elle lui fait aussi écrire de beaux textes, simples, généreux, animistes.

Les chiens sont lâchés !

Mica Levi, mais vous êtes juive ?! Ça ne fait rien, on vous garde quand même. Parce que c’est foutrement jouissif à l’heure la France vaccinée par la connerie se demande s’il va y avoir de le neige à Noël ou si lLa Fistinière va rouvrir avec gestes barrières et protection et friction hydro-alcoolique.
Vincent Eckert

Amoureux de Vincent Eckert

Vincent Eckert n’est pas, comme il le chante, sur La mauvaise pente. Avec ces onze nouvelles chansons écrites et enregistrées juste avant le confinement de mars 2020, Eckert prend le chemin de la simplicité pour nous emmener dans son univers. On y croisera ses disques préférés, sa diction douce et des effluves de chanson française.
BRAZZIER © Jérôme Sevrette

BRAZZIER s’enflamme

Il parait que demain autour de 20h vont se dessiner nos lignes futures. Celles de BRAZZIER figurent sur un album mixé et masterisé par Sébastien Lorho (Marquis de Sade, Dominique A, Octave noire) qui vient de sortir chez Binaire Ordinaire.