Catégories
Photos de concert

Je suis Barcelonais !

I'm From Barcelona © David Heang

C’était le cirque à l’Epicerie Moderne de Feyzin avec les givrés chaleureux d’I’m From Barcelona.

Emanuel Lundgren, le chef de la troupe suédoise I’m From Barcelona était radieux hier soir à L’Epicerie Moderne de Feyzin en découvrant une salle surchauffée et un temps clément avouant même qu’il migrerait bien en France, fatigué de la neige nordique.

Discographies

Quelle drôle d’équipée que cette confrérie de la pop sans anneaux, au format qui varie jusqu’à 29 participants sur scène, 14 avaient fait ici le déplacement. La bande à Manu, c’est un peu le zizi de Pierre Perret, il y a le laid, le beau, le dur, le mou qui a un grand cou, le gros touffu, le p’tit joufflu que cela soit au saxophone, à la clarinette, à la basse, à batterie, aux multiples claviers ou aux choeurs. Une tribu que l’on pourrait retrouver sans dépareiller aux côtés de Thorin, Bifur ou Dwalin ou des chasseurs de père noël de Rare Exports.

Alors bien sûr, I’m From Barcelona c’est la fête avant tout, la bonne humeur, le partage, entre session acoustique dans la fosse, explosion de ballons et de confettis, vague de bras levés, slam d’équilibriste et hymnes entêtants sans prise de tête. Juste un bon moment pour présenter le nouvel album Growing Up Is For Trees avec ses bombinettes imparables lardées de ha ha ha ou de claps fédérateurs (le virevoltant Violins, cette Lucy étoilées qui a décidément bien de la chance, le chant de Sirens), ou une palanquée de mélodies légères et désarmantes (Helium Heart sur un sujet grave, la crise cardiaque du grand père d’Emanuel, la sensible et autobiographique Growing Up Is For Trees ou l’ode à l’ami Ben(jamin)).

Bien sûr le set ne pouvait se clore sans l’antienne fédératrice We’re from Barcelona où toute l’épicerie devint catalane s’égosillant en choeur dans une orgie de confettis : We’ll aim for the stars / We’ll aim for your heart when the night comes / And we’ll bring you love / You’ll be one of us when the night comes.

Un concert sans prétention qui est passé à la vitesse d’une lampée d’Aquavit et qui a laissé le public Hägar (Dünor bien sûr !)

I’m From Barcelona – We’re from Barcelona @ Epicerie Moderne

Kcidy

20150504_kcidy
20150504_kcidy
20150504_kcidy
20150504_kcidy
20150504_kcidy
20150504_kcidy
20150504_kcidy
20150504_kcidy
20150504_kcidy
20150504_kcidy
20150504_kcidy
20150504_kcidy
20150504_kcidy
20150504_kcidy
20150504_kcidy
20150504_kcidy
20150504_kcidy

I’m From Barcelona

20150504_imfrombarcelona
20150504_imfrombarcelona
20150504_imfrombarcelona
20150504_imfrombarcelona
20150504_imfrombarcelona
20150504_imfrombarcelona
20150504_imfrombarcelona
20150504_imfrombarcelona
20150504_imfrombarcelona
20150504_imfrombarcelona
20150504_imfrombarcelona
20150504_imfrombarcelona
20150504_imfrombarcelona
20150504_imfrombarcelona
20150504_imfrombarcelona
20150504_imfrombarcelona
20150504_imfrombarcelona
20150504_imfrombarcelona
20150504_imfrombarcelona
20150504_imfrombarcelona
20150504_imfrombarcelona
20150504_imfrombarcelona
20150504_imfrombarcelona
20150504_imfrombarcelona
20150504_imfrombarcelona
20150504_imfrombarcelona
20150504_imfrombarcelona
20150504_imfrombarcelona
20150504_imfrombarcelona
20150504_imfrombarcelona
20150504_imfrombarcelona
20150504_imfrombarcelona
20150504_imfrombarcelona
20150504_imfrombarcelona
20150504_imfrombarcelona
20150504_imfrombarcelona
20150504_imfrombarcelona
20150504_imfrombarcelona
20150504_imfrombarcelona
20150504_imfrombarcelona
20150504_imfrombarcelona
20150504_imfrombarcelona
20150504_imfrombarcelona
20150504_imfrombarcelona
20150504_imfrombarcelona
20150504_imfrombarcelona
20150504_imfrombarcelona
20150504_imfrombarcelona
20150504_imfrombarcelona
20150504_imfrombarcelona
20150504_imfrombarcelona
20150504_imfrombarcelona
20150504_imfrombarcelona
20150504_imfrombarcelona
Date : 4 mai 2015
Le photographe
Clic. Clac. Merci Kodak ! Photographe dans les fosses et même un peu au dessus. Sur Lyon et sa région

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Vous avez aimé ? Partagez !

Cela pourrait vous intéresser

subs

C’est la fête aux Subs !

Génération Spontanée, la Ville de Lyon et les Subsistances s’associent pour fêter la musique avec quatre artistes lyonnais promis à un bel avenir.
Souterrains - KCIDY

Vidéo : KCIDY – Souterrains

Cela fait un moment que l’on est dans un souterrain et que l’on veut en sortir. Alors on monte dans le bus magique de KCIDY où la ligne de vie croise la ligne de cœur.

Vidéo : KCIDY – Les gens heureux dansent

Avec Les gens heureux dansent, on tombe immédiatement sous le charme du sourire et de cette mélodie faussement sucrée de KCIDY. Pauline décompresse à défaut de déconfiner, son air d’autoroute ces temps-ci nous fait rêver. Un petite bouffée de départ en vacances, côtoyer des vrais gens et pas ceux qui ont fui à Varennes.
L'Epicerie Moderne

Dans la cage à Lyon

C’est aussi la rentrée des classes pour les salles de concerts lyonnaises qui ont affûté leur programmation afin de proposer des soirées de qualité. Première étape avec le Transbordeur et L’Epicerie Moderne.

Plus dans Photos de concert

Structures @ MaMA Festival, la Machine du Moulin Rouge, Paris, 14/10/2021

Photos : MaMa Festival, Paris | 13-14.10.2021

Avec Ko Shin Moon, Terrier, PPJ, Lulu Van Trapp, James BKS, Annaël et Structures pour le MaMa Festival 2021 à : La Cigale, La Machine du Moulin Rouge, Le Backstage By The Mill et Les Trois Baudets.
victorsolf_sk02

Photos : Cavale & Victor Solf @ L’Épicerie Moderne, Feyzin – 01.10.2021

Il y a des concerts réparateurs avec des artistes qui font du bien rien qu’en les regardant. Bon, les écouter c’est bien aussi ! Cavale et Victor Solf font partie de cette catégorie, miraculeuse, quasi spirituelle. Ils jouaient à l’Epicerie Moderne et Fabrice Buffart a capturé leurs manas magnifiques.