OPEN #1 à Lyon !

OPEN #1 à Lyon !
Guimauve - 24/09/2009

Open1_affiches(Medium)
C’est l’été indien à Lyon comme dans beaucoup de régions françaises et les étudiants fraichement arrivés dans la capitale des Gaules, loin encore de leurs partiels, profitent des bords du Rhône en multipliant les apéros dinatoires.

Avec un peu de courage, ils pourront rejoindre en vélocipède, en trottinette, , en rollers, à pieds sur les main ou a cheval le Transbordeur qui organise avec Mediatone une soirée spéciale découverte de la bouillonnante scène lyonnaise « Rock’n Beat » ainsi que des principaux acteurs des Musiques Actuelles de la région, que cela soit les lieux, les associations, les différents collectifs afin de présenter leur saison au public sous forme de stands et de projections vidéos. Cette première édition accueillera les plus anglais des lyonnais, les 4 garçons (dans le vent) de Music is not fun qui dévoileront à cette occasion leur premier LP, British rendez-vous. Le rock pugnace et flamboyant de Fake Oddity ne sera pas une chimère, après avoir voyagé et écumé les premières parties revient avec un nouvel album, Runfast qui doit nous faire galoper prestement jusqu’au Transbordeur pour savourer cette éruption d’exotisme, d’érotisme et d’énergie que dégage Faik sur scène. On changera radicalement de genre avec les quatre « scratchmusiciens » de Scratch Bandit Crew et leur trip-electro-hip-hop mutant ou les platines se mêlent aux images pour un voyage subliminal. Il faut terroriser les terroristes clament certains ? non, ici il faudra les écouter attentivement We are terrorists nous balancer leurs beats avant la sortie de leur premier scud ! Enfin, on se laissera prendre la main dans le pot de confiture avec la pop mélancolique et pourtant optimiste d’Apple Jelly.

Date : Samedi 3 octobre 2009 / 19h30

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Un avis, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


A lire dans “News

Le succès annoncé des Protomartyr

Le succès annoncé des Protomartyr

Originaires de Detroit comme les White Stripes, les Protomartyr font beaucoup de bruit depuis 2012 et la parution de leur premier album, le bien nommé No Passion All Technique. Ils seront de retour cet été avec Ultimate Success Today, un disque coup de poing (dans la gueule).

Bienvenue au Maghreb K7 Club !

Bienvenue au Maghreb K7 Club !

Pendant que Lyon était capitale du rock entre 1978 et 1983, la « new wave enragée d’Oran » déferlait sur la fosse aux ours et la place du pont. La Guillotière était l’épicentre de secousses musicales passionnantes que l’on retrouve dans cette Maghreb K7 Club (Synth Raï, Chaoui & Staifi 1985-1997) sorti sur l’excellent label Genevois Bongo…

Power to Liela Moss !

Power to Liela Moss !

C’est toujours le silence radio chez les Duke Spirit. Mais en contrepartie, Liela Moss revient avec le successeur de My Name Is Safe In Your Mouth. Et ça c’est une très bonne nouvelle.

Au feu !

Au feu !

Pendant que l’après ressemble furieusement à l’avant, en pire, Nerlov propose une solution avec Si On Brûlait Tout, nouvel extrait de son récent EP, Je vous aime tous.

Over the dream !

Over the dream !

Encore un bourre-pif en pleine guerre de la COVID. Jeff Rosenstock nous en colle une sévère avec une divine surprise, un nouvel album, NO DREAM à se procurer d’urgence.

Le testament à l’anglaise de Jason  Molina

Le testament à l’anglaise de Jason Molina

Tragiquement disparu à l’âge de 39 ans en 2013, Jason Molina (Songs: Ohia et Magnolia Electric Co) a laisse derrière lui quelques secrets dont ce disque, Eight Gates, enregistré à Londres entre 2007 et 2008 que Secretly Canadian publiera cet été.

En lévitation

En lévitation

Sommes-nous toujours des connards ? En tout cas sûrement ceux qui continuent d’ignorer Jeff Martin et Idaho. Heureusement Talitres réédite Levitate paru en 2001 avec 1000 exemplaires en vinyle le 17 Juillet 2020.

La diagonale du fou

La diagonale du fou

Encore un retour cette semaine avec un titre très personnel de Matt Berninger, Serpentine Prison sans The National.

Pris dans les phares

Pris dans les phares

Il y a des retours qui font du bien. Après Elvis Perkins, revoilà notre irlandais préféré James Vincent McMorrow sans nouvelles depuis deux ans avec un nouveau titre, Headlights.

Surfer Blood : ça va saigner

Surfer Blood : ça va saigner

De retour chez Kanine Records (le label qui les avait signés pour leurs débuts en 2010), les Surfer Blood s’apprêtent à faire partir une salve de tubes avec Carefree Theatre, leur nouvel album.

Pisser dans la colle !

Pisser dans la colle !

Sleaford Mods se moque du virus et des sorties de disques décalées. Car les Sleaford Mods sont le virus, le bacille vivace punk que l’on ne doit surtout pas éradiquer.

Woods can’t get outta my head

Woods can’t get outta my head

Jeremy Earl et ses Woods sont de retour avec Strange Explain, leur onzième album. Et bonne nouvelle, ce disque est meilleur que le dixième. Dixième album qui était meilleur que le neuvième. Neuvième album qui était meilleur que le huitième…

The Drums, sans tambour ni trompette

The Drums, sans tambour ni trompette

Miracle ! Le nouvel artwork du nouveau boulot de Jonny Pierce aka The Drums ne nous donne pas la nausée. Après les horribles pochettes (Brutalism & Abysmal Thoughts), Pierce se décide à enfin revenir à des choses plus jolies et plus méditatives.

Les Stroppies sont bien vivants !

Les Stroppies sont bien vivants !

Coincés entre les (sensationnels) RVG et les (ultra-productifs) Rolling Blackouts Coastal Fever, les Stroppies se voient obligés d’occuper le terrain et sont prêts pour publier Look Alive!, leur deuxième album.

Roxaane la lumineuse !

Roxaane la lumineuse !

Chronique d’un carton annoncé. On vous a déjà prévenu, Roxaane sera une très grande si elle ne va pas à contresens. Encore que.

Les transports de Fernõ

Les transports de Fernõ

Bon, d’accord il y a un peu plus de cent kilomètres d’Hollywood à Õsaka le nouveau titre de Fernõ, mais en amour, le concept d’espace temps est élastique.

Dancing King !

Dancing King !

Il y a des chansons ‘madeleine’ et sans doute Cosmic Dancer de T. Rex en fait partie. Mais quand c’est Nick Cave qui s’y colle surtout en ce moment cela revêt une autre dimension, from the womb to the tomb, d’autant que l’initiateur de ce projet d’hommage à Marc Bolan, le producteur Hal Willner est…

Alain Johannes a les pieds sur terre

Alain Johannes a les pieds sur terre

Comme un prélude à son nouveau disque, Alain Johannes (Eleven, Mark Lanegan Band), dé-confine quatre inédits sur Bandcamp.