Catégories
Concerts (live reports)

In love with Lior

Le sourire de Lior Shoov

Un enchantement, un émerveillement, un éblouissement, comment décrire l’expérience quasi spirituelle de l’OVNI musical Lior Shoov ?

Ce concert fera sûrement date dans les Chantiers des Francofolies de La Rochelle, ce dispositif qui accompagne les artistes en devenir. D’abord parce que Lior Shoov est une artiste hors-norme, que l’on ne peut pas ranger dans les cases qu’affectionnent les médias français. Native d’Israël, la jeune fille aux yeux d’or dont le prénom signifie lumière en hébreu a débuté dans la rue, dans les rues plutôt tant elle a parcouru l’Europe (Espagne, Italie, Portugal…), collectionnant les rencontres, les langues, les instruments de bric et de broc, les sensations, se muant en véritable éponge humaniste. Ensuite par les vertus quasi thaumaturgique de sa prestation en apesanteur. Il fallait voir le public sortir du Théâtre Verdière les yeux dans le vague, le sourire béat aux lèvres, le cœur léger, comme revigoré après des ablutions ici musicales, enchanté d’une rencontre bienveillante et non d’un vulgaire tour de chant. Et pour couronner le tout, un souci technique oblige à une partie du set a capella sans pour autant déstabiliser cette fabuleuse troubadour des temps modernes, cette fildefériste des émotions qui s’amuse et rayonne en alternant sanza, ukulélé, hang, kalimba ou solo poétique de sac en plastique. Lior Shoov nous emmène dans son monde accueillant et généreux, dans un voyage pétillant et pétulant plein de tendresse et de vent avec des bouts de chansons de presque rien qui pourtant dégagent une plénitude incroyable : un vrai morceau brut de bonheur.

Lior Shoov – I don’t want to be a star

Lior Shoov – A call for light

Date : 12 juillet 2015
Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

LE PETIT BULLETIN FESTIVAL #2

Deuxième édition du Petit Bulletin Festival à Lyon

Après une première édition réussie avec Cocoon, Rover et Keren Ann à la Chapelle de la Trinité en octobre 2017 (1400 spectateurs), Le Petit Bulletin festival revient les 27, 28, 29 avril 2018 sous la Verrière des Subsistances.
Bonsoir Paris !

Bonsoir, Bonsoir Paris !

Bonsoir Paris ! est le nouveau festival de musiques actuelles francophones à Paris organisé par l’Alliance française Paris Ile-de-France.
Alain Moreau © Bertrand Pichene

Les Nouvelles Voix parlent !

Le festival Nouvelles Voix en Beaujolais vient de commencer, il fête ses 10 ans, l’occasion de rencontrer son programmateur, Alain Moreau.

Plus dans Concerts (live reports)

[35] Les Pale Fountains ou l’Eldorado Pop

Après avoir joué en février 1985 à Londres et avant de s’envoler pour le Japon, les Pale Fountains étaient de retour à Paris en cette veille de printemps 1985. L’Eldorado de 1985 fut la séance de rattrapage pour ceux qui avaient séché la piscine Deligny.
Shack - La Locomotive, 1990

[1990 – 2020] Sur les rails avec Shack

8, 9 et 10 novembre 1990. Paris. Les La’s, les Boo Radleys, Dr Phibes et les House Of Wax Equations débarquent à Paris le temps d’un week-end pour initier les Français aux plaisirs plus ou moins méconnus (mais surtout exquis) de Liverpool. Les frères Head, ex Pale Fountains sont évidemment de la partie. On connaissait…

Liam Gallagher à son Zénith

Liam Gallagher a donné hier soir au Zénith de Paris le dernier concert d’une tournée européenne qui a affiché complet tous les soirs. Et il a fait plus que le travail.

Motivant Morby

L’ex-Woods est venu jouer son répertoire à La Lune des Pirates, salle qui avait accueilli et vu triompher les flamboyants Woods en 2017. Jeu, set et match pour…
Vincent Delerm @ Théâtre des Pénitents, Montbrison, 04-02-2020

Vincent Delerm : La vie passe et il en fait partie

Hier soir Vincent Delerm chantait à Montbrison devant le public du festival Poly’Sons. Après le spectacle, je lui ai parlé des photos que j’avais faites, de cet article que j’allais écrire sur son spectacle. Quelle idée insensée ais-je eue là… Comment écrire sur la musique, comment mettre des mots sur des sons, sur d’autres mots ?…
Damien Saez @ Halle Tony Garnier, Lyon, 09-12-2019

Damien Saez, « Que l’éphémère devienne éternité »

Damien Saez venait hier au soir présenter à Lyon, Ni Dieu ni Maître, l’album qui clôture Le Manifeste, fresque sociale de quatre années de 2016 à 2019 présentée dans une « oeuvre numérique » sur son site internet « Culture contre culture ». 39 chansons, politiques et poétiques dans lesquelles se lit la France des attentats aux gilets jaunes,…