In love with Lior

Le sourire de Lior Shoov
Un enchantement, un émerveillement, un éblouissement, comment décrire l'expérience quasi spirituelle de l'OVNI musical Lior Shoov ?

Ce concert fera sûrement date dans les Chantiers des Francofolies de La Rochelle, ce dispositif qui accompagne les artistes en devenir. D’abord parce que Lior Shoov est une artiste hors-norme, que l’on ne peut pas ranger dans les cases qu’affectionnent les médias français. Native d’Israël, la jeune fille aux yeux d’or dont le prénom signifie lumière en hébreu a débuté dans la rue, dans les rues plutôt tant elle a parcouru l’Europe (Espagne, Italie, Portugal…), collectionnant les rencontres, les langues, les instruments de bric et de broc, les sensations, se muant en véritable éponge humaniste. Ensuite par les vertus quasi thaumaturgique de sa prestation en apesanteur. Il fallait voir le public sortir du Théâtre Verdière les yeux dans le vague, le sourire béat aux lèvres, le cœur léger, comme revigoré après des ablutions ici musicales, enchanté d’une rencontre bienveillante et non d’un vulgaire tour de chant. Et pour couronner le tout, un souci technique oblige à une partie du set a capella sans pour autant déstabiliser cette fabuleuse troubadour des temps modernes, cette fildefériste des émotions qui s’amuse et rayonne en alternant sanza, ukulélé, hang, kalimba ou solo poétique de sac en plastique. Lior Shoov nous emmène dans son monde accueillant et généreux, dans un voyage pétillant et pétulant plein de tendresse et de vent avec des bouts de chansons de presque rien qui pourtant dégagent une plénitude incroyable : un vrai morceau brut de bonheur.

Lior Shoov – I don’t want to be a star

Discographie

Lior Shoov – A call for light

Date : 12 juillet 2015

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

LE PETIT BULLETIN FESTIVAL #2

Deuxième édition du Petit Bulletin Festival à Lyon

Après une première édition réussie avec Cocoon, Rover et Keren Ann à la Chapelle de la Trinité en octobre 2017 (1400 spectateurs), Le Petit Bulletin festival revient les 27, 28, 29 avril 2018 sous la Verrière des Subsistances.
Bonsoir Paris !

Bonsoir, Bonsoir Paris !

Bonsoir Paris ! est le nouveau festival de musiques actuelles francophones à Paris organisé par l’Alliance française Paris Ile-de-France.
Alain Moreau © Bertrand Pichene

Les Nouvelles Voix parlent !

Le festival Nouvelles Voix en Beaujolais vient de commencer, il fête ses 10 ans, l’occasion de rencontrer son programmateur, Alain Moreau.

Plus dans Concerts (live reports)

Bandabardò & Cisco a Ripatransone

Festa a Ripa !

Bardot chantait nue au soleil, Bandabardò invite Cisco sur son dernier album, Non fa paura à rester nu et manifester. Date : vendredi 12 août
Florent Marchet

Le monde de Florent Marchet

Florent Marchet pour soi, quasi. C’était aux Abattoirs de Bourgoin-Jallieu dans un nouveau format intime où l’on a pu voyager en solitaire, de Courchevel à Levallois, de Paris à Nice en passant par Montréal.
Star Feminine Band à l'Opéra Underground

Star Feminine Band au firmament

Dans le cadre de leur carte blanche à l’Opéra Underground à Lyon, La Féline et Bertrand Belin invitaient le Star Feminine Band pour leur deuxième concert en France avant leur passage à Bobigny (Canal 93) le 30 novembre et au Transmusicales de Rennes les 3 et 4 décembre prochains.
Waed Bouhassoun et Moslem Rahal @ Opéra National de Lyon, 14-11-2021

Quelle nuit à l’Opéra (de Lyon) !

De la couleur avant toute chose. C’est amusant pour une carte blanche. Bertrand Belin et La Féline ont invité The Colorist Orchestra avec Howe Gelb puis la joueuse de oud syrienne Waed Bouhassoun, en duo avec le virtuose du ney Moslem Rahal.