De la Pop et de l’Amour

Comment bien finir l'été 2015 ? En allant voir Saint Amour au Pop In le 25 août 2015 pardi !


Responsable d’un sacré disque en 2014, le Parisien revient le temps d’une date sur ses terres grâce à l’entremise du site Life is a minestrone et de ses découvertes musicales.

Saint Amour, c’est ceci :
Saint Amour – Annabelle’s Dream

Et comme nous sommes des gens aimables et courtois, nous avons bien lu les crédits de cet album qui célèbre une certaine idée de la pop pastorale et du luxe.
Drums, bass, electric & acoustic guitars, harpsichord, piano, organ, synths, juno, moog, mellotron, rhodes, percussions, lead and backing vocals, brass & strings arrangements – Yann Guillo

Discographie

Seul, loin de tous, l’ami Saint Amour a enregistré ce disque dans sa petite chambre :
Saint Amour – Songs for those who did not lose their brains in the computer age

Nous n’étions pas les seuls à tomber amoureux de ce disque. Les amis de Froggy’s Delight ont consacré une session et une interview à ce garçon.

Saint Amour – Seneca Street (Froggy’s Session)

Réservez donc votre soirée. Le 25 août au Pop In (Paris).
Car en plus de Saint Amour, vous pourrez croiser Harley Young dont le premier disque (Flinders Parade) va être réédité chez Microcultures et dont le prochain disque va être supervisé par John Willsteed (The Go-Betweens, The Apartments)

Pouet? Tsoin. Évidemment.

Cela pourrait vous intéresser

Life is a Minestrone

En cette rentrée 2015, nous allons évoquer un site, Life is a Minestrone, qui est spécialisé dans la découverte de groupes de qualité plus ou moins oubliés par les médias.
Saint Amour

Saint Amour

On l’avait connu avec Trees are Talking et Bovary. Yann Guillo est de retour en ce doux début de printemps. On le retrouve à la tête d’un projet solo: Saint Amour. Un One-Man Band qui navigue hors du temps. Passant par le cap Macca et dépassant le méridien Kinks, le marin Saint Amour a sa […]

Plus dans News

Nits2

Brillant Neon !

Avec Neon enregistré avant l’incendie qui a détruit leur studio Werf à Amsterdam, les Nits bouclent une trilogie avec Angst en 2017 et Knot en 2019.
Come

Come again !

Attention, mythe underground. Come, « l’un des joyaux les plus insaisissables du catalogue Matador » selon Pitchfork avec son 11:11 en 1992, revient avec la parution en février dernier de Peel Sessions enregistrées en 1992 et 1993.
Arno

Arno à jamais

Des racines. Opex, c’est un quartier de l’est d’Ostende où les grands parents d’Arno tenaient un café, Chez Lulu, le prénom de sa mère.
Bruce Springsteen

Merci patron !

La pêche du jour vient d’un monsieur de 73 ans qui annonce un album de reprises de standards de la soul avec Do I Love You (Indeed I Do) et effectivement on l’aime. Merci Boss !