Les Starsailor compilés

En 2000, les Starsailor avaient tout pour réussir. Le NME et tous les dépressifs du Royaume-Uni avaient adoré leur premier disque, Love Is Here. Fort de ses bons débuts, James Walsh, chanteur et tête à claques de l'affaire recruta Phil Spector et sa moumoute pour produire le suivant.


Et puis ? Plus rien. Ces gens n’avaient plus rien à dire et disparurent des charts et des pages des journaux du jour au lendemain.
Les revoilà le 18 septembre pour la parution d’une compilation qui accompagne une tournée automnale anglaise.

Au début de leur carrière, les Starsailor avaient quelques cartes gagnantes dans leur jeu. James Walsh savait écrire des chansons et savait surtout les chanter correctement.
Starsailor – Silence is easy

En 2001, ces jeunes gens aussi mal habillés que les types de Pearl Jam vendaient du disque à la pelle. Ils eurent même l’honneur de se faire dégommer par Liam Gallagher dans les colonnes du N.M.E., c’était dire l’aura de ses petits gars.

Starsailor – Poor Misguided Fool

Et puis retour de bâton ou coup de pelle derrière la tête, le succès a disparu comme il était arrivé. On the Outside et All the Plans, leurs deux derniers disques, n’accrochèrent même pas le top 10 anglais. Il faut dire que leur morceau le plus diffusé par les radios européennes fut un affreux remix d’une chansons honorable. Pas vraiment malin…

Évidemment, le chanteur tenta une carrière solo plus confidentielle que solo d’ailleurs.
Comme il faut remplir le porte-monnaie et le réservoir du break Audi, ces quatre types ont donc décidé (de manière fort pragmatique) de se reformer. Les voilà donc repartis sur les routes européennes et dans les bacs des disquaires : les allergiques à la chantilly peuvent passer leur chemin.

Tracklist : Starsailor - Good Souls
  1. Good Souls
  2. Silence Is Easy
  3. Alcoholic
  4. Give Up The Ghost
  5. In The Crossfire
  6. Poor Misguided Fool
  7. Four To The Floor
  8. This Time
  9. Fever
  10. Born Again (Radio Edit)
  11. Lullaby
  12. Keep Us Together
  13. Way To Fall
  14. All The Plans (Radio Edit)
  15. Hold On
  16. Tell Me It's Not Over
  17. Tie Up My Hands
  18. Fidelity
  19. Four To The Floor (Thin White Duke Mix)

Pouet? Tsoin. Évidemment.

Cela pourrait vous intéresser

Nits

Brillant Neon !

Avec Neon enregistré avant l’incendie qui a détruit leur studio Werf à Amsterdam, les Nits bouclent une trilogie avec Angst en 2017 et Knot en 2019.
Dummy au sonic

Mercredi c’est Dummy !

Dummy vient de sortir, Dumb une compilation de leurs premiers EP’s après leur réjouissant premier album, Mandatory Enjoyment. Ils seront sur la scène du Sonic ce mercredi 5 octobre pour la modique somme de 10 € en prévente.
Björk - Ancestress

Vidéo : Björk – Ancestress

Si vous faites partie des déçus d’House of the Dragon ou des fans de Midsommar, suivez la procession funéraire de Björk avec Ancestress qui rend hommage à sa mère Hildur Rúna Hauksdóttir, disparue en 2018.
Pethrol - capital remix de locfleury

Pêché capital

On vous avait fait découvrir en exclusivité, Capital le nouveau titre de Pethrol. Voici en avant première son remix par Loïc Fleury d’Isaac Delusion.

Plus dans News

Nits

Brillant Neon !

Avec Neon enregistré avant l’incendie qui a détruit leur studio Werf à Amsterdam, les Nits bouclent une trilogie avec Angst en 2017 et Knot en 2019.
Come

Come again !

Attention, mythe underground. Come, « l’un des joyaux les plus insaisissables du catalogue Matador » selon Pitchfork avec son 11:11 en 1992, revient avec la parution en février dernier de Peel Sessions enregistrées en 1992 et 1993.
Arno

Arno à jamais

Des racines. Opex, c’est un quartier de l’est d’Ostende où les grands parents d’Arno tenaient un café, Chez Lulu, le prénom de sa mère.
Bruce Springsteen

Merci patron !

La pêche du jour vient d’un monsieur de 73 ans qui annonce un album de reprises de standards de la soul avec Do I Love You (Indeed I Do) et effectivement on l’aime. Merci Boss !