Dave MacCabe and The Ramifications

Dans les années 2000, Liverpool vit une ribambelle de nouveaux groupes arriver. Les Coral, les Stands... Et les Zutons. Des trois, ce fut ces derniers qui eurent le plus de succès. L'Angleterre tomba complètement amoureuse de ces zozos là ! Il faut dire que la chose était gagnée d'avance avec des titres du calibre de Why Won't You Give Me Your Love? et de Valerie.


Et puis ? Plus rien. Le troisième (et dernier) disque des Zutons devait être celui de la consécration et fut en réalité celui de la disparition.
You Can Do Anything fut mis en bouteille par George Drakoulias et fut jeté à la solderie par tous ses acheteurs.
Le groupe ne s’en remit jamais et le public commença une dépression avec la disparition des écrans de télévision de la belle Abi Harding.
Depuis la mort des Zutons, les membres se reconvertis. Sean Payne fait de la batterie pour le Modfather, Paul Molloy s’est acoquiné avec Ian Skelly des Coral et Dave MacCabe s’est converti à une pop électro singulière.

Dave McCabe and The Ramifications – Let Me Go

James Endeacott, patron de 1965 Records est partout. Après les Lusts et avant les Black Peaches, 1965 Records vient de publier le premier disque de Dave McCabe and The Ramifications.
Des Zutons, il ne reste rien si ce n’est la voix sensationnelle de ce garçon. Pour le reste, Dave MacCabe est en complète roue libre.

Dave McCabe and The Ramifications - Church of Miami

Tracklist : Dave McCabe and The Ramifications - Church of Miami
  1. Church Of Miami
  2. Fake Emotion
  3. Trust Me
  4. Let Me Go
  5. Too Damn Good
  6. Interwine
  7. Time & Place
  8. Who’s That Talking
  9. Servant To His Master

Pouet? Tsoin. Évidemment.

Cela pourrait vous intéresser

Salomeleclerc-avantleseclats

Vidéo : Salomé Leclerc – Avant les éclats

Enfin. Enfin Salomé Leclerc est en concert à Lyon. Enfin Salomé Leclerc est en concert à A Thou Bout d’Chant. On l’attend depuis des lustres tabernacle ! Et ça y est, on y est ! Un vrai p’tit bonheur !
Astrotypie

Aucun groupe ne ressemble à Astéréotypie !

C’est l’un des disques de l’année, cela sera un des concerts de l’année à L’Épicerie Moderne le vendredi 7 avril avec le collectif Astéréotypie. On a hâte d’écouter sur scène Aucun mec ne ressemble à Brad Pitt dans la Drôme, brûlot punk Dada qui fait sortir de sa zone de confort.
Anodine

[EXCLU] Anodine nuit blanche ?

Les frissons de la nuit. Rien n’arrive par hasard. Anodine déboule dans le paysage pour guider nos errances nocturnes. Et ce n’est pas sans importance ou sans danger.

Plus dans Découvertes

Anodine

[EXCLU] Anodine nuit blanche ?

Les frissons de la nuit. Rien n’arrive par hasard. Anodine déboule dans le paysage pour guider nos errances nocturnes. Et ce n’est pas sans importance ou sans danger.
Just Mustard

Just married to Just Mustard

Ecouter Just Mustard c’est ressentir le délicieux et parfois violent picotement de la moutarde sur votre langue. La voix diaphane de Katie Ball et les plaintes tailladantes des guitares de ce quintette irlandais augurent de concerts fiévreux.
Bryon Parker

Mile High Bryon Parker !

Denver c’est la terre du milieu et celle de David Eugene Edwards ou de … Earth, Wind & Fire. Mais en écoutant Bryon Parker on est plus proche d’un early Ben Lee ou du Jeff Martin d’Idaho avec ces trois titres d’un EP, 3 Consecutive Championships disponible chez VanGerrett Records (Kramies)
tillmann

L’envol de Tilmann

Tilmann sort de sa Chrysalis avec un EP composé de six titres désormais à quatre.