Minuit avant la nuit

Quand le Vietnam voyage en Norvège, il repart avec les Kakkmaddafakka dans ses valises.
On s’explique…
Le label Vietnam (qui a un des disques de l’année avec le premier album de Pharaon de Winter) importe dans nos contrées le groupe norvégien Kakkmaddafakka.
Ces derniers en sont à leur troisième album et débarqueront en France avec le quatrième en février 2016.

Formés par les frères Axel et Pål Vindenes à Bergen (terre natale des Kings Of Convenience et de Erlend Øye), les Kakkmaddafakka (retranscription néologique de Cock mother fucker dixit Wikipedia) semblent s’être assagis et être prêts pour l’export.
En effet, les premiers disques de ce groupe faisaient les poches de tellement de styles qu’on finissait par en perdre la tête. Ecouter Hest et c’est la migraine assurée.
En 2013, Six Months Is a Long Time montrait déjà quelques signes de sagesse.

En 2016, les choses devraient aller mieux avec un disque résolument pop et moins foutraque.
La preuve avec le premier extrait, Galapagos.

Kakkmaddafakka – Galapagos

Ce petit coté pop a le mérite de nous faire penser aux danois de Figurines. Et ça, ça n’a pas de prix!

Le nouvel album de Kakkmaddafakka est annoncé pour le mois de février 2016 et sera distribué par Vietnam/Because Music.
Les Kakkmaddafakka seront en concert au Trabendo (Paris) le 28 novembre 2015.