Italians Do It Better (than Parisians) au Social Club

Le manque de culture musicale et l’abrutissement par des substances licites ou non aboutissent au genre de réactions stupides dont j’ai été témoin vendredi soir au Social Club.

Le groupe Desire de l’excellent label « Italians Do It Better » interprétait « Oxygène » qui à part être une reprise interprétée par la catastrophique canadienne que tout le monde connaît se trouve également être une chanson de la non moins canadienne Diane Dufresne, sœur nord-américaine de Brigitte Fontaine pour situer. Il se trouve que la chanteuse Megan Louise étant également canadienne, quoi de plus banal pour elle que de commencer son live par la chanson en question. Et là, le public siffle. En plus d’être d’une impolitesse sans limite je trouve cette attitude vraiment limite. Bon ok, ces gens sont payés pour venir jouer en Europe mais ils venaient sans doute de se taper quelques heures d’avion plus jet-lag, accueil plus que glacial de la part du public parisien. Je ne m’étalerai pas sur le public justement du Social Club, sauf pour dire qu’être entouré de clones de Jean Sarkozy et leurs amies, ça me crispe un peu en ce moment.

En début de soirée, nous avons eu droit à deux dj’s dont je n’ai pas retenu le nom puisque leur set aux forts relents tatayoesques était rigolo 5 minutes mais gonflant au bout de 10… Difficile de croire être Daniele Baldelli et être juste un pousseur de disques de plus. Enfin là en l’occurrence 2…

Mike Simonetti, le patron du label arrive enfin et nous régale d’une sélection entre électro vintage, nu-disco, anthem tech-house, le tout avec une parfaite aisance du mix et un art de marier les styles. Ouf, il était temps. Desire, fait son apparition dans un nuage de fumigènes, ceux qui ont pu apprécier l’album précédemment chroniqué ici même ont apprécié. Les autres… Ben je leur suggérerai de rester chez eux la prochaine fois…

Glass Candy, dans la lignée de Desire en un peu plus remuant, fait son show et réussit à électriser la foule, sans doute grâce à la jolie robe dénudée de Ida No la chanteuse.

Le public, la sécurité du Social Club, l’ambiance inexistante font que cette soirée ne restera pas dans les annales mais ce fut un vrai bonheur de pouvoir enfin écouter en live le crew, presque au grand complet, de Italians Do It Better. La prochaine fois, dans une autre salle avec de vrais passionnés, ça sera certainement d’une qualité supérieure…

Glass Candy – Computer Love (Live)

Date : 23 octobre 2009

3 réponses sur « Italians Do It Better (than Parisians) au Social Club »

Ils ont sifflé Desire???

MON DIEU ces gens devraient être jugés pour ça.
Je suis presque content de ne pas avoir été à cette soirée pour ne pas avoir été témoin de ces réactions…

« La prochaine fois, dans une autre salle avec de vrais passionnés » j’essayerai d’y être pour le moment c’est vraiment triste de devoir côtoyer « des clones de Jean Sarkozy et leurs amies » pour voir le label Italians do it Better se produire…

En tout cas merci à toi, Fred d’avoir chroniqué ce concert.

Les commentaires sont fermés.

Cela pourrait vous intéresser

Sombre Magenta

Sombre Magenta

Magenta donnera un peu d’amour le jeudi 22 septembre au Radiant-Bellevue à Caluire près de Lyon.
Berceau des Volontés Sauvages

On s’évade avec le BVS !

You must look up at the comet ! Le BVS n’est pas le Gepan mais le Berceau des Volontés Sauvages, duo néo-kraut & drones lyonnais.

Plus dans Concerts (live reports)

Bandabardò & Cisco a Ripatransone

Festa a Ripa !

Bardot chantait nue au soleil, Bandabardò invite Cisco sur son dernier album, Non fa paura à rester nu et manifester. Date : vendredi 12 août
Florent Marchet

Le monde de Florent Marchet

Florent Marchet pour soi, quasi. C’était aux Abattoirs de Bourgoin-Jallieu dans un nouveau format intime où l’on a pu voyager en solitaire, de Courchevel à Levallois, de Paris à Nice en passant par Montréal.
Star Feminine Band à l'Opéra Underground

Star Feminine Band au firmament

Dans le cadre de leur carte blanche à l’Opéra Underground à Lyon, La Féline et Bertrand Belin invitaient le Star Feminine Band pour leur deuxième concert en France avant leur passage à Bobigny (Canal 93) le 30 novembre et au Transmusicales de Rennes les 3 et 4 décembre prochains.
Waed Bouhassoun et Moslem Rahal @ Opéra National de Lyon, 14-11-2021

Quelle nuit à l’Opéra (de Lyon) !

De la couleur avant toute chose. C’est amusant pour une carte blanche. Bertrand Belin et La Féline ont invité The Colorist Orchestra avec Howe Gelb puis la joueuse de oud syrienne Waed Bouhassoun, en duo avec le virtuose du ney Moslem Rahal.