Ultra moderne solitude

Desire - II
La genèse du groupe Desire parait presque trop belle pour être crue mais il faudra bien se contenter de cette version puisque c’est la seule disponible et elle est sans doute véridique.

Desire : II

Echoués dans une boîte de nuit à Montréal, le groupe Glass Candy assiste à une représentation de la chanteuse québécoise Megan Louise interprétant des œuvres de Jean-Pierre Massiera (obscur producteur français culte et kitsch des années 70). Subjugué par sa voix et sa présence, Johnny Jewel lui propose de la suivre à Portland afin de poser son timbre sur des compositions qui n’attendaient plus qu’un chanteur ou une chanteuse en l’occurrence.

C’est ainsi qu’est né le nouvel objet du désir du label Italians Do It Better, pochette cheap en vieux papier, production approximative. C’est bien ce qui fait tout le charme de ce label à l’ère des sorties ultra calibrées et réfléchies par des marketteurs dans leurs bureaux aseptisés. La musique, elle, reste fidèle au label et on est dans la droite lignée des groupes Chromatics et Glass Candy, c’est-à-dire sous forte inspiration d’une certaine idée de la new-wave imprégnée d’électro-funk vintage. La mélancolie est elle aussi très présente sur cette album avec les morceaux « Montre moi ton visage » ou « Colorless Sky » par exemple sous forte influence Blondie et toute la vague arty de la fin des années 80 à New-York.

A noter que, dû sans doute à un problème de droits, le titre « Oxygne » figure bien sur la pochette mais pas sur le disque.

Si la pop vénéneuse de Desire vous séduit, ils seront à Paris au Social Club le 23 octobre en compagnie de Glass Candy et Mike Simonetti le fondateur du label.

https://www.soul-kitchen.fr/wp/wp-content/uploads/2009/10/desire-mirror-mirror.mp3

Cela pourrait vous intéresser

Ghost in the Loop @ Plateau de Bure by Fabrice Buffart

Musique pour les cimes !

Ghost In The Loop est le projet assez fou d’Aurélien Buiron accompagné par le label de musique ambient Mare Nostrum. Son credo, créer de la musique en pleine nature dans des lieux protégés et parfois difficiles d’accès. Après la Cime de La Bonette, le Molard Noir ou le Col du Galibier, c’est plateau de Bure […]
Sombre Magenta

Sombre Magenta

Magenta donnera un peu d’amour le jeudi 22 septembre au Radiant-Bellevue à Caluire près de Lyon.
Berceau des Volontés Sauvages

On s’évade avec le BVS !

You must look up at the comet ! Le BVS n’est pas le Gepan mais le Berceau des Volontés Sauvages, duo néo-kraut & drones lyonnais.

Plus dans Chroniques d'albums

Apparitionduvisagedebelalugosisurunetranchedesalami

Comelade : ô lâches, soyez fous !

Et si le disque de 2022 était un disque instrumental et barré dont Pascal Comelade a le secret, ironiquement intitulé Le non-sens du rythme ?
Stephaneicher-odeartworkbysylviefleuryphotobyannikwetter

Stephan Eicher – Ode

Il n’y a pas d’ami comme Stephan Eicher. A chaque disque il nous offre une balade dans son dédale sentimental, ses étranges paysages, ses constructions impossibles.
Bastien Devilles - Remonter le courant

Bastien Devilles – Remonter le courant

On connaissait Daredevil, voilà Bastien Devilles que l’on peut écouter les yeux fermés d’autant plus que les mots sont de Brigitte Giraud, futur prix Goncourt avec Vivre vite.