Le bonheur de Paul Draper

Paul Draper a enfin sorti un disque solo. Paul qui ? Paul Draper. En 1997, ce garçon de Chester décrocha le jackpot avec son groupe Mansun et son premier album Attack of the Grey Lantern.


Inventant le son des Killers avant les Killers et se faisant le porte-parole d’une certaine idée des seventies, Mansun avait vendu une flopée de son premier album.
Et puis ? Draper a compliqué l’équation avec l’excellent mais très complexe Six en 1998 et y a perdu quelques plumes. Au début des années 2000, Mansun se retrouva dans une impasse. Tout comme Paul Draper qui se révéla incapable de sortir un disque solo.
La publication d’EP ONE met donc fin à une période de disette de quinze ans. Aidé par les membres de The Anchoress et remixé par The Twilight Sad, Draper a publié un premier EP cet été.
Entretien avec ce beau garçon.

Feeling My Heart Run Slow

Pourrais-tu me raconter l’histoire de Feeling My Heart Run Slow ?

Paul Draper : Feeling My Heart Run Slow était au départ une démo qui devait figurer sur mon album solo pour Parlophone. Album solo qui n’a jamais vu le jour…
C’était un morceau fait uniquement à partir de boucles sur lequel j’avais rajouté quelques mélodies. Quand j’ai évoqué aux membres de la Mansun Convention que j’allais leur jouer un nouveau morceau, ce fut celui-ci. Il correspondait bien à cette ambiance sombre et contemporaine. Je l’ai mis à jour grâce à mon clavier Prophet 12 et c’est devenu un morceau finalement assez hybride. Les paroles portent un message positif qui est une sorte de lumière au bout du tunnel. Ce morceau évoque le fait de revenir créatif après avoir été victime de chantage et après avoir été épié par des gens..

Paul Draper - EP ONE

Pourquoi avoir appelé ce disque EP ONE ? Tout simplement parce qu’il s’agit de ton premier Ep ?

Paul Draper : J’ai appelé ce disque EP ONE car je vais publier une série d’EPs. Un album arrive… Une tournée aussi mais j’aime bien le format de l’EP. L’EP TWO arrive dans quelques semaines.
Le morceau The Silence Is Deafening est disponible sur mon site et ne figurera pas sur l’album Spooky Action.

The Anchoress

Comment as-tu rencontré Steven Wilson ? Et les membres de The Anchoress ?

Paul Draper : J’ai rencontré Steven Wilson grâce à son article dans Prog Magazine dans lequel il écrivait que Mansun était un de ses groupes favoris. J’étais très ému de savoir que le plus grand artiste de musique progressive adore Mansun… Je lui ai donc demandé s’il voulait bien collaborer sur un titre de cet ep intitulé No Ideas. Et il a accepté ! J’ai rencontré The Anchoress quand Catherine [N.D.L.R. : Catherine Anne Davies, The Anchoress] cherchait un producteur pour son album. J’ai produit ce disque et nous avons été nominés dans pas mal de compétitions. Nous en sommes très contents. J’ai monté le groupe qui accompagne Catherine en tournée. Il s’agit de musiciens qui vivent à Londres et dans sa banlieue. Ils formeront aussi mon groupe live pour ma future tournée. Nous formons une bonne équipe.

Paul Draper – No Ideas

Quelle est l’histoire de la pochette de cet EP ?

Paul Draper : C’est Anthony Gerache qui a conçu cette pochette. Désormais, je ne veux plus de portraits sur mes pochettes. Mais je voulais tout de même une photographie de moi.
Nous avons donc fait des collages et j’ai choisi un thème où je pouvais figurer. Mais c’est une version stylisée de mon image. Je pense que cela fonctionne bien et que cette pochette symbolise bien ma musique et ma personnalité.

Pourrais-tu me décrire cet EP avec un seul mot ?

Paul Draper : Le salut.

Paul Draper - Ep One
Ep ONE de Paul Draper est disponible via Kscope.

Tracklist : Paul Draper - Ep One
  1. Feeling My Heart Run Slow
  2. No Ideas (feat. Steven Wilson)
  3. The Silence is Deafening
  4. F.M.H.R.S (The Twilight Sad mix)

Pouet? Tsoin. Évidemment.
2 réponses sur « Le bonheur de Paul Draper »

Les commentaires sont fermés.

Cela pourrait vous intéresser

Foncedalle-kdb

La défonce Foncedalle !

Breaking news ! Foncedalle nous offre en exclusivité leur nouveau titre KDB et comme d’habitude, cela nous retourne le cerveau et nous fait perdre la tête.
Foncedalle-meghan

Vidéo : Foncedalle – Meghan

Avec cette Meghan, on fonce avec Foncedalle et c’est addictif. Le trio lyonnais sort un premier album le 8 mars 2024 chez EXAG Record et participe aux auditions régionales des iNOUïS du Printemps de Bourges ce mercredi 31 janvier au Marché Gare.
Patriarchy-notouchtorture

Vidéo : Patriarchy – No Touch Torture

L’amour est aveugle, il faut donc toucher dit le proverbe brésilien. Le groupe azimuté californien Patriarchy mené par Actually Huizenga a fait remixer leur premier album, The Unself paru en 2022. Forcefully Rearranged disponible chez DERO Arcade fera bouger leur boule aux adorateurs et aux contempteurs du gros Gégé.

Plus dans Découvertes

Shezlng2

Longue vie à Shezlöng !

Syncrétisme sensationnel. Shezlöng « chante et joue des musiques traditionnelles d’Anatolie réarrangées en funk psychédélique. » Bien sûr on connaît Altin Gün ou plus loin dans le temps, Selda Bağcan ou Nese Karabocek avec son Yali Yali remixé par Todd Terje. Voilà que déboule du massif central, l’Anadolu français, Shezlöng qui vous fera chalouper tout l’hiver.
20230624-img 6066

Pills ‘n’ Thrills avec Dirty Cloud

On pourrait les croire échappés du Kids de Larry Clark tendance Folk Implosion ou encore de Wayne’s World, le power trio Dirty Cloud vient de Rouen et n’atteint pas le demi siècle à eux trois. Il dégaine un premier titre, Psychotrope que l’on gobe avec gourmandise.
Armsarmourbandphoto

Au vent mauvais avec Arms & Armour

Gone with the winds. Le duo de Cleveland, Arms & Armour nous emmène loin en nous offrant en exclusivité son nouvel EP, The Winds ainsi que Last Trace of the World mis en images.
Holalis-foravila

Ola Hola Lis !

On découvre la barcelonaise Hola Lis grâce au jeune label clermontois Les Disques Bleus enregistrements qui sortira son nouvel album Foravila le 29 septembre.