Avec les Rolling Blackouts Coastal Fever, le mythique label Sub Pop tient peut-être son renouveau. En effet, le label de Seattle nous ennuie depuis quelques mois. Il signe à tour de bras des groupes sans lendemain. En résumé, Sub Pop n’était excitant que grâce à ses rééditions de Tad et des Shins. Les australiens de Rolling Blackouts Coastal Fever sont peut-être le signe du changement.

Originaires de Melbourne, Fran Keaney, Joe White, les frères Tom et Joe Russo et Marcel Tussie montrent qu’il n’y a pas que Brisbane (The Go-Betweens, The Apartments) dans la vie (et en Australie) à l’aide de leur premier single. Et Sub Pop annonce un Ep pour les mois prochains.

Sub Pop Records

Comment avez-vous rencontré Sub Pop Records ?

Rolling Blackouts Coastal Fever : Tout s’est fait par mail.

Quelle est l’histoire de la chanson Julie’s Place ?

Rolling Blackouts Coastal Fever : Elle évoque le fait d’aimer quelqu’un qui se trouve loin.

Rolling Blackouts Coastal Fever – Julie’s Place

Qui est Julie au final ?

Rolling Blackouts Coastal Fever : Julie est ma compagne. Mais je ne suis pas sûr que la chanson évoque notre histoire. Nous ne sommes pas très éloignés.

Quelle est cette photographie que vous avez utilisée pour votre pochette ?

Rolling Blackouts Coastal Fever : C’est notre ami Max Ray qui a pris ce cliché. Il l’a pris dans le Queensland près de la maison où il a grandit. Nous l’avons bien aimé et il a été très gentil de nous la laisser l’utiliser.

Quels sont vos projets pour 2017 ?

Rolling Blackouts Coastal Fever : Nous comptons publier d’autres chansons. Nous travaillons sur notre premier album. Nous écrivons des chansons en ce moment, c’est une période très excitante. Et puis on voudrait bien tourner en Australie et ailleurs. Et pourquoi pas en Europe si nous le pouvons.

Julie’s Place des Rolling Blackouts Coastal Fever est disponible via Sub Pop.

Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

RBCF Sideways To NewI Italy

Rolling Blackouts C.F. – Sideways To New Italy

Les choses vont vite avec les Rolling Blackouts Coastal Fever qu’il convient d’appeler désormais les Rolling Blackouts C.F.. En deux ans, ce groupe australien a déjà publié un album, deux EP’s et une flopée de singles. Les revoilà avec Sideways To New Italy, un disque de dix chansons qui met à l’honneur l’héritage de R.E.M.…
Rolling Blackouts Coastal Fever - She's There

Vidéo : Rolling Blackouts Coastal Fever – She’s There

Avoir la fièvre pour celle que l’on désire est encore plus difficile si l’on est « coincé sur le bord » ou confiné solitaire. Elle est là mais on ne peut l’atteindre alors il ne reste qu’à dire son nom pour la faire apparaître.
PITCHFORK_2018

Le Pitchfork 2018 fait fort !

Ah…Novembre. L’heure d’hiver. Les matins où il fait encore nuit quand on part travailler et déjà noir quand on en revient. La Toussaint. Le froid qui s’installe. Les écharpes et les manteaux. Le gel sur la voiture le matin. Le repli dans l’entre soi de 4 murs et d’un radiateur. Alors pour lutter contre la…
Rolling BlackOut C.F.

Rolling, Rolling Blackouts Coastal Fever !

Ils ont tout pour nous plaire ceux-là… Signés chez Sub Pop, ce quintet de Melbourne a sorti un EP, French Press de fort bonne facture l’an passé. Les revoilà cette fois-ci avec un album qui rappelle, selon le très sérieux The Guardian, les The Go-Betweens et les groupes du label néo-zélandais Flying Nun. Et on…
TINALS 2017 © Fabrice Buffart

Convivial TINALS 2018 !

SK* a déjà évoqué la phénoménale programmation du TINALS 2018 qui aura lieu du 1er au 3 juins 2018 à laquelle se sont rajoutés The queen of Bounce, Big Freedia et les cataclysmiques Idles pour clore le festival.

Plus dans Découvertes

Mark Pickerel et ses reprises

Le nom de Mark Pickerel ne vous dit rien ? C’est tout à fait normal. Vous trouvez les trois extraits de Rebel in the Rearview formidables ? C’est normal !

Tout est ok avec iAN Ottaway

Roadie des Black Rebel Motorcycle Club, proche de Mark Lanegan, iAN Ottaway a publié un disque ravageur aussi sombre que punk. Séance de rattrapage.

Beauté dans la nuit

La paternité change un homme assurément. Elle lui fait aussi écrire de beaux textes, simples, généreux, animistes.

Les chiens sont lâchés !

Mica Levi, mais vous êtes juive ?! Ça ne fait rien, on vous garde quand même. Parce que c’est foutrement jouissif à l’heure la France vaccinée par la connerie se demande s’il va y avoir de le neige à Noël ou si lLa Fistinière va rouvrir avec gestes barrières et protection et friction hydro-alcoolique.
Vincent Eckert

Amoureux de Vincent Eckert

Vincent Eckert n’est pas, comme il le chante, sur La mauvaise pente. Avec ces onze nouvelles chansons écrites et enregistrées juste avant le confinement de mars 2020, Eckert prend le chemin de la simplicité pour nous emmener dans son univers. On y croisera ses disques préférés, sa diction douce et des effluves de chanson française.
BRAZZIER © Jérôme Sevrette

BRAZZIER s’enflamme

Il parait que demain autour de 20h vont se dessiner nos lignes futures. Celles de BRAZZIER figurent sur un album mixé et masterisé par Sébastien Lorho (Marquis de Sade, Dominique A, Octave noire) qui vient de sortir chez Binaire Ordinaire.