Catégories
Découvertes

Les jolies boucles d’Orielles

© Neelam Khan Vela

Ces trois jeunes gens originaires de la ville industrielle d’Halifax viennent de publier un titre franchement réjouissant chez Heavenly Recordings. Sugar Tastes Like Salt et ses 8 minutes 24 hypnotisent et impressionnent.

Ces fans de Stephen Malkmus et des Zombies ont réussi à convaincre pas mal de monde avec leur premier et unique single. Le suivant devrait arriver après leur tournée actuelle au Royaume-Uni.

Quelle est l’histoire de Sugar Tastes Like Salt ?

The Orielles : Sugar Tastes Like Salt évoque l’hédonisme, le glamour et la tromperie. Cette chanson a été écrite il y a un petit bout de temps quand nous regardions Death Proof de Tarantino sur le vidéoprojecteur que nous avions installé dans notre local de répétition. Nous avons simplement mis la course poursuite finale sur le mode « repeat » pendant quelques années. A partir de ce moment là, nous avons ajouté de petits morceaux c’est donc maintenant un mini projet !

The Orielles – Sugar Tates Like Salt

Comment avez-vous trouvé votre son ?

The Orielles : Notre son actuel n’était pas une décision consciente, c’est quelque chose qui a progressé beaucoup au cours des deux dernières années à mesure que nous grandissions en tant que groupe. Notre son grandit et change avec nous.

Comment avez-vous rencontré Marta Salogni les gens du label Heavenly Records ?

The Orielles : Nous avons rencontré les gens d’Heavenly en premier après avoir su qu’ils nous aient vu jouer avec The Parrots à Londres. Ce sont des gens adorables et c’est un honneur de travailler avec eux. C’est Heavenly qui nous a présenté à Marta. Nous avons été impressionnés quand nous avons appris qu’elle avait fait partie des ESG ! Nous travaillons depuis peu avec Marta. Tout ce qu’elle touche se transforme en or. C’est un génie !

Quels sont vos projets pour 2017 ?

The Orielles : Nous sommes sur le point de commencer une tournée au Royaume-Uni et cela nous rend très heureux. Après cette tournée, nous allons publier un autre single au mois de juillet et faire des festivals pendant l’été. Dans un avenir un peu plus lointain, nous enregistrerons d’autres chansons et nous espérons faire d’autres concerts d’ici la fin de l’année.

Sugar Tastes Like Salt des Orielles est disponible via Heavenly Recordings / PIAS.

English text

What’s the story of Sugar Tastes Like Salt ?

Sugar is a story of hedonism, glamour and deceit. It was written a while ago, whilst watching Tarantino’s Death Proof on the projector in our old practice room and we basically just put the end chase scene on loop and jammed to it for ages. Since then, we have been adding little bits to it, so it’s now like a mini project!

How did your find your sound ?

Our current sound wasn’t a conscious decision, it is something that has progressed a lot over the past couple of years and as we grow as a band, our sound grows and changes with us.

How did you meet Marta Salogni & the team of Heavenly Records ?

We met Heavenly first after they saw us play with The Parrots in London. They’re lovely people and it’s an honour to be working with them. It was Heavenly who then introduced us to Marta and we got on straight away when she told us she was into ESG ! We have been working with Marta again recently as everything she touches turns to gold. Genius!

What are your plans for this year ?

We are about to embark on a tour around the UK which we’re psyched about. After that, we’ll be releasing another single around July time and then festivals over the summer. In the slightly more distant future we will be recording more and hopefully playing more shows towards the back end of the year.

Photo credit: Neelam Khan Vela

Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

The Orielles - Disco Volador

The Orielles – Disco Volador

Le label Heavenly Recordings (Saint Etienne, Mark Lanegan) fête dignement ses trente ans avec la sortie de Disco Volador, le deuxième disque des Orielles qui, on le souhaite, ne sera pas leur second.
The Orielles

La samba des The Orielles

Heavenly Recordings fête cette année ses 30 ans. Le label de Jeff Barrett a signé en trois décennies la crème du rock britannique (Ewdyn Collins, Doves, Beth Orton) et s’offre une nouvelle jeunesse avec The Orielles.

Les Orielles plein les oreilles !

Signés chez Heavenly Recordings et annoncés par le Guardian comme le chaînon manquant entre les Manic Street Preachers et Saint Etienne, les Orielles devraient faire encore plus parler d’eux en 2018.

Plus dans Découvertes

Melenas

Melenas ! ¡Que viva España!

Lloyd Cole peut prendre sereinement sa retraite (et continuer de rééditer les disques des Commotions), la relève est enfin assurée. Elle vient d’Espagne (de Pampelune pour être exact) et elle s’appelle Melenas. Elles s’appellent Melenas pour être (encore) exact. Quatre filles qui ont tout compris à la pop et qui anéantissent en un disque toute…
Big Wool - Simple Travel

Voyager léger avec Big Wool

Il y a des disques qui sont des invitations au voyage même s’ils ont été longtemps immobiles et intérieurs. Et quand en plus l’EP de Big Wool se nomme Simple Travel, on prend d‘autant plus facilement la route chère à Jack Kerouac.
Chien noir

L’important c’est d’aimer ?

On avait découvert Chien Noir en ouverture de Morgane Imbeaud aux Etoiles, il sort un premier titre, Quelle Importance dont la petite musique fait déjà danser notre cœur.

Le show T Truman

Timothy Lanham, clavièriste de The Vaccines prend la route seul pour les vacances. Et c’est formidable.

Une bonne dose de Bonner

Né dans la ville du King et vivant à Mazatlán, Jason Bonner chante le rêve américain comme Jason Molina l’aurait conté.