Catégories
Interviews

Le b.a.-ba des Black Angels

The Black Angels © Louis Teyssedou

Originaire de la « Weird » Austin (Texas), la petite entreprise des Black Angels ne connait pas la crise. Depuis 2006, ces fils spirituels de Rocky Erickson (13th Floor Elevators) défendent une certaine idée du rock psychédélique. Après avoir publié trois albums (Passover, Direction To See A Ghost, Phosphene Dream), nos anges de la mort se sont pris les pieds dans le tapis avec Indigo Meadow (2013). Ils sont de retour cette année avec peut-être leur meilleur album. En effet, Death Song ouvre le champ des possibles et offre au groupe un nouvel horizon.

Les recettes psychédéliques du groupe ont été allégées par Phil Ek (The Shins, Fleet Foxes) et le niveau des Black Angels s’en trouve réhaussé.

Les Black Angels ne sont pas que musiciens. Depuis 2008, ces texans organisent le festival Austin Psych Fest (devenu Levitation Festival depuis). Tous les ans, pendant 3 jours, la « Weird » Austin devient la « Pychedelic » Austin. La formule connaît un tel succès que Christian Bland et Alex Maas ont exporté leur formule jusqu’à Angers. En effet, depuis quelques années la préfecture du Maine-et-Loire accueille tout ce que compte l’Europe de groupes psychédéliques. Avec les Angels en tête d’affiche évidemment.

Revigorés par Death Song, les Black Angels ont le vent en poupe. Disque du mois chez Rock’n’Folk, les texans ont été invités à chanter chez Yann Barthès. Nous avons pu les rencontrer quelques instants avant l’enregistrement de l’émission.

Comment avez-vous rencontré Phil Ek, le producteur de Death Song ?

Alex Maas : Nous étions sur le point de travailler avec Pablo Clements et James Griffith d’UNKLE. Alors qu’ils devaient produire notre album, quelque chose est arrivé à leur studio, et ils nous ont appelés « Les gars, on a une mauvaise nouvelle, on ne peut pas faire le disque avec vous ». Ce soir-là, Phil a dîné avec sa petite amie, et ils ont entendu notre musique à la radio. Elle lui a dit : « Mais comment ça se fait que tu n’as jamais travaillé avec les Black Angels ? ». Le lendemain, il a appelé notre manager pour proposer de travailler avec nous, car il savait que nous étions en train de préparer un nouvel album. Cela nous est vraiment apparu comme un signe du destin, donc on s’est dit « Allons-y, faisons-le avec lui ». On ne l’avait jamais rencontré. La veille de l’entrée en studio, on a bu quelques verres avec lui.

The Black Angels
The Black Angels © Louis Teyssedou

Quel est votre meilleur souvenir de cet enregistrement?

Christian Bland : J’ai aimé qu’il soit très méticuleux ; il ne voulait pas beaucoup de post-production, il voulait que ce soit bon dès le début. C’est exactement comme ça que je voyais les choses aussi. Donc on commençait par essayer tous les effets, toutes les guitares, et on a enregistré directement, il n’y a pas eu de retouche ensuite. On l’a fait à l’ancienne.

Alex Maas : Cette façon de faire simplifie beaucoup les choses, on n’a pas besoin ensuite de choisir parmi tous les sons lequel est le mieux ou comment remixer. Phil a fait des disques pendant 27 ans, donc le regarder travailler était très impressionnant et instructif.

Christian Bland : C’était cool de le voir dire « Non, non, pas ça… Ah oui, c’est ça ! ».

Alex Maas : Et il avait raison, dans 90% des cas !

Christian Sland : Les producteurs doivent être très patients. Quand on avait besoin de faire une pause, on pouvait partir faire un tour, et il continuait à bosser tranquillement.

Pourquoi ce titre Death Song ?

Christian Bland : Initialement, on devait l’appeler autrement. On allait l’appeler Perepusia. Mais ça ne collait pas vraiment avec nous. Alors que je préparais la couverture du disque, je suis tombé sur une maison d’édition Death Song Publishing Company, et je me suis dit que ce serait cool d’appeler l’album tout simplement Death Song Publishing Company, car on a toujours aimé la chanson Black Angel’s Death Song du Velvet.

J’ai donc proposé ça au groupe, puis on a décidé de prendre seulement Death Song, et c’est encore plus cool, comme ça le nom de la chanson apparaît directement sur la pochette du disque ! Du coup, maintenant, les gens ne demandent même plus d’où vient le titre de l’album, parce que c’est là, comme ça. Mais il a aussi une autre signification.

Alex Maas : Oui, on s’est toujours inspiré de la musique des premiers américains, je crois que ça s’entend dans tous nos albums. Il y a toujours une chanson qui ressemble à leurs chants. En faisant des recherches il y a 8 ou 9 ans, j’ai découvert que les Native Americans avaient créé un type de chant pour les accompagner dans les moments difficiles, les moments de mort, les moments traumatisants. Ces chants, ces incantations, leur servaient de thérapie, de morphine pour affronter ces choses terribles. Et ils appelaient ces chants Death Songs. Cet album est notre Death Song à nous. Il nous accompagne dans cette époque de peur, de danger et de folie. Nous chantons ces chansons pour nous aider à mieux comprendre ce monde, c’est notre thérapie, notre morphine, notre échappatoire.

Comment avez-vous trouvé votre nouveau son, qui est plus léger?

Alex Maas : C’est difficile à dire. Tous les artistes veulent évoluer, les choses changent, comme le cours de la monnaie, on change parfois de direction. Ce disque a des côtés sombres et des côtés plus lumineux, comme le monde, qui est sombre et clair à la fois, effrayant et magnifique.

Quelle est l’histoire de la chanson Half Believing ?

Alex Maas : Je crois que c’est l’état d’esprit de tout le monde, on n’est jamais tout à fait sûrs de quelque chose, on ne croit jamais complètement à un truc, ou en nos dirigeants ou au système éducatif…

Half Believing – The Black Angels

Quelle est votre chanson préférée de Death Song ?

Alex Maas : J’aime bien Grab as much (as you can).

Christian Bland : J’aime beaucoup Half Believing. Elle est très différente de ce qu’on a fait jusque là. On ressent quelque chose de particulier quand on la joue… Je pourrais te citer toutes nos chansons… Disons que Grab as much as you can et Half Believing sont très sympas à jouer… C’est comme si tu me demandais de choisir mon enfant préféré…

Top 10

1) Paris ou Londres ?

Alex Maas : Paris sans hésitation.

2) Le meilleur endroit au monde pour voir un concert ?

Alex Maas : Je ne sais pas.. Un bel endroit. Carson Creek Ranch à Austin.

Christian Sland : Oui, je dirais ça aussi. C’est une scène pour le Levitation Festival au Texas. L’endroit parfait.

3) le meilleur endroit pour faire un concert ?

Christian Sland : Si je devais choisir… Le Fillmore. La dernière fois que nous y avons joué fut très spéciale.

4) Votre bande originale de film préférée ?

Christian Sland : Celle de Pulp Fiction.

Alex Maas : Celle d’Orange Mécanique.

5) Votre artiste français préféré ?

Christian Sland : Jacques Dutronc. Ou Françoise Hardy.

6) Votre chanson préférée de Spacemen 3 ?

Christian Sland : Losing Touch With My Mind.

7) The Rolling Stones ou The Beatles ?

Christian Sland : The Beatles !

Alex Maas : The Beatles. Et toi ?

Les Kinks !

Alex Maas : Bien joué !

8) Nirvana ou Pearl Jam ?

Alex Maas : Nirvana !

Christian Sland : Nirvana !

Alex Maas : Et toi ?

Nirvana.

9) Fender ou Gibson ?

Alex Maas : Fender. Bon aujourd’hui on utilise des Gibson… En fait, les ampli Fender et les guitares Gibson.

10) Le refrain ultime ?

Alex Maas : C’est une excellente question. Le refrain de n’importe quelle chanson de Radiohead ou de Portishead qui réussit à me faire planer.

Christian Sland : No alarm and no surprises… Il y a aussi Bitter Sweet Symphony de The Verve ! Mais ça c’est les Rolling Stones.

Radiohead – No Surprises

Alex Maas : Et toi ?

Supersonic !

Christian Sland : Joli ! J’adore Columbia. Avant, on la reprenait.

The Black Angels - Death Song

Death Song des Black Angels sera publié le 21 avril 2017 (Partisan Records / PIAS).
Ils seront en concert le 19 septembre 2017 à La Cigale (Paris) et en tête d’affiche de l’édition du Levitation Festival à Angers les 15 et 16 septembre 2017.

Retrouvez les articles relatifs aux Black Angels :

The Black Angels - Death Song

Tracklist : The Black Angels - Death Song
  1. Currency
  2. I'd Kill For Her
  3. Half Believing
  4. Comanche Moon
  5. Hunt Me Down
  6. Grab as Much (as you can)
  7. Estimate
  8. I Dreamt
  9. Medicine
  10. Death March
  11. Life Song

Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Alex Maas

Alex (n’est pas à la) Maas

Après un retour en forme en 2017, Alex Maas laisse de côté les Black Angels pour s’afficher en solo. Et c’est réussi.
The Black Angels

Viscéral TINALS !

SK* sera présent pour la cinquième année au festival This is not a love song, l’un des premiers et des plus alléchants festival du début de l’été.
The Black Angels - Death Song

The Black Angels – Death Song

Choqués par l’élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis et produits par Phil Ek (The Shins, Fleet Foxes), les Black Angels redeviennent un groupe passionnant avec leur cinquième album sobrement intitulé Death Song. Se plaçant toujours sous le patronage du Velvet Underground et des 13th Floor Elevators, nos anges noirs abordent les choses…
The Black Angels

On tuerait pour les Black Angels

Révélés en 2006 par l’intransigeant Passover, les Black Angels ont réussi à faire par leurs idoles à savoir sortir toujours le même disque tout en se renouvelant. L’alchimie a duré le temps des trois premiers albums mais a connu un beau trou d’air avec Indigo Meadow. Il semblerait que l’élection de Donald Trump ait revigoré…
TINALS 2016 © Fabrice Buffart

The TINALS countdown !

Une grande partie de la programmation du meilleur festival de la ‘non chanson d’amour’ est connue. Le festival TINALS aura lieu du 9 au 11 juin et les derniers noms seront dévoilés ce mercredi à la conférence de presse à Paloma à Nîmes.

Plus dans Interviews

Chien Noir

[MaMA 2020] 5 questions à … Chien Noir

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Chien Noir qui aurai du mordre la scène de la Cigale lors du MaMA festival. Il sort aujourd’hui un nouveau titre…
yves marie bellot © Fabrice Buffart

5 questions à … Yves marie belloT

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour d’Yves marie belloT qui s’apprête à faire le grand saut avec un deuxième album, Grand Plongeoir. Paroles simples et intimes, mélodies délicates,…
La Pietà - Studio (C) Cedrick Nöt (52)

5 questions à … La Pietà

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de La Pietà qui nous offre l’exclusivité de son nouveau titre, Pas désolé, mis somptueusement en images et en 3D par Julien…
Al Qasar

[MaMA 2020] 5 questions à … Al-Qasar

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour d’Al-Qasar qui aurait du ambiancer le MaMA festival avec son rock psyché venu d’ailleurs. Alors on se contentera pour l’instant de leur…
Thruston Moore © Louis Teyssedou

Thurston Moore, la symbolique du feu

Enregistré à Londres avec Debbie Googe de My Bloody Valentine, Steve Shelley de feu Sonic Youth, Jon Leidecker aka ‘Wobbly’ de Negativland, James Sedwards et Jem Doulton, By The Fire est le disque qui devrait faire aimer la musique de Thurston Moore à ceux qui ont détesté les disques de Sonic Youth pendant les années…
Fantomes © Lou Beauchard

[MaMA 2020] 5 questions à … Fantômes

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Fantômes qui hante nos années 90 avec City at Night et le 6 octobre leur nouveau titre Sometimes à découvrir au…
THERESE © Marilyn Mugot

5 questions à … Thérèse

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Thérèse la méphitique avec son titre vénéneux et addictif T.O.X.I.C qui fait chevaucher les licornes pour mieux se libérer des entraves.…