SK* sera présent pour la cinquième année au festival This is not a love song, l’un des premiers et des plus alléchants festival du début de l’été.

TINALS2017

Cette année, le festival This is not a love song nous a demandé trois coups de cœur par jour pour guider modestement les festivaliers parmi les 53 concerts programmés sur 5 scènes désormais !

Pour cette édition 2017, une troisième scène extérieure s’installe au milieu de la végétation, la bien nommée Bambou sera l’intermédiaire entre la grande scène et la désormais mythique scène Mosquito. Le patio se dote aussi d’une nouvelle scène, l’occasion de revivre les performances revisitées d’artistes programmés sur les autres espaces scéniques du festival. Enfin, le club devient la Love Room qui accueillera des animations, permettra aux festivaliers de trouver un peu de fraîcheur en cas de canicule mais pourra également faire grimper la température d’un cran à l’occasion d’un quart d’heure américain ou d’un dancefloor survolté.

Le festival This is not a love song permet aussi aux groupes locaux de montrer leur talent avec cette année un éclectisme réjouissant : Clan Edison, Hellolisa, Les Grys-Grys, le Superhomard, Mofo Party Plan, Norma et Oceanic Memory.

TINALS souhaite aussi s’ouvrir au jeune public. Les après-midi du week-end proposent des ateliers, des animations et désormais une programmation musicale gratuite dans le patio avec la pop féérique de Shugo Tokumaru et le blues du multi instrumentiste Bror Gunnar Jansson tous les deux programmés en soirée et qui livreront des performances adaptées au jeune public.

Bref, au TINALS, il y en aura pour tous les goûts, tous les âges que l’on aime les pionniers, les petits nouveaux ou les ovnis musicaux.

Et cette année les oreilles de SK* seront donc particulièrement attentives à :

Vendredi 9 juin

The Make Up

Parce que Ian Svenonius et ses acolytes qui souhaitaient détruire l’Amérique ont marqué les années 90 avec des concerts abrasifs et participatifs, parce que le titre de leur dernier album save yourself (1996) est le programme de ces cinq prochaines années, parce que la musique peut être révolutionnaire et politique.

The Make Up – I am Pentagon (live NPA)

Andy Shauf

Parce que l’on ne peut que dire oui à Andy le magicien, orfèvre d’une palette sonore éblouissante. Andy Shauf vient des plaines du Saskatchewan et ses espaces infiniment grands donnent plutôt envie au canadien de pratiquer la miniature musicale ouvragée avec de graciles clarinettes. Concert immanquable.

Andy Shauf – Early to the Party

Chris Cohen

Parce que Chris Cohen est trop peu connu en France malgré les déflagrations de Deerhoof. Parce que son deuxième album solo, As If Apart est une merveille de spleen optimiste et de violente douceur. CC est définitivement la drogue qu’il vous faut au TINALS 2017 !

Chris Cohen – Torrey Pine

Samedi 10 juin

Le SuperHomard

On ne fait pas que danser du côté d’Avignon, on pratique aussi une pop racée qui fait à la fois rêver et se trémousser. Nageant dans le même bassin que Stereolab, on en pince donc pour Le SuperHomard qui propose un grand plongeon dans un psychédélisme élégant.

Le SuperHomard – Maple Key

Primal Scream

Parce que malgré les hauts et les bas, Bobby Gillespie et son gang demeurent une valeur sûre même si on a du mal à croire que Screamadelica a fêté ses 25 ans. Ce qui est sûr : « we wanna be free to do what we wanna do, and we wanna get loaded and we wanna have a good time » au festival TINALS !

Primal Scream – Loaded

Thee Oh Sees

Parce que John Dwyer est une des mascottes du festival et surtout un monstre scénique. Avec ses pistoleros, c’est une avalanche sonique qui dégringole ses albums dans une déflagration tonitruante (13 en moins de 10 ans), un pur shot d’adrénaline à deux batteries qui avait enflammé l’édition 2015 avec un concert au bout de la nuit à Paloma.

https://www.youtube.com/watch?v=DNR4yG8E3h4

Dimanche 11 juin

Death Grips

Impossible d’oublier l’uppercut délivré par les californiens lors de la première édition du festival ! Death Grips avait mis KO debout un public hagard avec leurs beats splanchniques et leur flow épileptique. Ils ne se sont pas assagis, leur punk rap est un ‘blitzkrieg musical’ dont on ne sort pas indemne.

Death Grips – Steroids (Crouching Tiger Hidden Gabber Megamix)

King Gizzard and The Lizard Wizard

S’il y a un groupe à voir sur scène, c’est bien les prolifiques australiens de King Gizzard qui annoncent après Flying Microtonal Banana paru en mai, quatre autres disques cette année ! Trois guitares, deux batteries, un clavier, une basse, ce sont sept mercenaires à la cohésion instinctuelle pour un déferlement sonore garage-psyché.

King Gizzard & The Lizard Wizard – Full Performance (Live on KEXP)

The Black Angels

Même s’ils sont noirs, on a plus que jamais besoin d’anges gardiens. Le dernier album des Black Angels, Death Song écrit pendant la campagne présidentielle américaine vient de paraître et l’on a hâte d’entendre ses refrains hypnotiques et grisants.

The Black Angels – Currency

Toute la programmation du TINALS 2017 avec une playlist : www.soul-kitchen.fr

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Andy Shauf

On dit oui à Andy (Shauf)

Andy Shauf avec The Neon Skyline a passé avec brio le cap parfois difficile du deuxième album en début d’année. Un disque personnel où les chansons tissent une histoire et nous fait croiser des personnages comme la séduisante Judy.

Le SuperHomard : qui s’y Crofts s’y pique

Confiné dans son aquarium, Le SuperHomard enregistre des morceaux. Quand il ne fait pas des reprises avec des australiens, il joue avec des anglais. Et c’est Andy Crofts (The Moons, Paul Weller) qui a décidé de jouer avec lui.
Le SuperHomard © Fabrice Buffart

Maxwell Farrington & Le SuperHomard

Bonne nouvelle. On est confiné mais on peut quand même déguster du SuperHomard. Le Français Christophe Vaillant s’associe avec l’Australien Maxwell Farrington pour reprendre Cass Elliot.
Andy Shauf - Neon Sklyline

Andy Shauf – The Neon Skyline

En mai 2016, Andy Shauf avait tué toute la concurrence en publiant The Party. Il recommence en janvier 2020 avec The Neon Skyline.
Le SuperHomard © Fabrice Buffart

Le SuperHomard a la tête dans les Etoiles !

On en pince toujours pour Le SuperHomard ! Et nous ne sommes plus les seuls. Paul Weller (The Jam, The Style Council) vient de le recruter pour assurer les premières parties de sa prochaine tournée européenne.

Andy Shauf réchauffe l’atmosphère

Quatre ans après le succès critique et commercial de The Party et un an après la parenthèse enchantée de Foxwarren, Andy Shauf est de retour avec un nouveau disque.
Le SuperHomard © Fabrice Buffart

RDV avec SDVB

En plus d’ouvrir pour les Stranglers le 26 novembre 2019 à Lille, Le SuperHomard fait un détour par Rennes avec un concert et un nouveau clip sous le bras. Elle est pas belle la vie ?

Plus dans Agenda Concert

MaMA2020

MaMA Malgré tout !

Incontournable MaMA chaque automne. Indispensable MaMA en cette année si spéciale où Paris se doit d’être à nouveau une fête pour la musique et les musiciens. L’édition du MaMA 2020 aura bien lieu dans un format uniquement accessible aux professionnels les 14, 15 et 16 octobre 2020.
cross2020

On the Crossroads again !

Nos routes vont croiser celle du Crossroads Festival du 8 au 11 septembre pour sa 5ème édition, un festival professionnel et public à suivre exceptionnellement en ligne cette année.
Chainon 2020

Un Chaînon Manquant 2020 déchaîné !

Le Chaînon Manquant vous avait manqué ? Sa 29ème édition aura lieu du 15 au 20 septembre à Laval et Changé (53) mêlant les 7 disciplines des arts vivants : danse, théâtre, humour, musique, jeune public, arts de la rue et arts du cirque !
MaMA2020

MaMA MiA Festival 2020 !

Incontournable MaMA chaque automne. Indispensable MaMA en cette année si spéciale où Paris se doit d’être à nouveau une fête pour la musique, les musiciens et le public les 14, 15 et 16 octobre 2020 avec 130 concerts en 3 jours dans 10 salles de Pigalle.
raphaele_11sk

Protestons à Arles !

L a longtemps chanté en chœur. Bien avant d’écrire des chansons, elle a passé des années à apprendre des chants polyphoniques venant du monde entier.

Et Grant-Lee Phillips vit la lumière…

Vingt-neuf ans après la parution Fuzzy / We’re Coming Down, son premier single avec Grant Lee Buffalo, Grant-Lee Phillips ne baisse pas la garde. Il publiera son dixième album solo en septembre prochain et sera en France en avril 2021 le temps d’un concert à Paris.