Nous avons rencontré Nicolas Ly pour son projet solo. Il vient de sortir le clip de Breathin et prépare un album pour la fin de l’année. Il nous en dit un peu plus.

Peux-tu nous parler un peu de ton parcours et du projet Nicolas Ly en solo, quand as-tu vraiment commencé à travailler dessus, et aujourd’hui, où en es-tu ?

Parallèlement à des études aux Beaux arts j’ai toujours écrit des chansons que je gardais pour moi, mais mes proches m’ont vite encouragé à aller plus loin et à les partager. En 2007 j’ai rencontré à Paris les musiciens de la Fanfare du Belgistan, nous avons formé Applause, nous avons ensuite rejoint le label 3ème Bureau (Brigitte, Orelsan) qui était une branche de Wagram, l’expérience fut très intense jusqu’en 2014 où nous nous sommes séparés. Depuis je compose à nouveau pour moi car c’est une nécessité, je cherche mon son. Je suis reparti sur un projet ‘Cold’, purement électronique avec la voix au centre, et plus tard j’ai remis le piano et sa chaleur au centre des chansons, in progress…

Quelles sont tes influences principales ?

La trip hop des années 90, les Doors, le Velvet Underground, la dub, certaines prod de trap et du classique, certaines musiques de films me poursuivent aussi comme Blade Runner ou Ennio Morricone. Je suis également très influencé par des chanteuses de jazz comme Billie, Nina, Ella, Sarah, Amy…

Tu viens juste de sortir un clip ! Tu peux nous en dire plus sur la réalisation et ce titre ?

C’est vraiment un geste collectif, j’ai la chance d’avoir rencontré des artistes talentueux qui désormais m’accompagnent, Damien Keyser qui fait les guitares et co-arrange les titres, Emilien Bernaux aka MiM qui mixe, Loumir Orsoni mon manager qui forme aussi un duo de réalisateurs avec Elisa Baudoin, Hervé Bécart a également posé sa batterie divine. Nous nous inspirons tous mutuellement et formons une entité créative. Breathin est le premier titre qui nous rassemble tous !

Tu sors un album à la fin de l’année. Comment le définirais-tu et y a t-il des influences ou un thème qui prédomine ?

J’ai pré-nommé mon projet ILLHUMANITY comme un commentaire ironique sur ce début de siècle chaotique. On retrouvera aussi dans l’album des thèmes comme la guerre (intérieure ou factuelle), l’amour, le sexe et la violence, la tendresse et le rêve et l’individu qui cherche son identité au centre de tout cela.

Nicolas Ly en live, cela donne quoi ?

Je ne peux pas vraiment dire pour l’instant car nous commencerons les répétitions du live à la rentrée 2017.

Quelles sont tes actus et tes perspectives à court et plus long terme ?

J’ai différents projets en tant que compositeur pour une BO de film, mais mon objectif est avant tout de finir de produire cet album, continuer à être inspiré et écrire de belles chansons et pouvoir les partager dans les meilleures conditions, puis mettre en place les concerts pour 2018

Nicolas Ly – Breathin

Top 10

1) Le meilleur endroit pour faire un concert ?

La plage

2) Le meilleur endroit pour voir un concert ?

La nature

3) Une sortie qui t’a inspiré récemment ?

Believe de Anna Kova

4) Une collaboration artistique qui te ferait rêver ?

David Lynch

5) Un artiste que tout le monde a écouté sauf toi ?

Jul, je ne connais que Tchikita.

6) Rock ou Pop ?

Rock

7) Or ou argent ?

Or

8) Une sortie que tu attends particulièrement ?

Le prochain Portishead (???)

9) Un truc à faire avant la fin de l’année ?

Respirer

10) Un truc à ajouter ?

Yallah !