La Route du Rock roule sa bosse

Après une année 2016 difficile, le festival de La Route Du Rock fait peau neuve en proposant une affiche dotée de "grands" noms tout en programmant des artistes plus confidentiels. En 2017, les festivaliers du Fort Saint Père pourront faire la chenille pendant le concert des Jesus And Mary Chain ou de PJ Harvey. Qui dit mieux ?


On a donc questionné François Floret, l’un des deux chefs d’orchestre de ce festival pas comme les autres.

C’est moi ou vous avez décroché le jackpot cette année ? Entre Interpol et PJ Harvey, vous avez une affiche avec de « grands noms »

François Floret : Non non, nous n’avons pas joué au loto. Ce qui est sûr c’est que nous avons touché le fond en 2016. Nous avons analysé cette situation. Les 13 000 personnes qui sont venues lors de l’édition de 2016 sont les fidèles. Pour attirer plus de personnes, pour remplir le Fort, il nous fallait des noms. En 2016, nous avons tenté le coup. Les groupes qui attirent du public étaient soit indisponibles soit trop chers. Nous avons donc pris deux décisions pour faire augmenter la fréquentation. Nous avons décidé de décaler le festival d’une semaine. La disponibilité des groupes est plus forte à la mi-août. Mais ils arrivent à peine en Europe et filent en Scandinavie, là où les budgets sont énormes. En décalant d’une semaine, nous avons des chances de les avoir. Le bon exemple est celui de Mac DeMarco. S’il est là, c’est grâce à ce décalage. Et puis il y a une deuxième décision qui est liée à la finance. Il y a une économie concurrentielle européenne et surtout nationale. Ce qui est écœurant, c’est que les agents ne jouent pas le jeu et nous font payer des cachets comme si on accueillait 50 000 personnes. C’est aberrant.

Vous prenez plus de risques cette année ?

Je n’aime pas ce mot. Un élu, enfin un directeur d’un service culturel nous a même parlé de roulette russe. On n’a pas attendu 2017 pour prendre des risques. On en a toujours pris. On a juste décidé de doubler l’enveloppe pour les cachets. C’est une stratégie interne. Il faut un retour du public.

Où en êtes vous des pré-ventes ?

On est pas mal. Ce n’est pas la folie mais je ne suis pas inquiet. Nous sommes dans le bon schéma.

Arab Strap sera présent cet été à la Route du Rock. C’était un fantasme de les faire jouer ?

On écoute les festivaliers, les amis… On ne veut pas faire dans la redite. Cette année il y aura donc les The Jesus and Mary Chain et les Arab Strap. Les tatillons parleront aussi de DJ Shadow. Je viens d’avoir 50 ans. J’ai été bercé par la new-wave mais je ne veux pas verser dans la nostalgie. Les groupes qui produisent de belles choses nous intéressent. D’où la présence des Jesus et d’Arab Strap. Il y aurait pu avoir aussi Slowdive et Grandaddy. Pour moi, ceux sont les albums de l’année. Mais nous faisons la part belle aux découvertes comme avec YaK et Idles.

https://www.youtube.com/watch?v=onrO9juuZbo

Et Andy Shauf ?

Andy Shauf jouera lors de la soirée inaugurale à La Nouvelle Vague. Nous avons les clefs de cette salle désormais. Les anciens propriétaires ne voulaient pas ouvrir l’été. Il va jouer avec les Allah-Las et Alex Cameron.

La Route du Rock

Avec : PJ Harvey, The Jesus and Mary Chain, Interpol, DJ Shadow, Yak, Temples, Angel Olsen
LieuDatesSite web
Fort Saint-Père, plage de Bon-Secours, palais du Grand Large. Fort Saint Pere - Saint Malo17/08/2017 au 20/08/2017site officiel
Tarifs : Pass 3 jours : 95€, Billet Jour : 26.50€, Billet Jour : 23.50€

Pouet? Tsoin. Évidemment.

Plus dans Interviews

Cmathieuteissier1

Rêve éveillé avec Lescop

Lescop sort du bois avec un nouvel album, Rêve parti qui fera danser Les garçons et vous retirera la raison avec la femme papillon. Entretien avant son concert à La Rayonne à Villeurbanne le samedi 9 mars.
Julienshelter-matthieudortomb4

5 questions à Julien Shelter

Avec Island, Julien Shelter nous propose un album cocon, un disque refuge pour se ressourcer avec des titres délicats évoquant l’amour, la nature ou l’enfance.
Chroniquenicolas-commentchicmediaschristophe-3

Fortunate semper magis tempus

Nicolas Comment vient de signer Chronique du temps qui passe, un superbe livre qui mêle des textes intimes et des photos d’artistes au gré des rencontres incroyables qu’il a pu faire. Il était récemment à Lyon pour une rencontre dédicace et une présentation de son travail à la galerie Poltred, l’occasion pour SK* d’évoquer avec […]

5 questions à … AbEL K1

Après avoir écrit pour d’autres et principalement pour Blondino dont il est l’indissociable compagnon de ses échappées, AbEL K1 sortira en mai son premier album. Un album porté par sa poésie toujours si personnelle et tendue, un lyrisme rock et direct, et une voix singulière. Prélude (à la folie) en est le premier aperçu, ainsi […]