Portugal. The Man : Homme(s) de la situation

Portugal. The Man @ le Bataclan, Paris, 28/09/2017
Noémie - 02/10/2017

Il faut le dire, les américains de Portugal. The Man sont en place depuis bien longtemps, mais leur dernier album, Woodstock, et notamment le single Feel it still, font l’objet d’un engouement qu’ils n’avaient jusqu’alors pas connu en France, et cela s’est parfaitement senti en ce jeudi soir de fin du mois de septembre au Bataclan.

You can feel it (still)

Ils ont ouvert les hostilités comme il se doit sur Number One laissant peu à peu monter la température de la salle, entre torpeur et puissance. En jouant ensuite le très bon Noise Pollution, ils ont définitivement annoncé la couleur, et le public, déjà conquis n’avait plus qu’à suivre le mouvement.

Puis, tout est allé vite. Visuels psychés, lumières bleutées, bob vissé sur la tête, ils ont enchainé les titres forts, entre leur nouvel album et leurs anciens classiques comme Head is a flame, Go it all, Waves. Mention spéciale pour So Young, une pépite de leur dernier album dont le tempo plus posé ralentit le rythme tout en donnant irrésistiblement envie de se balancer au son de la basse légèrement chaloupée.

Ambiance chaleureuse et agréable, les musiciens ont de l’humour et le font savoir en affichant en plein concert, et en français les messages suivants : « Nous sommes Portugal. The Man ! Juste pour être sur que vous soyez au bon concert », puis « N’hésitez pas à acheter/voler notre album ». S’ensuivent All Your Lights,So American et Modern Jesus toujours aussi efficaces, Rich Friends et sa batterie fédératrice et puissante, avant de finir en beauté avec les deux chansons les plus attendues dans ce Bataclan survolté : leur « tube », Feel it Still et la très belle Don’t Look Back in Anger.

Portugal. The Man – Feel it Still

Ils font durer le plaisir en faisant deux titres en rappel avant de mettre un point final à leur jolie performance. Très bon concert, à l’image d’un très bon groupe qui n’en est visiblement pas à son coup d’essai. Seul reproche à leur faire : si leur musique a la force de fédérer tout un stade, ils pourraient diffuser encore d’avantage cette puissance dans leur communication avec le public. Ah oui, et ils n’ont pas joué The Sun ! à apprécier ci-dessous en guise de conclusion :

Portugal. The Man – The Sun

Portugal. The Man - Woodstock
Date : 28 septembre 2017
Batteuse et passionnée de musique depuis toujours, constamment à la recherche de nouvelles pépites. Un penchant particulier pour les sonorités rocks /indies /psychés et autre dreampop électronique et bizarroïde.

Un avis, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


A lire dans “Concerts (live reports)

Curtis Harding - 17 novembre 2019 - Lune des Pirates

Amiens-Atlanta avec Curtis Harding

Tout va bien à Atlanta. Les Black Crowes se reforment, les Black Lips sortent un nouveau disque et Curtis Harding est de passage à Amiens.

Bertrand Belin, Persona Bellissima

Bertrand Belin est venu défendre son dernier disque sur la scène de la Maison de La Culture d’Amiens. Carton plein !

Mark Lanegan @ 106 Rouen 05-11-2019

Night Flight to Rouen

Après ses escapades avec Duke Garwood, Mark Lanegan a eu la bonne idée de remettre en selle la formule Mark Lanegan Band pour publier le très bon Somebody’s Knocking il y a quelques semaines. Très bon n’est pas synonyme d’excellent. Mais quand on sait que le Lanegan Band a permis à Mark de sortir ses…

Primal Scream @ Pitchfork 2019, 01.11.2019 , Paris

[Pitchfork 2019] Le sacre du Scream

XTRMNTR fêtera ses vingt ans l’année prochaine. Primal Scream, l’album qui annonçait Screamadelica sans le savoir, fête ses trente ans cette année. Et hier soir, Bobby Gillepsie et son groupe ont fait la fête au Pitchfork Music Festival.

Studio Electrophonique

Stupéfiant Studio Electrophonique

Auteur du premier ELP chez Violette Records, James Leesley (Studio Electrophonique) était de passage à Paris le temps de deux concerts. Compte-rendu à chaud.

Sleaford Mods @ l'Épicerie Moderne, 04-10-2019

Sleaford Mods in a good mood !

Du Punk et rien que ça avec Sleaford Mods et DSM IV. L’Angleterre était à l’honneur hier soir, à l’Épicerie Moderne.

Eels © Fabrice Buffart

Photos : Eels @ Radiant-Bellevue, Caluire | 10.09.2019

La dernière fois que l’on avait vu Eels à Lyon, Mark Oliver Everett et sa bande de bardes barbus en survêt’ Adidas n’avaient pu jouer que 5 titres avant un orage cataclysmique au festival Woodstower en août 2013. Les plus anciens se souviennent de ce concert au Transbordeur d’avril 1997 avec son Beautiful Freak augural.…

Fais moi Marr Johnny !

Pendant que Morrissey continue de nous faire du mal avec ses déclarations, Johnny Marr trace sa voie et poursuit une carrière solo aussi efficace que « discrète ».

Lizzo @ Main Square Festival 2019

Jolie Lizzo

Quelque chose a donc changé. Soutenue désormais par une major (Atlantic) et portée par Missy Elliott le temps d’un single, Lizzo a fait une entrée fracassante dans les charts avec Cuz I Love You et sur scène. Produite par Ricky Reed (faiseur de tubes professionnel depuis 10 ans), la musique de Lizzo est un tourbillon…

Skip The Use @ Main Square Festival, 06-07-2019

Cool as Skip The Use

Samedi 6 juillet 2019 : le Tour de France débute à Bruxelles et l’Hollandais Mike Teunissen gagne la première étape et étonne tout le monde en endossant le Maillot Jaune. Samedi 6 juillet 2019 : le Main Square entame son deuxième jour. Les Skip The Use s’échappent du peloton et endossent le Maillot Jaune du…

Arnaud Rebotini @ Main Square Festival, 06-07-2019

Arras Calling ! Arnaud Rebotini can’t fail !

Avant de monter sur la scène du Main Square pour clôturer la deuxième journée de l’édition 2019, Arnaud Rebotini après un passage à l’Astropolis avec le Don Van Club pour un concert autour de la B.O. de 120 Battements par Minute et avant de jouer aux Eurockéennes de Belfort, Rebotini est passé par le Main…

[MALN 2019] La quête sacrée des Temples

Avant d’entamer une tournée américaine conséquente et une date au Trabendo en septembre, les Temples étaient à Amiens pour commencer à défendre leur troisième album, Hot Motion et poursuivre leur quête de la meilleure chanson psychédélique.