Catégories
Concerts (live reports)

MaMa 2017 : Pigalle s’emballe

ALB @ MaMa Festival, la Cigale, Paris, 19/10/2017

Course folle dans Pigalle, édition 2017 du MaMa. Une fois de plus, SK* était là et vous présente ses coups de cœurs et les moments marquants de ces trois jours intenses.

Jour 1

Jolie découverte du premier soir à la Boule Noire, le groupe allemand Woman et son rock aux accents funky vraiment plaisants a bien démarré les festivités sur les coups de 19h30. Un peu arrivés ici par hasard en croyant aller voir Delv!s (à la même heure, mais le lendemain), on retrouve bien là le charme du MaMa : de la découverte pure et dure qui fait du bien et attrape dès le premier titre ! Groupe à suivre.

Woman – Marvellous City

Après un passage par le Carmen pour aller voir l’incendiaire Flèche Love, c’est la soirée des Inouis au Backstage by The Mill qui a retenu notre attention en ce premier jour. C’est tout d’abord Eddy de Pretto qui a enflammé la scène du Backstage, du peu qu’on a pu en voir, vu la densité de la foule qui se pressait devant et à l’intérieur de la salle. Eddy, c’est définitivement le nouveau phénomène qui attise la curiosité, et pour cause, il a une prestance étonnante et tout à fait unique.

Eddy de Pretto – Kid

Mention spéciale également pour le live très rock de Lysistrata qui a tout envoyé valser avec puissance, un concert toutes griffes dehors comme on on ‘en voit peu dans ce genre de festival, et cela faisait du bien. Dans un autre style avec des sonorités plus rétros, les très bons Théo Lawrence and the Hearts ont clôturé la soirée et ravi le public.

2017_10_18-mama_festival
2017_10_18-mama_festival
2017_10_18-mama_festival
2017_10_18-mama_festival
2017_10_18-mama_festival
2017_10_18-mama_festival
2017_10_18-mama_festival
2017_10_18-mama_festival
2017_10_18-mama_festival
2017_10_18-mama_festival
2017_10_18-mama_festival
2017_10_18-mama_festival
2017_10_18-mama_festival
2017_10_18-mama_festival
2017_10_18-mama_festival
2017_10_18-mama_festival
2017_10_18-mama_festival
2017_10_18-mama_festival
2017_10_18-mama_festival
2017_10_18-mama_festival
2017_10_18-mama_festival
2017_10_18-mama_festival

Jour 2

Le jeudi a très bien débuté avec (cette fois-ci pour de bon) Delv!s , projet funky aux allures de gang de choristes, qui occupait l’espace de la scène de la Boule Noire avec véhémence, pendant que le public déjà très motivé pour l’heure, se déhanchait sur les beats, les basses et les vocals puissants.

Delv!s – Sunday Interlude

Le duo ALB, dont on avait dit tout le bien il y a peu s’est également très bien défendu sur la scène de La Cigale, balançant d’étonnants et détonants visuels sur leurs écrans, donnant à leur prestation scénique une dimension de voyage au cœur du virtuel.

Alb – The Less I Know (The Better)

Passage au Carmen pour aller voir l’intrigant Chelou dont le titre Halfway to Nowhere avait fait pas mal parler de lui. Univers intéressant et planant, Chelou a su nous emmener dans les nuages grâce à son live à mi-chemin entre la douceur de la guitare acoustique et la puissance des notes électroniques.

Chelou – Halfway to Nowhere

2017_10_19_mama_festival
2017_10_19_mama_festival
2017_10_19_mama_festival
2017_10_19_mama_festival
2017_10_19_mama_festival
2017_10_19_mama_festival
2017_10_19_mama_festival
2017_10_19_mama_festival
2017_10_19_mama_festival
2017_10_19_mama_festival
2017_10_19_mama_festival
2017_10_19_mama_festival
2017_10_19_mama_festival
2017_10_19_mama_festival
2017_10_19_mama_festival
2017_10_19_mama_festival
2017_10_19_mama_festival

Jour 3

Coup de cœur du dernier jour, le multi-instrumentiste VOYOV dont la french pop frappe fort, entre nostalgie, poésie et rébellion, pour une recette pétillante à souhait. Sans oublier Mat Bastard, dont on ne présente plus les lives rock et provocants, avec un public toujours à fond dedans !

VOYOV – On s’emmène avec toi

2017_10_20_mama_festival
2017_10_20_mama_festival
2017_10_20_mama_festival
2017_10_20_mama_festival
2017_10_20_mama_festival
2017_10_20_mama_festival
2017_10_20_mama_festival
2017_10_20_mama_festival
2017_10_20_mama_festival
2017_10_20_mama_festival
2017_10_20_mama_festival
2017_10_20_mama_festival
2017_10_20_mama_festival
Date : 18 – 19 – 20 octobre 2017
Batteuse et passionnée de musique depuis toujours, constamment à la recherche de nouvelles pépites. Un penchant particulier pour les sonorités rocks /indies /psychés et autre dreampop électronique et bizarroïde.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Chapelier Fou

[MaMA 2017] Chapelier Fou sans artifice

Depuis 2009, Chapelier Fou mélange les programmations électroniques et les cordes de son violon et SK* est fan depuis le début. Depuis 2017, SK* est encore plus fan de ce garçon grâce à son nouvel album Muance qui sortira dans quelques jours. Et comme nous vivons dans un monde parfait, Chapelier Fou est en tournée…

[MaMA 2017] Voyage au bout de la nuit avec Catastrophe

La première fois que nous avons entendu parler de Catastrophe, ce fut évidemment lors de notre rencontre avec Bertrand Burgalat. Quand ce dernier parle de Pierre Jouan ou de Blandine Rinkel (deux des membres de ce collectif d’une quinzaine de personnes), ses yeux s’illuminent et son phrasé devient brûlant.
Winter Family

[MaMA 2017] Winter Family (is coming)

Le duo franco israélien Winter Family sera présent lors de l’édition 2017 du MaMA Festival. Proposant une musique aussi singulière que fascinante, ce duo est une plus-value incontestable dans la programmation de ce festival. Romantique et politique, il est composé de Ruth Rosenthal et Xavier Klaine. Ils ont publié il y a quelques mois leur…
Malik Djoudi ® Ph. Lebruman

[MaMA 2017] Malik Djoudi : effet garanti

« Il risque d’en faire rêver plus d’un » (Libération)… « Un premier album addictif » (Les Inrockuptibles)… Malik Djoudi devrait être la révélation française de cette fin d’année avec son album UN. Les huit chansons de ce disque font souffler un vent de nouveauté (et d’air frais) sur le paysage musical français.
MaMA 2017

Dans les yeux du MaMA 2017

La 8ème édition du MaMA Event se déroulera du 18 au 20 octobre 2017 avec des conférences et 120 concerts. Comme chaque année c’est un événement mêlant découvertes artistiques, rencontres professionnelles, conférences, débats et grand public !

Plus dans Concerts (live reports)

[35] Les Pale Fountains ou l’Eldorado Pop

Après avoir joué en février 1985 à Londres et avant de s’envoler pour le Japon, les Pale Fountains étaient de retour à Paris en cette veille de printemps 1985. L’Eldorado de 1985 fut la séance de rattrapage pour ceux qui avaient séché la piscine Deligny.
Shack - La Locomotive, 1990

[1990 – 2020] Sur les rails avec Shack

8, 9 et 10 novembre 1990. Paris. Les La’s, les Boo Radleys, Dr Phibes et les House Of Wax Equations débarquent à Paris le temps d’un week-end pour initier les Français aux plaisirs plus ou moins méconnus (mais surtout exquis) de Liverpool. Les frères Head, ex Pale Fountains sont évidemment de la partie. On connaissait…

Liam Gallagher à son Zénith

Liam Gallagher a donné hier soir au Zénith de Paris le dernier concert d’une tournée européenne qui a affiché complet tous les soirs. Et il a fait plus que le travail.

Motivant Morby

L’ex-Woods est venu jouer son répertoire à La Lune des Pirates, salle qui avait accueilli et vu triompher les flamboyants Woods en 2017. Jeu, set et match pour…
Vincent Delerm @ Théâtre des Pénitents, Montbrison, 04-02-2020

Vincent Delerm : La vie passe et il en fait partie

Hier soir Vincent Delerm chantait à Montbrison devant le public du festival Poly’Sons. Après le spectacle, je lui ai parlé des photos que j’avais faites, de cet article que j’allais écrire sur son spectacle. Quelle idée insensée ais-je eue là… Comment écrire sur la musique, comment mettre des mots sur des sons, sur d’autres mots ?…
Damien Saez @ Halle Tony Garnier, Lyon, 09-12-2019

Damien Saez, « Que l’éphémère devienne éternité »

Damien Saez venait hier au soir présenter à Lyon, Ni Dieu ni Maître, l’album qui clôture Le Manifeste, fresque sociale de quatre années de 2016 à 2019 présentée dans une « oeuvre numérique » sur son site internet « Culture contre culture ». 39 chansons, politiques et poétiques dans lesquelles se lit la France des attentats aux gilets jaunes,…