Catégories
Concerts (live reports)

The War on Drugs à la conquête du Bataclan

The War on Drugs @ le Bataclan, Paris, 06/11/2017

Forts d’un très beau dernier album, A Deeper Understanding sorti en août dernier, les surdoués de The War on Drugs étaient lundi soir sur la scène du Bataclan pour défendre leur nouveau bébé face à un public parisien visiblement déjà conquis.

Compréhension (mutuelle) profonde

Dès les premières notes d’In chains en ouverture, la connexion est établie et nous sommes happés par la musique. Sonorités cristallines, rythmique marquée et intense qui prend aux tripes instantanément, il n’en faut pas plus pour partir en voyage avec eux.

2017_11_06_the_war_on_drugs
2017_11_06_the_war_on_drugs
2017_11_06_the_war_on_drugs
2017_11_06_the_war_on_drugs
2017_11_06_the_war_on_drugs
2017_11_06_the_war_on_drugs
2017_11_06_the_war_on_drugs
2017_11_06_the_war_on_drugs
2017_11_06_the_war_on_drugs
2017_11_06_the_war_on_drugs
2017_11_06_the_war_on_drugs
2017_11_06_the_war_on_drugs

Ils enchainent avec Holding on, suivie de Pain et Ocean, puis entament Strangest Thing dans un engouement généralisé. Le concert poursuit son évolution, tel un grand huit au ralenti : de belles montées et quelques moments de répit, parfois entrecoupés de loopings inattendus.

The War on Drugs – Pain

Ils sont nombreux sur scène, peu démonstratifs certes, mais tellement imprégnés par la profondeur de leur musique qu’on n’a pas besoin de plus pour se sentir profondément transportés. La puissance de la batterie notamment décuple la force des morceaux planants et des riffs aériens. Tous leurs meilleurs titres y passent : Knocked Down, Under the Pressure, Thinking of a Place et ils finissent par Eyes to the Wind.
Joli rappel également avec Burning et You don’t have to go pour finir ce voyage dans les étoiles en beauté !

The War on Drugs - A Deeper Understanding

Date : 6 novembre 2017
Batteuse et passionnée de musique depuis toujours, constamment à la recherche de nouvelles pépites. Un penchant particulier pour les sonorités rocks /indies /psychés et autre dreampop électronique et bizarroïde.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

The War on Drugs

L’addiction The War on Drugs

Une question nous obsédait depuis la sortie de Lost in the Dream des The War on Drugs en 2014. Et si Adam Granduciel avait tout donné avec ce disque ? Et si Lost in the Dream restait sans suite ?

The War on Drugs au Bataclan

C’est que ça commence à se remuer du côté de Philadelphie. Adam Granduciel et ses The War On Drugs ont publié un morceau il y a quelques jours et viennent d’annoncer les dates de leur tournée mondiale.
Franck Annese © Louis Teyssedou

Good Morning Vietnam !

En 2012, Franck Annese a lancé le label Vietnam pour publier un disque de H-Burns. En 2016, alors que l’industrie musicale peine à se remettre de son entrée dans l’ère numérique, le label Vietnam tient toujours debout et se porte bien. Il est passé d’une signature à huit et compte bien ne pas s’arrêter là.…

Heron Oblivion, héros bruyants

Supergroupe formé par Meg Baird (Espers), Charles Sauffley (Assemble Head in Sunburst Sound), Noel von Harmonson (Comets on Fire, Six Organs of Admittance, Sic Alps, The Lowdown) et Ethan Miller (Comets on Fire), Heron Oblivion a tout pour réussir avec son premier album. On s’explique.
The War On Drugs - Lost in the Dream

The War On Drugs – Lost in the Dream

Grand Dieu : Adam Granduciel s’apprête à sortir un chef d’œuvre. Le patron des War On Drugs balaye d’un revers de main ses précédentes livraisons et vient jouer dans la cour des grands. Deux ans d’enregistrement pour un disque inclassable d’une classe folle. Lost In The Dream tape à tous les étages et entraîne tout…

Plus dans Concerts (live reports)

Liam Gallagher à son Zénith

Liam Gallagher a donné hier soir au Zénith de Paris le dernier concert d’une tournée européenne qui a affiché complet tous les soirs. Et il a fait plus que le travail.

Motivant Morby

L’ex-Woods est venu jouer son répertoire à La Lune des Pirates, salle qui avait accueilli et vu triompher les flamboyants Woods en 2017. Jeu, set et match pour…
Vincent Delerm @ Théâtre des Pénitents, Montbrison, 04-02-2020

Vincent Delerm : La vie passe et il en fait partie

Hier soir Vincent Delerm chantait à Montbrison devant le public du festival Poly’Sons. Après le spectacle, je lui ai parlé des photos que j’avais faites, de cet article que j’allais écrire sur son spectacle. Quelle idée insensée ais-je eue là… Comment écrire sur la musique, comment mettre des mots sur des sons, sur d’autres mots ?…
Damien Saez @ Halle Tony Garnier, Lyon, 09-12-2019

Damien Saez, « Que l’éphémère devienne éternité »

Damien Saez venait hier au soir présenter à Lyon, Ni Dieu ni Maître, l’album qui clôture Le Manifeste, fresque sociale de quatre années de 2016 à 2019 présentée dans une « oeuvre numérique » sur son site internet « Culture contre culture ». 39 chansons, politiques et poétiques dans lesquelles se lit la France des attentats aux gilets jaunes,…