Mannequins aux lèvres noires

Black Lips
Noémie 17/11/2017

Les Black Lips sont le rois du DIY, ils ont tracé leur route et leur carrière en écumant les caves les plus sombres et les festivals les plus singuliers. Leur nouvel album, Satan’s graffiti or God’s art? est captivant et déroutant, à peu près autant que leur live comme ce lundi soir au Trabendo avec en ouverture les très bons MNNQNS !

MNNQNS

Vous pensiez que la Normandie n’était qu’une mine à beurre ? Que mis à part la foire au harengs de Dieppe il n’y avait rien à y faire ? Enterrez donc ces idées toutes faites. A 1h15 de Paris, la ville de Rouen héberge une bande de quatre énervés qui grattent fort, dans un style qui nous inciterait presque à les localiser bien plus au nord, au delà la manche, s’ils n’avaient pas revendiqué leurs racines rouennaises à plusieurs reprises durant leur concert au Trabendo en première partie des Black Lips.

MNNQNS – Next Time I Try

Baignée dans un océan de reverb’, la voix d’Adrian (chanteur et guitariste) précipite l’entrée en scène des Mannequins. Pressé, sans pour autant solder son efficacité, le groupe enchaîne les chansons qui font tantôt dodeliner de la tête, tantôt frapper du pied un public envoûté. Pour ceux qui les avaient simplement vu défiler dans leurs clips, les membres sont méconnaissables. Les mèches « Philipakis » ont fait place à 40 cm de cheveux (que l’on nommera ici « coupe Kevin Parker »), les parkas « The Ennemy » remplacées par des chemises fleuries. Pourtant le style musical demeure résolument rock, loin du psychédélisme que suggère ce revirement stylistique. Les MNNQNS ne se sont pas calmés. Ils jouent vite, ils crient fort. Le set presque fini, le chanteur se laisse tomber de dos dans un public trop absorbé pour le rattraper.

Black Lips

Bien mis en bouche par la première partie, le public est en feu et tout à fait prêt à accueillir des Black Lips déchaînés qui arrivent avec leur grosses moustaches et leurs guitares acérées ! Dès la première chanson, Sea of Blasphemy, les rouleaux de papier toilette valsent dans l’assemblée au grand bonheur d’un public de joyeux lurons qui s’enroule dedans et se les balance à tour de bras. Ils enchaînent avec Family Tree, New Direction et Dirty Hands, sans jamais que les pogos ne s’arrêtent.
Tour à tour, chacun monte sur la scène et se jette dans le public pour des slams infinis et fédérateurs. Public et groupe semblent ne former qu’une grande famille, unis par la folie et les cris. Ils finissent sur O Katrina ! avant de revenir au rappel en entonnant la mélodie de Hippie, Hippie, Hoorah de Jacques Dutronc sur laquelle le public vocifère cette chanson bien connue « Ils ont des chapeaux ronds, vive la Bretagne, ils ont des chapeaux ronds, vivent les Bretons ». Joli moment de cohésion !

Black Lips – Crystal Night

Date : 13 novembre 2017
Batteuse et passionnée de musique depuis toujours, constamment à la recherche de nouvelles pépites. Un penchant particulier pour les sonorités rocks /indies /psychés et autre dreampop électronique et bizarroïde.

Un avis, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


A lire dans “Concerts (live reports)

Studio Electrophonique

Stupéfiant Studio Electrophonique

Auteur du premier ELP chez Violette Records, James Leesley (Studio Electrophonique) était de passage à Paris le temps de deux concerts. Compte-rendu à chaud.

Sleaford Mods @ l'Épicerie Moderne, 04-10-2019

Sleaford Mods in a good mood !

Du Punk et rien que ça avec Sleaford Mods et DSM IV. L’Angleterre était à l’honneur hier soir, à l’Épicerie Moderne.

Eels © Fabrice Buffart

Photos : Eels @ Radiant-Bellevue, Caluire | 10.09.2019

La dernière fois que l’on avait vu Eels à Lyon, Mark Oliver Everett et sa bande de bardes barbus en survêt’ Adidas n’avaient pu jouer que 5 titres avant un orage cataclysmique au festival Woodstower en août 2013. Les plus anciens se souviennent de ce concert au Transbordeur d’avril 1997 avec son Beautiful Freak augural.…

Fais moi Marr Johnny !

Pendant que Morrissey continue de nous faire du mal avec ses déclarations, Johnny Marr trace sa voie et poursuit une carrière solo aussi efficace que « discrète ».

Lizzo @ Main Square Festival 2019

Jolie Lizzo

Quelque chose a donc changé. Soutenue désormais par une major (Atlantic) et portée par Missy Elliott le temps d’un single, Lizzo a fait une entrée fracassante dans les charts avec Cuz I Love You et sur scène. Produite par Ricky Reed (faiseur de tubes professionnel depuis 10 ans), la musique de Lizzo est un tourbillon…

Skip The Use @ Main Square Festival, 06-07-2019

Cool as Skip The Use

Samedi 6 juillet 2019 : le Tour de France débute à Bruxelles et l’Hollandais Mike Teunissen gagne la première étape et étonne tout le monde en endossant le Maillot Jaune. Samedi 6 juillet 2019 : le Main Square entame son deuxième jour. Les Skip The Use s’échappent du peloton et endossent le Maillot Jaune du…

Arnaud Rebotini @ Main Square Festival, 06-07-2019

Arras Calling ! Arnaud Rebotini can’t fail !

Avant de monter sur la scène du Main Square pour clôturer la deuxième journée de l’édition 2019, Arnaud Rebotini après un passage à l’Astropolis avec le Don Van Club pour un concert autour de la B.O. de 120 Battements par Minute et avant de jouer aux Eurockéennes de Belfort, Rebotini est passé par le Main…

[MALN 2019] La quête sacrée des Temples

Avant d’entamer une tournée américaine conséquente et une date au Trabendo en septembre, les Temples étaient à Amiens pour commencer à défendre leur troisième album, Hot Motion et poursuivre leur quête de la meilleure chanson psychédélique.

Jean-Louis Aubert

Aubert toujours vert !

Jean-Louis Aubert, solaire, seul mais pas solitaire, et surtout solidaire du monde, et de la vie. Une parenthèse enchantée d’un soir d’été, à Sète, un balcon sur la mer.

[MALN 2019] Balthazar nous a mis la fièvre !

« Il sort de nulle part, une frappe de bâtard, on a Benjamin Pavard ! » pouvait on entendre dans les rues d’Amiens en juillet 2019. Onze mois plus tard, résonnaient dans les rues d’Amiens plus ou moins les mêmes paroles : « Ils sortent de nulle part, une classe de bâtard, on a Balthazar ! »

[MALN 2019] Merveilleux Andrew Bird

Revenu avec My finest Work Yet l’un des albums de l’année, Andrew Bird a fait des merveilles pour le premier soir de Minuit Avant La Nuit.

[MALN 2019] Fondants Foxwarren !

Deux ans après sa venue à Amiens pour défendre et surtout jouer l’album The Party, Andy Shauf était de retour hier soir à La Lune des Pirates. Et avec Shauf, le changement c’est maintenant.

Cool as Wilco

Après un break de deux ans, Wilco remet la gomme avec une mini tournée française qui n’est qu’une étape vers la sortie dans les mois prochains mois d’un onzième album et d’un concert parisien au Trianon.

Angèle @ Zénith Amiens - 05 juin 2019

Balance ton concert

Avant d’être la tête d’affiche du Main Square et du Paléo Festival (pour ne citer qu’eux), Angèle posait ses enceintes dans un Zénith d’Amiens qui affichait complet (comme les autres) pour faire danser et chavirer les cœurs de plusieurs générations.

Le Souldier Tour de Jain fait étape à La Halle Tony Garnier

« C’est la plus grande salle que j’ai jamais faite ! » s’est exclamée Jain devant le public de la Halle Tony Garnier. L’artiste, pourtant déjà détentrice d’une double victoire de la musique, à laquelle s’est ajoutée une nomination aux prestigieux Grammy Award, tout cela dans le cadre d’une tournée mondiale n’a pourtant rien d’une débutante. Elle…

Jeanne Added

Add to Jeanne Added

Quasiment quatre ans après son passage à La Lune des Pirates, Jeanne Added revient à Amiens. Entre 2015 et 2019, elle est restée la même.

Balthazar © Fabrice Buffart

Fièvre à l’Epicerie avec Balthazar !

Belle fête d’anniversaire pour Michiel, batteur du groupe belge Balthazar qui avait invité plusieurs centaines d’auditeurs pour célébrer fiévreusement l’événement à l’Épicerie Moderne de Feyzin.

Bryan’s Magic Tears : It’s Kind of Magic

Les Bryan’s Magic Tears étaient de passage à Amiens pour deux missions éminemment dangereuses. Ouvrir pour Le Villejuif Underground le vendredi soir et faire un goûter-concert le lendemain après-midi. Missions impossibles pour le gang de Benjamin Dupont, le Ethan Hunt de l’affaire ? Du tout. Attention, cet article s’auto-détruira dans 20 secondes.