Quelques jours avant la sortie de Who Built The Moon ?, Noel Gallagher était l’invité de France Inter et du tôlier Michka Assayas. Very good trip ou Very bad trip ?

Elle était là ! La joueuse de ciseaux était là ! Si Noel Gallagher n’avait pas enregistré les meilleures chansons des années 90 avec Oasis, il aurait dû tenir une boîte de communication. Certains musiciens usent de tous les subterfuges pour faire parler d’eux… Et échouent lamentablement. Noel Gallagher trouve une musicienne française, la colle derrière un micro avec une flûte et surtout une paire de ciseaux et fait parler la presse anglaise pendant 5 jours.
Le groupe qui accompagnait Noel Gallagher est un peu à l’image de son nouvel album. Un pied dans le « déjà fait » et un pied dans l’inconnu. Hier soir deux anciens d’Oasis étaient de la partie. Chris Sharrock et Gem Archer, qui pointaient chez Pôle Emploi depuis la morne fin de Beady Eye faisaient leur grand retour sur scène. Mike Rowe, présent sur la tournée de Standing on the Shoulder of Giants, s’excitait comme à son habitude derrière les claviers. Mais Noel Gallagher féminise son plateau et est désormais de 3 choristes dont une joue aux claviers quand l’autre se cache derrière sa paire de ciseaux.

Noel Gallagher © Louis Teyssedou

Noel Gallagher © Louis Teyssedou

Et si Noel Gallagher jouait gros avec son troisième album solo ?
Son dernier album, Chasing Yesterday, n’a pas été réussite commerciale et a été un ennui artistique. Plus grave, son frère a été mis dans un centre de redressement éducatif par Warner… Et a fini numéro 1 en Angleterre avec son premier disque solo et fait une tournée européenne à guichets fermés. Pire, la presse a bien accueilli As You Were !
A l’écoute des nouveaux morceaux, il semble que Noel Gallagher se soit enfin remué et a enfin décidé de quitter sa fameuse zone de confort. Produit par David Holmes, les morceaux de Who Built The Moon ? font entre (Pé)père Noel dans monde psychédélique totalement foutraque. Pourquoi pas… Certaines chansons font carrément l’affaire (Black & White Sunshine, She taught me how to fly), d’autres sont à la peine. Mais pourquoi pas ! Le disque a l’air convaincant. Mais chassez le naturel, il revient au galop. Noel Gallagher pourrait nous emmener très loin mais préfère nous ramener sur le quai avec Little by Little et l’infâme In the heat of the moment.
On ne lui reprochera pas de trop s’emballer… La seule fois où Noel a plané cela a donné Be Here Now. Et Oasis ne s’en est jamais remis.

Noel Gallagher’s High Flying Birds – Holy Mountain

Set list

  • Holy Mountain
  • It's a Beautiful world
  • In the heat of the moment
  • Riverman
  • Little by little
  • Be Careful what you wish for
  • Black & White Sunshine
  • Half the world away
  • She taught me how to fly
  • Don't look back in anger

Who Built The Moon ? de Noel Gallagher's High Flying Birds sera publié le 24 novembre 2017 via Sour Mash/PIAS. Noel Gallaghers High Flying Birds sera en concert à L'Olympia (Paris) les 3 et 4 avril 2017.

Noel Gallagher - Who Buit The Moon

Tracklist

Noel Gallagher's High Flying Birds - Who Built The Moon ?
  1. Fort Knox
  2. Holy Mountain
  3. Keep On Reaching
  4. It's A Beautiful World
  5. She Taught Me How To Fly
  6. Be Careful What You Wish For
  7. Black & White Sunshine
  8. Interlude (Wednesday Part 1)
  9. If Love Is The Law
  10. The Man Who Built The Moon
  11. End Credits (Wednesday Part 2)
Date : 20 novembre 2017