Et si Gareth Halliday nous en collait une ?

Gareth Halliday (2)© Gareth Halliday
Louis - 04/12/2017

On détenait un scoop chez Soul-Kitchen. A savoir le point commun entre Noel Gallagher et Damon Albarn. En 1996, cette information aurait valu son pesant de cacahuètes. Mais nous sommes en 2017 et les deux anciens se sont rabibochés. L’air con. Mais vu la qualité des collages du monsieur, on s’est quand même dit qu’on devait faire un article.

Il n’empêche que nos deux larrons ont un point commun : ils aiment tous les deux le travail de Gareth Halliday.
Ce graphiste londonien vient de se faire repérer grâce à son travail sur Who Built The Moon ?, le dernier disque de l’ainé des Gallagher. Halliday a confectionné tous les visuels de ce disque. Et c’est une franche réussite.

De quelle ville es-tu originaire ? Londres ?

Gareth Halliday : Je viens de Watford, une ville à 15 miles au nord ouest du centre de Londres.

Comment as-tu appris cette technique du collage ?

J’utilise la technique du collage depuis que je suis à l’école et je me rends compte que l’art ne doit pas nécessairement être purement représentatif. Mon travail a été inspiré par le cubisme et le Pop Art. Les mouvements Dada et Punk m’ont aussi beaucoup influencé.
J’utilise toutes les techniques. J’aime combiner les techniques analogiques et numériques. Pour mon travail, les deux sont très importants. J’aime découvrir des idées grâce à des essais et mes erreurs. Il faut dire que travailler numériquement vous donne donc des possibilités infinies.

Comment définirais-tu ton art ? Du collage surréaliste ?

Oui je suppose que c’est un collage surréaliste. Je suis certainement le plus heureux quand les idées me viennent dans les rêves ou pendant que je fais quelque chose d’autre comme marcher ou écouter de la musique. La technique du collage,et c’est important de le noter, est que tu combines essentiellement des images sans rapport, de sorte que les résultats impliquent une étrange distorsion de la réalité. Les résultats positifs apparaissent grâce à un jeu ou à des erreurs.

J’aime ton collage intitulé Storm Maker. Comment vois-tu ton rôle dans le monde ? Tu te vois comme un artiste militant?

Je ne suis pas sûr de mon rôle dans le monde. J’aime le monde et j’y apprécie d’y vivre. La condition humaine va dans une direction qui m’inquiète un peu. Certains de mes collages peuvent subjectivement faire des commentaires sur ce sujet en utilisant l’humour noir ou la satire.
C’est une courte vie, l’art est un bon moyen d’exprimer le bien et le mal dans le monde. Mais de manière générale je préfère vivre dans mon propre monde.

Gareth Halliday -Stormaker
Stormaker © Gareth Halliday

Comment as-tu rencontré Noel Gallagher ?

Noel a vu une de mes œuvres dans le studio de Gorillaz lorsqu’il est venu enregistrer un morceau pour l’album Humanz. Ce qui est fou car je suis aussi un grand fan de Gorillaz et de Damon Albarn ! C’est à ce moment qu’il a été séduit par mon travail. Notamment par les collages Storm Maker et Choppy Waters. Il m’a alors demandé si je serais intéressé pour créer des illustrations pour un de ses futurs projets. Je l’ai finalement rencontré au QG de son label plus tôt dans l’année pour trouver des idées pour l’artwork du nouvel album.

Comment as-tu travaillé avec Noel ? Un collage par chanson ? Quelle était ta liberté artistique dans ce projet ?

Noel m’a tout d’abord envoyé les paroles de ses chansons puis j’ai eu les démos des morceaux qui allaient figurer sur le disque. J’ai ensuite travaillé sur la collecte des sources qui étaient en adéquation avec les paroles. Il fallait que je trouve des mots clefs qui parlent visuellement. J’ai écouté les démos avec les images que j’avais collectées et j’ai essayé de construire une interprétation visuelle de la musique. J’ai traité l’album comme la bande originale d’un film et je lui ai construit un monde visuel.

Noel Gallagher’s High Flying Birds – Who Built The Moon ?

Noel a été très positif tout au long du processus et m’a donné une liberté presque totale pour créer les visuels. Une fois que j’ai eu une idée de ce qu’il aimait, je me suis senti investi d’une mission créatrice et j’ai voulu créer autant d’œuvres que possible, pour donner à Noel autant d’options que possible. J’ai créé environ 30 collages sur une période de 7 mois. Ils ont évolué au cours du temps. J’ai toujours eu comme idée d’améliorer leurs agencement. Noel a ainsi pu choisir 12 ou 14 collages.

Tu es un fan d’Oasis ? Quelle est ta chanson préférée d’Oasis ? ?

Oui, je suis un grand fan d’Oasis. J’avais 14-15 ans en 1994, je suis donc vraiment très fan des albums Definitely Maybe et What’s the Story… Je me souviens d’avoir fait des cassettes pour mon Walkman et d’y caser Oasis, Hendrix, The Beatles, The Smashing Pumpkins, The Sex Pistols, Nirvana et les Stone Roses.

Ma chanson Oasis préférée est … c’est dur.
Il y a vingt-deux ans, j’aurais répondu Live Forever. Les paroles ont vraiment résonné en moi. J’étais un adolescent qui découvrait la vie… Tout l’album est un chef-d’œuvre.

Oasis – Live Forever

Who Built The Moon ? de Noel Gallagher’s High Flying Birds sera publié le 24 novembre 2017 chez Sour Mash/PIAS.
Noel Gallaghers High Flying Birds sera en concert à L’Olympia (Paris) les 3 et 4 avril 2017.
Le travail de Gareth Halliday est visible sur son site officiel.

Noel Gallagher - Who Buit The Moon

Tracklist : Noel Gallagher's High Flying Birds - Who Built The Moon ?
  1. Fort Knox
  2. Holy Mountain
  3. Keep On Reaching
  4. It's A Beautiful World
  5. She Taught Me How To Fly
  6. Be Careful What You Wish For
  7. Black & White Sunshine
  8. Interlude (Wednesday Part 1)
  9. If Love Is The Law
  10. The Man Who Built The Moon
  11. End Credits (Wednesday Part 2)

English text

Gareth Halliday

Where do you come from ? London ?

I come from Watford, a town 15 miles north west of central London.

How did you learn the collage ? Which technique do you use ?

I have been using the collage technique since I was in school and realised art did not have to be purely representational. I was inspired to work this way by discovering Cubism and through album artwork, Pop art, Dada and Punk were all very influential.

I use all techniques; I like to combine analog and digital techniques. Depending on the concept, both are invaluable to me. I like discovering ideas through trial and error so working digitally gives you endless possibilities.

How do you definy your art ? Surrealist collage ?

Yes I suppose it is Surrealist collage. I certainly am happiest when ideas come to me in dreams or while I’m doing something else like walking and listening to music. The great thing about the collage technique is that you are essentially combining unrelated images so the results of this implies a strange distortion of reality and positive things happen through ‘play’ and ‘mistakes’.

I love Storm Maker. How did you see your role in the world ? Your art is militant ?

I’m not sure about my role in the world. I love the world and appreciate being here. The human condition and where it’s heading is a bit worrying. Some of my collages might subjectively comment on this using dark humour or satire.

It’s a short life, art is a good way of expressing the good and the bad in the world. Generally I prefer to live in my own world.

How did you meet Noel Gallagher ?

Noel saw one of my artworks in the Gorillaz studio while recording a track for the Humanz album, which is crazy as I’m also a big fan of Gorillaz and Damon Albarn. From there he brought some of my work (Storm Maker & Choppy Waters) and asked if I would be interested in creating artwork for an upcoming project. I eventually met him at his record label HQ earlier in the year to run through ideas for the artwork for the new album.

How did you work with Noel ? One collage for each song ? What was your « freedom » in the creation process ?

Firstly Noel sent me the lyrics to the songs, then I got a demo for the tracks which were available. I then worked on collecting the source materials which I felt resonated with the lyrics, key words which spoke to me visually. Then being a postman who listens to 5-6 hours of music on my delivery, I would listen to the demo with the imagery I had collected in mind and try to build a visual interpretation of the music. I treated the album as a soundtrack to a film and I had to build the visual world for that film.

Noel was very positive throughout the whole process and gave me almost complete freedom to come up with the visuals. Once I had a feel for what he liked I basically set myself on a creative mission to create as many artworks as possible, to give Noel as many options as possible. Over a 7 month period I created around 30 collages and I feel they were evolving all the time so I always thought I could improve much to his annoyance of my tinkering, I think this creative process eventually worked and he was able to choose 12-14 artworks which worked well with the songs.

Are you an Oasis fan ? What’s your favorite song of Oasis ?

Yes I am a fan, I was 14-15 in 1994 so got very very into Definitely Maybe and then What’s the Story…I remember making tapes for my Walkman and it would have Oasis, Hendrix, The Beatles, Smashing Pumpkins, The Sex Pistols, Nirvana, The Stone Roses.

My favourite Oasis song is… that’s tough.

Twenty two years ago it would have been Live Forever. The lyrics really resonated as a teenager discovering life. Really the whole album is a masterpiece.

Pouet? Tsoin. Évidemment.

Un avis, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


A lire dans “Interviews

Primates

5 questions à … Primates

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Primates avec un nouveau titre, Ins & Outs en exclusivité avec de la danse, des baisers, beaucoup d’amour et encore des…

5 questions à … Hyperculte

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour d’Hyperculte qui avec un tel nom se doit d’assurer. Et c’est le cas de la pop transgénique de ce duo suisse qui…

Wonderful Water Is Wet !

Theo Hakola (Orchestre Rouge, Passion Fodder) sera de retour l’an prochain avec Water Is Wet, un disque sombre et élégant.

Idéal Ludéal

Ludéal sera de retour l’année prochaine avec son cinquième album. A la confluence de la fantaisie militaire de Bashung et des Berceaux de Fauré, ce nouveau disque devrait séduire tous les esthètes de France et de Navarre.

arah Mikovski_Arsene Marquis_HD-3

5 questions à … Sarah Mikovski

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Sarah Mikovski de retour de Bora Bora en partance pour le Pôle Nord, son premier album à paraître le 14 février…

À mon W. Hamon

Dans le Hamon tout est bon écrivait il y a quelques mois le collègue Guimauve. Son disque, Soleil, Soleil Bleu, se bonifie comme un Chablis Grand Cru et prend une jolie patine au fil des écoutes.

Octave_Noire_presse2019_credit_Fabien_Tijou_2

5 questions à … Octave Noire

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour d’Octave Noire qui de retour de Los Angeles s’apprête à sortir une nouvelle galette, non un monolithe pop le 14 février 2020…

Mélodie Lauret © Sarah Balhadere

5 questions à … Mélodie Lauret

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Mélodie Lauret, jeune artiste de 19 ans sur qui on mise une pièce sans trop de risques tant son naturel et…

Yannick-Owen

5 questions à … Yannick Owen

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Yannick Owen, jeune artiste lyonnais fervent adepte de la six cordes et des mélodies ouvragées. Mais quand en plus on aime…

Le Punk voit la vie en rose !

Punk is not dead, Lexique franco-punk est un ouvrage collectif dirigé par Luc Robène et Solveig Serre qui regroupe 178 entrées/définitions élaborées par 50 contributeurs du monde universitaire et de la scène punk.

[1989 – 2019] Rire (et chanter) avec les Mighty Lemon Drops

En 1989, les Mighty Lemon Drops sont à la croisée des chemins. En 1988, World Without End a fait une percée conséquente dans les charts anglais et américains. Originaires de Wolverhampton, les hommes en noir avaient ce qu’il fallait pour faire la nique à Manchester et Liverpool.

Miossec

Miossec – Discuter

10 avril 1995. Il y a bientôt 25 ans, celui qui est tombé nez à nez avec Non non non non (je ne suis plus saoul) a toujours Le Cul par Terre. Miossec s’en est relevé. En 2019, le Brestois a sorti onze albums et est toujours aussi passionnant sur disque comme sur scène.

Photo Presse - Leon Newars

[EXCLU] 5 questions à … Leon Newars

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Leon Newars , anagramme de New-Orleans, ce qui veut tout dire de la nature du projet du Bordelais Vincent Pollet-Villard et…

L’art d’être Camilla Sparksss

Échappée de Peter Kernel, Barbara Lehnhoff aka Camilla Sparksss a publié cette année Brutal, suite sans concession de For You The Wild (2014).

Bandit Bandit

5 questions à … Bandit Bandit

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Bandit Bandit qui a déjà fait du chemin avec un premier EP et quelques concerts crasseux et torrides. Leur playlist est…

Juan Wauters

5 questions à … Juan Wauters

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Juan Wauters en provenance de Montevideo, Uruguay mais citoyen de la République libre de Jackson Heights, NY, quartier cosmopolite par excellence…

Les photographies sonores de Delphine Ghosarossian

Delphine Ghosarossian réunit ses beaux clichés dans un livre élégant et conséquent. Faces of Sound réunit les bouilles de Thurston Moore (Sonic Youth) ou d’Irak Kaplan (Yo La Tengo) de Brett Anderson (Suede). Et en plus de photographier Sir Brett, Ghosarossian fait parler Bernard Butler (et d’autres) sur leur relation à leur image et au…

© Clara Ozem

[EXCLU] 5 questions à … Johnnie Carwash

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Johnnie Carwash dont le nom réveille nos sens et nos tuyaux d’arrosage. Normal, leur mère est punk et vivante ! Le…

Jim Jones

Jim Jones toujours au top !

Jim Jones avait fait exploser la maison avec son premier groupe, The Jim Jones Revue. Et alors qu’on ne s’était pas tout à fait remis de Burning Your House Down, Jim Jones a mis au placard sa Revue et est revenu encore plus fort avec Jim Jones And The Righteous Mind. Jim Jones, Gavin Jay,…

The Fat Badgers © Bartosch Salmanski

5 questions à … The Fat Badgers

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de The Fat Badgers, le groupe qui fait danser l’Alsace et bientôt le monde avec leur premier album Soul Train le 29…

A ne pas rater dans Interviews !