Onze ans après la séparation d’Oasis, Noel Gallagher met en ligne Don’t Stop, un morceau inédit enregistré pendant les sessions de Dig Out Your Soul. Connaissant la pingrerie du Monsieur pour les inédits, on peut se réjouir de l’idée. Du morceau beaucoup moins.

Attention. Rien de mémorable. Don’t Stop est de ces morceaux d’Oasis chanté par Noel qui aurait eu une vraie valeur ajoutée si Liam l’avait chanté. Bref, à ranger entre une face de B de l’époque de Standing on the Shoulder of Giants et les meilleurs morceaux d’Embrace.

Oasis – Don’t Stop

On se rappellera juste qu’en 2006, Oasis publia une compilation intitulée Stop The Clocks. Tous les fans d’Oasis étaient à deux doigts (ou plutôt à deux morceaux) de faire un malaise le jour de la sortie de ce disque qui portait le nom de la « meilleure chansons d’Oasis » dixit Noël. Il l’avait jouée au Zanzibar, un bar de Liverpool, lors d’un concert des Stands ou des Coral. Aucun enregistrement… Evidemment, ladite compilation ne comporta pas le morceau. Et aucun inédit. Il fallut attendre la carrière solo de Noël pour découvrir ce morceau fort… commun. En 2020, on ne paie plus pour les inédits.

Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Liam Gallagher – MTV Unplugged

En 1996, Liam Gallagher plantait tout le monde. Une tournée américaine qui devait être triomphale pour Oasis n’eut pas eu lieu à cause d’une engueulade avec Mark Lanegan… et un MTV Unplugged qui s’annonçait aussi splendide que celui de Nirvana se solda par une prestation solo de Noel… Liam refusa de chanter et regarda son…

Liam Gallagher à son Zénith

Liam Gallagher a donné hier soir au Zénith de Paris le dernier concert d’une tournée européenne qui a affiché complet tous les soirs. Et il a fait plus que le travail.

Eric & Liam

Cantona avait clamé son amour pour Once sur les réseaux sociaux. Gallagher l’a pris au mot et lui offre le premier rôle dans le clip qui lui est dédié.
Liam Gallagher - Why Me Why Not

Liam Gallagher – Why Me ? Why Not

Après le succès (inattendu) de son premier disque solo (As You Were – 2017), Liam Gallagher remet le couvert, gonflé à bloc, avec Why Me ? Why Not.

Liam Gallagher est un des notres

Dix ans après la fin tonitruante d’Oasis à Rock En Seine, Liam Gallagher publie le clip de One Of Us (réalisé par Steven Knight et Anthony Byrne de la série Peaky Blinders), le quatrième single de son nouvel album. Et on pense forcément à Noel…

Plus dans News

Mina Tindle

Amour, toujours.

Pendant que beaucoup s’extasient sur une reprise romantico-viticole, Mina Tindle nous donne un peu d’amour avec un titre écrit par Sufjan Stevens du temps d’Age of adz et qui figurera sur son nouveau disque Sister prévu pour le 9 octobre.

The Lemonheads : Peace & Lovey

Lovey, le premier disque des Lemonheads (mais le quatrième du groupe) fêtera dans quelques semaines ses 30 ans. Fire, qui est leur label depuis quelques années, s’apprête à publier une réédition de ce disque.
Samoun - Chakchouka

C’est Samoun !

A table avec Samoun, duo mystérieux de producteurs parisiens. Leur Chakchouka ne vous fera pas prendre du poids, bien au contraire et vous fera bosser à nouveau vos plus beaux mouvements appris avec Sidney circa 1984 avec H.I.P. H.O.P..

[EXCLU] Tobin Sprout – On Golden Rivers

L’ex-guitariste des mythiques (et toujours bien vivants) Guided By Voices est de retour avec Empty Horses, un nouvel album chez Fire Records. Pour patienter avant la sortie de ce disque, SK* vous propose en exclusivité la chanson On Golden Rivers.
Andy Shauf

On dit oui à Andy (Shauf)

Andy Shauf avec The Neon Skyline a passé avec brio le cap parfois difficile du deuxième album en début d’année. Un disque personnel où les chansons tissent une histoire et nous fait croiser des personnages comme la séduisante Judy.

Les Hits Pop des Chills

Le 6 novembre prochain, Fire Records (Evan Dando, RVG, Brigid Mae Power et tant d’autres) fera la bonne (et belle) action de l’année en rééditant Submarine Bells et Soft Bomb, les deux plus beaux disques des Chills.