En 2006, El Perro Del Mar fit une entrée fracassante dans nos vies avec son premier album. Avec une voix hallucinante et une facilité déconcertante, Sarah Assbring convoquait Brian Wilson et John Lennon à son bureau et nous rendait une copie impeccable.


En 2008, la native androgyne de Göteborg publia From The Valley To The Stars et flingua toute la concurrence. La reine de la pop en Scandinavie, c’est elle. Mieux…El Perro Del Mar pouvait dominer l’Europe.

Et puis El Perro Del Mar s’est perdue en explorant des terres inconnues et nous avec. Elle de retour dans quelques jours avec le très grand We Are History. Sombre comme de la poix et étouffant comme une avalanche de poudreuse, ce nouvel album rend justice aux clairs-obscurs d’Assbring et pourrait la faire remonter sur son trône. Définitivement.

Quel est ton état d’esprit avant la sortie de We are History ?

Sarah Assbring : Je me sens très heureuse et en paix du moins à propos de l’EP. Mais les idées et les thèmes autour de ce dernier ont été inspirés par les événements du monde. Je ne suis pas sûr que tout cela soit très pacifique. J’ai ressenti un sentiment d’urgence en écrivant et en libérant ces chansons. Je suis très heureuse de le défendre.

El Perro De Mar – Mirrors

We are History est un retour à ton son pop. Es-tu d'accord avec moi ?

Eh bien, oui et non. Je pense que j'ai quitté le cycle que j'avais entamé il y a longtemps avec l'album KoKoro. Mais tout cela n'est qu'un processus qui n'a de cesse de grandir. j'ai ma base et c'est peut-être ce que vous entendez. La mélancolie est de retour.

Ce fut un enregistrement facile ?

Ce fut étonnamment facile et rapide. C'est grâce à mon vrai studio que je possède à Stockholm. J'adore y travailler avec Jacob Haage et Petter Granberg. Ils y ont été fantastiques.

Vas-tu faire des concerts cette année ? Es-tu toujours effrayée à l'idée de monter sur scène ?

Je vais faire quelques concerts ! Oui ! Gardez vos yeux et vos oreilles ouverts pour ce printemps! Je n'ai plus l'aversion absolue pour les concerts que j'avais auparavant. En fait, j'aime vraiment la course de faire un spectacle ces jours-ci. Il y a un sentiment de laisser tout aller au moment où vous montez sur la scène que j'aime vraiment.

Comment as-tu rencontré Connor Hurley ?

Je n'avais jamais rencontré Connor Hurley alors qu'il avait le clip d'Into The Woods, une vieille chanson, en 2016. Il m'avait contacté pour me montrer la vidéo et elle m'avait beaucoup émue. Nous nous sommes rencontrés la première fois lors de ma tournée aux États-Unis la même année. C'est un perle ! C'est un cinéaste et un réalisateur de génie. Travailler avec lui te procure un sentiment extraordinaire et je lui fais entièrement confiance. C'est une chose étrange de pouvoir faire ça.

Tu as déclaré que les événements récents t'ont fait penser au Moyen-Age et au processus de civilisation. Tu peux m'en dire un peu plus ?

J'ai perdu mon père qui était très important pour moi il y a 8 ans. Depuis son décès, j'ai eu de petites conversations avec lui, je lui ai parlé de ce qui se passait dans le monde, je l'ai tenu au courant. J'ai été frappé par le fait que tant de choses se sont passées et ont changé depuis, nous avons changé avec cela et j'ai du mal à lui expliquer. Quand j'étais enfant, il me disait toujours que l'histoire était importante, que le présent et le futur pouvaient être compris à travers l'histoire. We Are History parle de moi et de moi et de nous, les gens qui nous ont précédés et quelle leçon nous pouvons tirer l'un de l'autre pour ne pas perdre le combat pour la dignité et l'empathie pour tous.

Il s'agit de ton sixième album. C'est toujours aussi facile d'écrire des chansons ?

Non pas du tout. Certaines chansons sont faciles et certaines ne veulent pas être écrites, mais j'ai appris comment fonctionne le processus d'écriture. La concentration et la patience sont la clé. Et il ne faut ne jamais abandonner.

We Are History d'El Perro Del Mar sera publié le 23 février chez Ging Ging Records.

English text

What's your state of mind before the release of We are History ?

I feel very happy and at peace - about the ep at least. But the ideas and the themes around the ep came out of the state of the world and that of course isn't not a peaceful feeling. I had a feeling of urgency around making and releasing this ep and now I'm just happy to be in the process of doing just that.

We are History is a return at your first sound. Do you agree with me ?

Well, yes and no. I guess somehow I'm starting to go full circle even on my last album KoKoro but I very much feel it's a continuously growing process - I have my foundation though and maybe that's what you hear. The melancholy is back.

How easy was his recording process ?

It was astonishingly easy and fast. Much thanks to that I now finally have a proper studio in Stockholm that I love working in and that my colleagues Jacob Haage and Petter Granberg were complete gems to work with.

Will you do some gigs in 2018 ? Are you still afraid of concerts ?

I will do some selected shows yes! Keep your eyes and ears open for that this Spring!
I no longer have the outright dislike of doing concerts that I used to. I really actually like the rush of doing a show these days. There is a sense of letting everything go the moment you step onto the stage which I really love.

How did you meet Connor Hurley ?

I'd never met Connor Hurley when he made his video for an old song of mine "Into The Woods" in 2016. He got in touch with me to show me the video and I was just completely struck by it. We first met when I toured the US that same year. He's a pearl and a genius director and filmmaker. To work with him is just an extraordinary feeling and I trust him completely. It's a strange thing to be able to do that.

You said that The ongoings in the world’s brought me to think a lot about medieval times, how we once became civilized and what being civilized really is. Could you tell me more about your words ?

I lost my father who was very important to me 8 years ago. Since his passing I've been having small conversations with him, telling him about what's going on in the world, updating him. It struck me that so much has happened and changed since then, we've changed with it and I find it hard to explain to him. When I was a child he always told me history was important, that the present and the future could be understood through history.
'We Are History' is about me and my and us, the people who came before us and what lesson we can draw from each other to not lose the fight for dignity and empathy for all.

It's your sixth album. It's always easy for you to write some songs ?

No not at all. Some songs are easy and some are very unwilling to be written but I've learnt how the writing process works. Focus and patience is key. And never giving up.

+ d'articles et photos :
Partagez!