Catégories
Interviews

5 questions à … Terrenoire

© Christophe Crénel

SK* a demandé à une soixantaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour du duo Stéphanois Terrenoire dont on avait beaucoup aimé la sortie du silence et qui ont impressionné les iNOUïS du printemps de Bourges 2018. On les retrouvera au Festival Changez d’Air à St Genis les Ollières le 26 mai mais en attendant ils répondent à nos cinq questions et proposent une playlist complémentaire.

Terrenoire en cinq questions

Votre souvenir de concert ?

Nous n’en sommes qu’à notre sixième date avec Terrenoire pour l’instant, le projet est encore assez frais. J’ai tout de même un souvenir assez vif et ému de notre concert au Bataclan en première partie de Feu! Chatterton. La salle est absolument magnifique, le public était d’une écoute et d’une bienveillance folle. Et puis nous avons une chanson qui traite directement de ce qu’il s’est passé en 2015 dans cette salle. C’était un moment vraiment fort.

Votre rencontre en tournée ?

Tournée serait un bien grand mot, mais pour l’instant notre grande rencontre musicale c’est le groupe Feu! Chatterton. Ils nous ont invités pour faire leur première partie au Bataclan, mais aussi invités pour leur carte blanche dans le programme de France Inter « Foule Sentimentale ». On se sent hyper honorés de pouvoir jouer aux côtés d’artistes aussi talentueux.

Terrenoire – I. Le Silence

Votre anecdote dans le van ?

Alors pour l’instant nous sommes plus souvent dans des trains et moins souvent dans des vans. Et on va être un peu barbant, mais on passe notre temps à travailler pendant les trajets.

Votre prochain disque ?

On va sortir un clip par mois jusqu’à Juin, puis nous sortirons notre premier EP à l’automne 2018.

Votre prochain rêve ?

Notre prochain rêve cela serait de jouer pendant un coucher de soleil sur un très beau festival en été. On vivrait un moment de poignante absolue.

En écoute avec Terrenoire :

Les 5 morceaux de Théo :

  1. Jon HopkinsEmerald Rush
    Quintessence de la musique électronique : de la poignance, une narration musicale, des instruments synthétiques qui deviennent humain tellement ils sont dynamiques, une musicalité absolument hors-norme. Je l’écoute 3 fois par jour
  2. Linda PerhacsHey now who really cares ?
    La créativité des années 70 californiennes. Composition magnifique, entendu pour la première fois dans un live complètement tordu de Flying Lotus.
  3. How to disappear completelyLaliah
    J’ai l’impression d’être sous la mer, de nuit, et que les vagues roulent au-dessus de moi. Tout l’album, Mer de Revs me donne cette sensation.
  4. Ennio MorriconeNinna Nanna Per Adulteri
    Une boucle de cinq accords poignants qui tourne sans discontinuer, ode à l’errance nocturne. Morricone crée de la magie avec trois fois rien.
  5. BabxAlpiniste
    Une chanson d’une élégance folle, que cela soit dans l’arrangement, la production. Une des plus belles chanson d’amour que j’ai pu écouter ces dernières années.
  6. Les 5 morceaux de Raphaël :

  7. Feu! ChattertonErussel Baled (Les ruines)
    Ma chanson préférée de leur album avec l’Ivresse. Beaucoup de tendresse dans cette chanson, elle m’évoque immédiatement la Corse, la chaleur sèche, les poussières autour des ruines brûlantes. Leur album est un comme un tableau impressionniste, je vois beaucoup de lumière d’été quand je les écoute.
  8. WestermanConfirmation
    En boucle depuis un mois, un tube énorme à l’énergie bizarre. Imparable. Le genre de titre à écouter fort dans une bagnole, à fond, sur une nationale.
  9. Jay Rock, Kendrick Lamar, Future, James BlakeKing’s Dead
    Immense fan de James Blake et Kendrick Lamar, ce titre a tellement de rage, tellement d’élégance, tellement d’humour en même temps. Il finit en apothéose, dans l’urgence immense de la grande ville. Du grand Kendrick, encore !
  10. Deru1979
    La musique que j’aime écouter pour écrire. Le titre tourne sur lui-même, il est un comme un refuge émouvant qui inspire. Qui fait venir les idées. J’ai une playlist de musique ambient pour ceux qui veulent travailler avec moi, sur les mêmes fréquences
  11. Badbadnotgood (feat. Sam Herring)Time Moves Slow
    Découvert très récemment, j’aime beaucoup la sincérité et la brutalité de Samuel T.Herring, chanteur transpirant de Future Island. Le refrain est imparable, modulant. Le titre s’étire en longueur comme un titre de rock psychédélique. J’ai un film qui se joue immédiatement sous les yeux, dès les premières notes.

Plus d’infos sur la page facebook de Terrenoire.

Les prochains concerts de Terrenoire :

  • 19/05 – Festival Parenthèse – Rouen (76)
  • 26/05 – Festival Changez d’Air – St Genis les Ollières (69) – avec Davodka
  • 01/07 – festival Paroles et Musiques – St Etienne – avec Jain, Nekfeu, Eddy de Pretto
  • 19/07 – festival Sur le Champ – Valence (26) – avec La Femme, Hoshi
  • 05/08 – Foreztival – Trelins (42)
  • 10/11 – Le Silex – Auxerre – avec Bagarre, Kiz
  • Les prochains concerts de Terrenoire en France
    DateSalleVilleTickets
    03 Oct 2020Le FILSaint-étienneAcheter un Ticket
    29 Oct 2020Centre Culturel Paul BMassyAcheter un Ticket
    31 Oct 2020LO BOLEGASONCastresAcheter un Ticket
    05 Dec 2020ChabadaAngersAcheter un Ticket
    11 Dec 2020La Boule NoireParisAcheter un Ticket
    Dates de concerts fournies par Bandsintown
    Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
    Partager cet article

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Cela pourrait vous intéresser

    MaMA2020

    MaMA MiA Festival 2020 !

    Incontournable MaMA chaque automne. Indispensable MaMA en cette année si spéciale où Paris se doit d’être à nouveau une fête pour la musique, les musiciens et le public les 14, 15 et 16 octobre 2020 avec 130 concerts en 3 jours dans 10 salles de Pigalle.
    TERRENOIRE - CA VA ALLER

    Vidéo : Terrenoire – Ça va aller

    Des yeux. Des regards. La complicité des deux frangins de Terrenoire fait une fois de plus du bien. Et quand en plus, ils lancent, ça va aller, cela ne peut qu’aller.
    Chants de Mars 2019

    Les chants de Mars attaquent !

    Déjà la 13ème édition du festival les Chants de Mars à Lyon et ce chiffre ne procurera que du bonheur avec une fois de plus une programmation de qualité axée sur la chanson en français sous toutes ses formes.

    Plus dans Interviews

    Karine Daviet

    Karine Daviet en toute indépendance

    Karine Daviet est lyonnaise et vient de sortir un premier EP, L’indépendance, recueil de six titres en français à la fois doux et âpres avec des arrangements soignés mêlant guitare acoustique, théorbe, clavecin, viole de gambe, flûtes à bec et sons électroniques. Assez logique quand on écoute sa playlist commentée ci-dessous après un questionnaire façon…
    Moli © Celeste Call

    5 questions à … Moli

    SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Moli , jeune belge de 21 ans qui pourrait suivre la trace de Mademoiselle Van Laeken. Installée à Berlin où elle…
    Klon

    L’ascension de Klon

    Klon. Ce n’est ni con, ni Klug ou le nom d’une nouvelle planète. Quoique. Ces Magnificent Seven déboulent dans notre galaxie musicale avec un premier titre Noise, qui va faire du bruit. Il est accompagné d’une somptueuse animation réalisée par le gang lui même qui met en scène une ville-automate monstrueuse qui produit les clones…
    Maë Defays

    5 questions à … Maë Defays

    SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Maë Defays, autrice d’une caresse musicale avec son EP Whispering dont est extrait notre exclu d’hier, La vie entière. On découvre…
    Bananagun

    5 questions à … Bananagun

    SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour des foutraques australiens de Bananagun. Oubliez The Go-Betweens, The Saints, Nick Cave ou Silverchair, ce quintette psyché et percussif adepte de l’afrobeat…

    Passionnant Johan Asherton

    Et un nouveau beau disque de Johan Asherton ! L’ex-The Froggies, qui a eu le chic de ne jamais enregistrer un mauvais disque depuis ses débuts solo en 1988 avec God’s Clown, revient avec Passiontide, une collection de dix chansons sombres et élégantes.
    Codeine

    [1990-2020] Dix cachets de Codeine

    On écrit toujours, à tort, que les Afghan Whigs étaient le seul groupe de chez Sub Pop à ne pas être originaire de Seattle. Greg Dulli, le chaud lapin de Cincinnati (Ohio) avait signé sur le célèbre label de Seattle pour sortir Up In It en 1990 après avoir sorti Big Top Halloween en 1988…