Catégories
Interviews

[MaMA 2018] Un beau oui pour Silly Boy Blue

© Louis Teyssedou

Il y a des morceaux qui vous bouleversent dès la première écoute. C’est le cas de Cécilia, le morceau qui ouvre le premier EP de Silly Boy Blue. En quelques notes et en quelques mots, cette jeune Parisienne crée une cicatrice sonore dans notre esprit aux conséquences redoutables. Ecoutez une fois Cécilia, c’est se condamner à l’écouter à l’infini. Silly Boy Blue ferme ses plaies amoureuses en composant des chansons et nous envoûte par la même occasion.

Ma première question concerne évidemment Bowie. Ton nom, Silly Boy Blue, est celui d’une chanson de Bowie. Pourquoi avoir fait ce choix ?

Silly Boy Blue : Cette chanson des tous débuts de Bowie. C’est un de ses premiers morceaux. Il me parle beaucoup. C’est avant The Man Who Sold The World, c’est avant qu’il ne devienne ce personnage androgyne… C’est un jeune garçon auquel je m’identifie pas mal. Cette sorte d’errance… Cette période de Bowie me plait beaucoup.
Et puis Bowie est un pilier de ma vie musicale. De ma vie même. C’est le premier artiste que j’ai repris.

Qu’as-tu repris ?

Je reprenais Moonage Daydream avec une amie. Je l’ai joué lors de mon premier concert. J’ai été bercé par Bowie dans de nombreuses étapes de ma vie. J’ai toujours écouté Bowie. Tout me ramène à Bowie. Et je découvre encore des choses sur lui.

Comme ?

Des inédits, des lives… Je découvre aussi des sessions unplugged. Je découvre les endroits où il a vécu. Je suis récemment allée à Londres et je suis passée par Brixton pour voir le bâtiment de la pochette de Ziggy Stardust. Et j’aime encore me plonger dans certains livres qui évoquent sa vie.

Tu aurais fait de la musique sans Bowie ? Tu as quelle formation musicale ?

Je suis autodidacte. Je ne suis pas du genre très patiente. Mes parents m’ont offert une guitare quand j’avais 13 ans. J’ai pris quelques cours mais ça ne me convenait pas. J’ai composé assez tôt des morceaux. J’ai découvert la MAO, les claviers. Les instruments me permettent plus de créer des morceaux que d’en jouer. Je ne suis vraiment pas patiente.

Silly Boy Blue
© Louis Teyssedou

Tu étais dans Pégase… Pourquoi te lances-tu en solo aujourd’hui ? Il y a eu un événement déclencheur ?

Cette envie date d’avant Pégase. J’ai toujours composé des morceaux dans ma chambre. J’ai vécu une super expérience avec Pégase. Et c’est toujours très cool d’être en groupe. Mais je me suis plongée dans Ableton et je me suis mis en tête d’enregistrer des morceaux. J’ai commencé à enregistrer You’re Cool puis Cécilia. J’ai mis ces morceaux sur le net et j’ai eu pas mal de retours. Je ne m’y attendais absolument pas.

Sur Soundcloud ?

Non Youtube. J’ai filmé une amie sur le toit de la Maison de L’Architecture à Nantes. Je l’ai filmée à l’arrache avec un Iphone. J’ai monté le clip toute la nuit et je l’ai posté. Le lendemain, j’ai eu des retours. C’est donc un peu par hasard que j’ai commencé.

Tu aurais continué sans les retours ?

Oui. J’avais posté You’re Cool en février et je n’avais pas eu beaucoup de retours.

Comment as-tu rencontré les gens de ton label (Les Nouvelles Editions Independantes) ?

Je travaillais aux Inrocks. Un ami, Maxime, a accroché à Cécilia. Il a passe un coup de fil à ce label. On a commencé à travailler ensemble sans même avoir signé. Les choses se sont faites naturellement. J’ai réussi à monter le projet grâce à eux. Sans Maxime… Les chansons seraient restées dans ma chambre.

Et dans quel état d’esprit te trouves-tu avant cette sortie ?

J’ai hâte. Les choses s’accélèrent. Les retours me font plaisir. Je me réveille le matin et je regarde les commentaires. C’est que de l’amour et de la bienveillance. J’ai hâte. Je veux montrer ce que j’ai fait.

Elles sont faciles à jouer sur scène ces chansons ?

Tout dépend des chansons. Certaines sont vraiment très personnelles. Le moment du live est très particulier. Je vis des choses très intimes et ça me replonge dans des moments très intenses. C’est une revanche de les jouer sur scène et de les partager avec un public.

TRACK BY TRACK

Cécilia
C’est l’histoire d’une rupture. C’est d’ailleurs la base de l’EP. Cécilia a été composé en avril 2017. C’est le deuxième morceau que j’ai composé. Il parle de l’après-rupture. C’est tout ce que je n’avais pas réussi dire sur le moment. C’est un morceau très féminin. On peut penser à Lykke Li ou Cat Power.

The Fight
Ce morceau évoque le moment où je prends conscience de ce que je pouvais faire ou ne pas faire. Je me pose comme une figure qui refuse de se laisser faire. Le morceau est plus violent. Car je n’accepte plus qu’on me dise ce que je peux ou ce que je peux pas faire.

Lea’s Birthday
C’est une personne qui très proche de moi. Je composais une chanson un soir et je discutais en même temps avec Léa. Elle m’a dit, pour rire, que je devrais composer une chanson en son honneur. Je lui ai dit par défi que je le ferai.
Et à minuit je me suis aperçue que c’était son anniversaire. J’ai fini le morceau au petit matin et je l’ai appelé ainsi.

You’re Cool
C’est le premier morceau que j’ai mis sur le Net. Son clip a été tourné en Chine. Et je l’ai composé à mon retour de Chine. Il parle d’une époque où j’étais perdue. Ce morceau parle d’un manque de communication. Nous étions tous les deux des bombes à retardement. On n’a jamais réussi à les désamorcer, à communiquer. J’ai gardé de cette personne un souvenir qui est à la fois heureux et malheureux. C’est un morceau bienveillant. C’est ce que je n’ai pas réussi à lui dire. Il y a des regrets… Ce n’est absolument pas une revanche. C’est une chanson pour dire ce que je n’ai pas réussi à dire sur le moment.

TOP 10

1) Ton album préféré de 2018 (pour le moment) ?

Il y a Chris… Mais je ne l’ai pas encore écouté. Je vais dire SOPHIE. L’album Oil of Every Pearls un-Insides.

2) Le meilleur endroit pour voir un concert ?

Je suis très attachée à la Route du Rock. J’y vais depuis que je suis lycéenne. J’adore cet endroit. C’est LE rendez-vous.

3) le meilleur endroit pour faire un concert ?

Tant que le public est là… Et qu’il est bienveillant.

4) Ta bande originale de film préférée ?

Her avec Will Butler. Et celle de The Virgin Suicides.

5) Ton album préféré de Bowie ?

En ce moment… The Rise and Fall of Ziggy Stardust. Je viens de trouver une nouvelle édition donc je l’écoute pas mal.

6) Ta chanson préférée de Bowie ?

En ce moment… Et de tous les temps : Lady Grinning Soul.

7) Ton plaisir coupable en musique?

J’en ai pas mal. J’essaye de déculpabiliser. Des choses comme Eurythmics, Enola Gay… J’adore tous ces groupes un peu cliché.

8) Le groupe que personne te soupçonne d’écouter ?

Les 2Be3 ! Même vibe que mes plaisirs coupables. Les boys bands me fascinent. J’aurais aimé être un mec pour être dans un boys band.

9) Le groupe que tout le monde a écouté sauf toi ?

J’aime beaucoup le métal… Mais je n’ai jamais écouté Metallica. Alors que je sais que cela me plairait.

10) Oasis ou Blur ?

Blur. Oasis c’est toute mon adolescence. Je me suis intéressée à Blur plus tard. Et j’y ai trouvé mon compte.

Question BONUS

11) Le producteur de tes rêves ?

Mark Ronson. Je suis fascinée par Lady Gaga. Et j’adore le travail qu’il a fait avec elle.

Silly Boy Blue – Cécilia

But You Will de Silly Boy Blue sera publié le 26 octobre 2018 en digital et le 16 novembre en vinyle.
Silly Boy Blue sera en concert le 18 octobre 2018 au MaMA (Paris).

Silly Boy Blue - But You Will

Tracklist : Silly Boy Blue - But You Will
  1. Cecilia
  2. The Fight
  3. Lea's Birthday
  4. You're Cool

Les prochains concerts de Silly Boy Blue en France
DateSalleVilleTickets
20 Nov 2020La SireneLa RochelleAcheter un Ticket
10 Dec 2020Espace Gérard PhilipeFontenay-sous-bois 
11 Jun 2021Le Clos des bichesCisai-saint-aubinAcheter un Ticket
Dates de concerts fournies par Bandsintown
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Adam Naas @ MaMA Festival, Bus Palladium, Paris, 18/10/2018

Les pépites du MaMA 2018

Encore et toujours partenaire du MaMA, SK* vous dévoile les meilleurs moments de cette édition 2018, saisis sur le vif par l’objectif toujours aussi efficace de ce très cher Wally après trois jours de cavale aux quatre coins de Pigalle.
Thomas Kahn

[MaMA 2018] Yes, whe Kahn !

En attendant le premier album de Thomas Kahn, SK* vous propose deux solutions. Ecouter son premier single, Twinkling Star qui est d’une efficacité redoutable. Et aller le voir en concert la semaine prochaine à Paris dans le cadre de l’édition 2018 du MaMA festival !
MaMA 2018

[MaMA 2018] Demandez le programme !

De Léonie Pernet (future grande) à Gaël Faye (déjà très grand), l’édition 2018 du MaMA voit les choses en grand et nous propose une affiche riche et variée. Du hip-hop palestinien en passant par la pop des nippons de The Fin, la programmation du MaMA promet de belles choses. Rencontre avec Ségolène Favre Cooper, la…
Léonie Pernet

[MaMA 2018] C’est Crave Docteur ?

Non, non ce n’est pas Crave mon enfant ! C’est sublime. Alors que la pop française s’est faite remonter les bretelles par Olivier Lamm dans Libération, voilà que Pernet débarque sans prévenir. Elle n’est pas une inconnue. Elle a joué dans Yuksek et a écrit des morceaux pour le cinéma français. Mais, rien ne nous…
Silly Boy Blue

Le blues de Silly Boy Blue [MaMA 2018]

Et le meilleur morceau de cette rentrée 2018 est signé Silly Boy Blue. En 3 minutes 14, Ana Benabdelkarim aka Silly Boy Blue et son morceau Cecilia nous remuent les tripes tout en faisant resurgir le fantôme de Mark Linkous.
Naya

Naya, rubis pop [MaMA 2018]

Malgré son jeune âge, Naya maîtrise tous les codes de la pop anglo-saxonne. Après un premier EP couronné de succès, Naya débarque la semaine prochaine avec son premier album, Ruby chez Columbia Records et devrait voguer vers le succès en regardant la lune.
MaMA 2018

MaMAgique !

On vous a déjà parlé du MaMA 2018, qui aura lieu dans 10 salles parisiennes les 17, 18 et 19 octobre prochain. La programmation définitive est dévoilée ce jour avec le nouveau teaser ci-dessous.

Plus dans Interviews

yves marie bellot © Fabrice Buffart

5 questions à … Yves marie belloT

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour d’Yves marie belloT qui s’apprête à faire le grand saut avec un deuxième album, Grand Plongeoir. Paroles simples et intimes, mélodies délicates,…
La Pietà - Studio (C) Cedrick Nöt (52)

5 questions à … La Pietà

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de La Pietà qui nous offre l’exclusivité de son nouveau titre, Pas désolé, mis somptueusement en images et en 3D par Julien…
Al Qasar

[MaMA 2020] 5 questions à … Al-Qasar

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Al-Qasar qui aurait du ambiancer le MaMA festival avec son rock psyché venu d’ailleurs. Alors on se contentera pour l’instant de…
Thruston Moore © Louis Teyssedou

Thurston Moore, la symbolique du feu

Enregistré à Londres avec Debbie Googe de My Bloody Valentine, Steve Shelley de feu Sonic Youth, Jon Leidecker aka ‘Wobbly’ de Negativland, James Sedwards et Jem Doulton, By The Fire est le disque qui devrait faire aimer la musique de Thurston Moore à ceux qui ont détesté les disques de Sonic Youth pendant les années…
Fantomes © Lou Beauchard

[MaMA 2020] 5 questions à … Fantômes

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Fantômes qui hante nos années 90 avec City at Night et le 6 octobre leur nouveau titre Sometimes à découvrir au…
THERESE © Marilyn Mugot

5 questions à … Thérèse

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Thérèse la méphitique avec son titre vénéneux et addictif T.O.X.I.C qui fait chevaucher les licornes pour mieux se libérer des entraves.…

5 questions à … MASSTØ

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour des MASSTØ, trio amiénois qui fait du blues et de la soul comme personne et qu’il faudra impérativement découvrir au Crossroads Festival…