Catégories
Découvertes

Le réveil de Thomas Monica

Avec Faux rêveurs, extrait de son premier album, Le paradoxe de l’Utah à paraître le 19 avril chez Bigwax distribution, Thomas Monica se ballade dans les rues colorées de Brighton, cette ville du Sussex qui accueille tant de musiciens accomplis.

« Mais que devient le rêveur quand le rêve est fini ? » se questionnait Hubert-félix Thiéfaine. Thomas Monica opte lui pour l’infini et au delà avec Faux rêveurs et sa déambulation qui rappelle le formidable Leto de Kirill Serebrennikov. Thomas Monica est attiré par les grandes étendues, mêle chanson et scansion chaloupée comme sur le premier titre de son disque Le paradoxe de l’Utah produit par Ian Caple (Bashung, Higelin, Tricky, Tindersticks entre autres) et masterisé par Alex Gopher (Phoenix, Daft Punk, -M-, Lomepal). On attend donc – vraiment – la suite.

Thomas Monica – Faux Rêveur

Le paradoxe de l’Utah de Thomas Monica sortira le 19 avril chez Bigwax distribution. Plus d’informations : www.thomasmonica.com

Thomas Monica - Le Paradoxe de l’Utah

Tracklist : Thomas Monica - Le Paradoxe De L'Utah
  1. Des Ponts Et Des Péninsule
  2. Aux Entrelacs
  3. Faux Rêveur
  4. Les Ours Polaires
  5. Le Paradoxe De L'Utah
  6. Round
  7. Whales Song
  8. Les Esquimaux
  9. Japanese Theory

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Laura Veirs

Vidéo : Laura Veirs – Turquoise Walls

Vous ne connaissez pas Laura Veirs ? Elle sort pourtant son onzième album (!), My Echo le 23 octobre chez Bella Union / Pias avec la participation de Jim James, Bill Frisell, Karl Blau, Matt Ward et d’autres.
Mottron @Heart and Guts

L’intrusion de Mottron

Mottron n’est pas carré, il ne rentre pas dans les cases de la pop policée à la française. Il s’apprête à sortir son premier album, Giants le 30 octobre chez Pias Le Label.
Lomelda-Hannah © Tonje-Thilesen

Her name is Hannah !

Lomelda fait des merveilles de chansons. On avait beaucoup aimé M for Empathy l’an dernier, Hannah Read revient déjà avec Hannah, une collection de chansons bouleversantes.
Baron.e - Danser dans le noir

Vidéo : Baron.e – Danser dans le noir

Baron.e que l’on avait découvert avec Un verre d’ego était aux Inouis du Printemps de Bourges hier. Danser dans le noir est un nouvel extrait de leur EP, Jeunesse Dorée.
Eels © Fabrice Buffart

The Eels are alright ?

Eels annonce la sortie de son nouvel album, Earth to Dora le 30 octobre avec un nouveau titre, Are We Alright Again.

Plus dans Découvertes

Mottron @Heart and Guts

L’intrusion de Mottron

Mottron n’est pas carré, il ne rentre pas dans les cases de la pop policée à la française. Il s’apprête à sortir son premier album, Giants le 30 octobre chez Pias Le Label.
Lomelda-Hannah © Tonje-Thilesen

Her name is Hannah !

Lomelda fait des merveilles de chansons. On avait beaucoup aimé M for Empathy l’an dernier, Hannah Read revient déjà avec Hannah, une collection de chansons bouleversantes.

Solaire Solaris Great Confusion

Accompagné par Elise Humbert au violoncelle, Yves Béraud à l’accordéon, Aurel Troesch aux guitares, Jérôme Spieldenner à la batterie, Foes Von Ameisedorf à la basse et Jacques Speyser aux chœurs, Stephan Nieser aka Solaris Great Confusion signe le disque le plus élégant de cette rentrée 2020.
Lucidvox

We Are Lucidvox !

Lucidvox est un quatuor moscovite qui mêle des riffs à la Kalachnikov à des chœurs puissants. Leur nouvel album, We Are sort sur le label Glitterbeat le 23 octobre.
Jonathan Personne © Dominic Berthiaume

Son nom est Personne

Jonathan Personne s’échappe de son Corridor pour son deuxième album, Disparitions à paraître le le 28 août 2020 chez Michel Records.
Dana Gavanski © Marija Strajnic

Le tribut de Dana

Canadienne aux origines serbes, Dana Gavanski parle au vent et reprend Tim Hardin. Hier étant parti, elle revient déjà après son premier album cette année avec un nouvel EP de reprises, Wind Songs chez Full Time Hobby.