J-nklMkMq-Q

Nouveau départ pour Stan Mathis avec un titre, Déformés qui annonce un EP au printemps.

Dans Hiroshima mon amour, Duras assène « Tu me tues. Tu me fais du bien. J’ai le temps. Je t’en prie. Dévore-moi. Déforme-moi jusqu’à la laideur » ce qui deviendra une des plus belles scènes du cinéma français. Il s’agit aussi de déformation pour Stan Mathis dans ce premier titre au clip kaleidoscopé qui évoque une résilience qui nous touche tous. Ces jeux de mains ici ne sont pas des jeux de vilains, plutôt une introspection douloureuse.