Brillante Briard

Laure Briard(c) Annabelle Fadat
Louis 21/01/2019

Il fait froid et le 21 janvier est la journée la plus déprimante de l’année. Déprimante vous dîtes ? Du tout car nous avons le meilleur remède à la morosité ambiante. Cette décharge de vitamines s’appelle Laure Briard. Ecouter ses chansons et vous oublierez votre déprime en dansant le cha-cha-cha comme personne.

On pensera peut-être à Françoise Hardy et aux garçons des sixties et on plongera volontiers dans le grand bain avec la musique de Laure.

Comment est né ce nouvel album ? Il y a eu un élément déclencheur ?

Laure Briard : Il est né tout naturellement. J’écris des textes assez régulièrement du coup je pense qu’il y a eu une accumulation dans mon carnet et je me suis dit allez, allons-y ! Pas vraiment d’élément déclencheur mais une continuité qui fait sens. Je fais les choses de manière spontanée il n’y a pas de calcul ou de plan. Ça se fait ou ça se fait pas. Après, j’ai la chance d’être très bien entourée. Ce qui permet une certaine dynamique.

Laure Briard – Marin Solitaire

Toutes tes chansons sont co-écrites. Pourquoi n’écris-tu pas seule ? Attention, ce n’est absolument pas un reproche !

Voilà on y vient ! Comme je le disais je suis bien entourée. Depuis mon premier album j’ai pris pour habitude ou plutôt je vois ça comme un rituel, je travaille avec mes ami(e)s musicien(ne)s et/ou les personnes que j’admire. Dans mon processus d’écriture de textes je suis seule c’est très personnel , mais j’aime l’idée de mixer des éléments de moi-même et de ces autres individus. C’est pourquoi j’aime l’idée que mes textes soient mis en musique par quelqu’un d’autre. Parfois je donne des indications ou des références ou parfois c’est la surprise. Et inversement sur cet album pour la première fois j’ai composé sur un texte qu’on m’a offert. J’aime l’idée d’un travail d’équipe je trouve que c’est super enrichissant. C’est ce dont j’ai envie pour le moment. Ca ne m’empêche pas d’écrire et de composer le tout (sur Idéal et Kooky Sun par exemple). Peut-être qu’à terme je changerai d’avis…

Quelle est l’histoire de Changer d’Avis ? Cette chanson est d’une classe folle !

Merci ! Le texte part d’un problème commun à pas mal de personnes je pense : l’indécision. J’ai donné ce texte à mon ami musicien (qui est aussi mon bassiste) Thomas Pradier en lui disant que c’était free. Et il m’a pondu en 24 heures je crois une instru très perchée avec ce petit gimmick à la guitare qui est super efficace et que j’ai de suite adorée. Lors de l’enregistrement avec l’équipe on a senti direct le potentiel psyché sur le final. Ce jour-là au studio il y avait Kim Giani un pote musicien qui fait parti de la team Midnight Special Records, qui avait amené sa flûte. Je voulais absolument de la flûte sur un morceau, celui-ci s’y prêtait parfaitement bien. On a fait durer le tout. Et on a ajouté tous les mecs en chœur sur les refrains ce qui donne une certaine dimension. Et en plus on a bien rigolé !

Laure Briard – Kooky Sun

Ce disque a été enregistré « dans la douleur d’une pneumonie ». Tu peux m’en dire plus ?

J’ai été malade pendant deux mois à peu près fin 2017. L’enregistrement tombait quasi en plein milieu. Mon docteur m’avait fortement déconseillé de le faire mais il était hors de question d’annuler… J’ai eu plus exactement une pneumopathie. C’est assez intense et douloureux. Je me demande encore comment j’ai fait pour enregistrer. Mais bon j’ai fini aux urgences de Provins le dernier jour. Sacrée expérience !

Pourquoi avoir choisi Jake Aron pour produire ce disque ?

Il avait contacté mon label quelques mois auparavant car il adorait les artistes du « catalogue ». Il a envoyé un super message à Victor (Peynichou de Midnight) et ça nous a donné envie de le rencontrer. On a écouté son travail, on a été séduit. Un peu plus tard, il était de passage à Paris et moi aussi du coup on s’est retrouvés tous ensemble pour un dîner et il y a eu un super feeling. On a discuté pendant super longtemps il nous a parlé de son travail de sa vision des choses et il y a eu une sorte de connexion. Puis l’idée de se retrouver dans son studio à New-York semblait assez merveilleuse, un peu folle. Et on l’a fait. J’en suis très heureuse. Jake est un mec super !

TOP 10 Laure Briard

  1. Ton disque préféré de 2018 ?
  2. Je suis une île de Halo Maud et l’EP de Sarah Maison.

  3. Le disque que tu attends le plus en 2019 ?
  4. Celui de Norma.

  5. Le refrain ultime ?
  6. Veronique Sanson dans Le Maudit
    « Tu es prisonnier de ton secret,
    Mais ta douleur efface ta faute,
    Mais ta douleur efface ta faute,
    Mais ta douleur efface ta faute »

  7. Ton plaisir coupable en musique ?
  8. Ecouter Tarkan « kiss kiss » parfois quand je fais ma marche rapide au parc.

  9. Le meilleur endroit sur terre pour faire un concert ?
  10. Sur une plage de Salvador De Bahia.

  11. Le meilleur endroit sur terre pour voir un concert ?
  12. Le désert du Sahara Algérien.

  13. Un écrivain qui aurait dû enregistrer un disque ?
  14. Edgar Poe.

  15. Un musicien qui aurait dû écrire un livre ?
  16. Ibrahim ag Alhabib le chanteur de Tinariwen.

  17. Ta chanson préférée de Françoise Hardy ?
  18. Voilà.

  19. Ton album préféré des Stones ?
  20. Aftermath (je ne suis pas une spécialiste je suis plutôt Beatles).

Un peu plus d’amour s’il vous plaît de Laure Briard sera disponible le 1er février 2019 chez Midnight Special records.

Un peu d'amour s'il vous plaît - Laure briard

Tracklist : Laure Briard - Un peu plus d'amour s'il vous plaît
  1. Marin solitaire
  2. Idéal
  3. Wander / Wonder
  4. Love Across the Sea
  5. Changer d'avis
  6. Kooky Sun
  7. J'oublie
  8. Someone
  9. Energie
  10. Un peu plus d'amour s'il vous plaît

Pouet? Tsoin. Évidemment.

Un avis, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


A lire dans “Découvertes

[BBmix 2019] Faites une cure de Carla dal Forno

Carla dal Forno, musicienne australienne installée à Berlin, avait publié en 2017 You Know What It’s Like, un premier disque hautement recommandable. Désormais établie à Londres, elle revient avec Look Up Sharp, un album qui va réchauffer le cœur glacé des fans de The Cure.

Josienne Clarke

Avis de tempête : Josienne Clarke

Josienne Clarke entre dans votre vie en quelques secondes. Avec If I Didn’t Mind, le premier extrait d’In All Weather, on reste hypnotisé par cette douce ligne mélodique et par cette voix qui agit comme une déflagration. Et on se dit que la musique de Clarke ne va plus nous quitter.

Yo Yolande Bashing !

Rencontre improbable entre Alain Bashung et Yolande Moreau des Deschiens (pour le nom), fusion impromptue de Thiefaine et de Stromae, Yolande Bashing devrait révolutionner votre quotidien avec son premier album, le bien nommé Yolande et l’amour.

Jî Drû

Mâgnîfîque Jî Drû

Jî Drû s’apprête donc à passer en pleine lumière avec Western, son premier album solo. Producteur, arrangeur et membre de Push up! et Jî Mob, Jî Drû a déjà un CV bien étoffé. Il va lui rajouter une ligne le 18 octobre 2019 avec Western.

Lyssalane

Les rires et les larmes de LYSSALANE

En France, on a le choix… Si on aime le rock et avoir un mur de son en face de soi, on écoute Lysistrata. Si on aime le folk et les voix envoûtantes, on écoute les Lyssalane.

Faire ami-ami avec Special Friend

Découvrir les Special Friend à la fin d’une journée, c’est finir en beauté cette journée si celle-ci était cool. Et c’est se consoler avec leurs morceaux si la journée a été pourrie. Ecouter Before, c’est l’assurance de croiser les ombres de Stephen McRobbie et des Yo La Tengo… Ecouter Low Tide, c’est retrouver une présence…

Chuck The Handyman

Checke CHUCK the Handyman !

Mais pourquoi est-il si productif ? Car il est très doué. Après Dégage, après Amour Formica, Erwan Choquenet se lance en solo et publie un premier titre salvateur.

Pinky Pinky punchy punchy !

Papillons dans le coeur et oiseaux dans la tête avec le trio féminin caliornien Pinky Pinky !

Studio Electrophonique

En studio avec Studio Electrophonique

Premier EP, premier coup de maître. Très discrètement, Studio Electrophonique vient de renouveler la recette du slowcore en y injectant bien astucieusement une philosophie pop anglaise.

Corridor

Corridor sort du placard

Le label historique de Seattle se met enfin au français avec Corridor, un groupe de Montréal

Tropical Fuck Storm

Tempête de cerveau avec TFS

Oubliez Ayers Rock, Nick Cave ou les mignons Parcels ou autres Tame Impala. L’Australie qui a quelque chose à dire se nomme TFS pour Tropical Fuck Storm et leur nom ne ment pas sur la marchandise : une musique atrabilaire qui vous prend aux tripes par son désespoir lucide, son anti-hédonisme, son no future 3.0.

V’la Hval !

Revoilà Jenny Hval ! En 2016, vous êtes peut-être passé à côté de Blood Bitch, son sixième album solo qui a été formidablement accueilli par la presse et les gens de bon goût. Elle revient à la rentrée avec The Practice of Love, un album (faussement) pop.

La grande évasion des Raptor !

Il n’y a pas que Banksy et le trip hop à Bristol ! Les Raptor viennent de sortir leur premier disque, Escapism enregistré à l’ancienne aux studios Bink Bonk et produit par Mat Sampson (Turbowolf, Kasabian).

Carriers

Carriers devrait faire carrière

Pilier de la scène de Cincinnati, Curt Kiser a monté le projet Carriers et arrive avec un premier album qui s’annonce comme un coup de maître.

LIFE

LIFE (is good)

On n’avait pas entendu parler de la ville de Hull (Yorkshire) depuis… Les Housemartins ? Le groupe Life, qui accompagne Idles sur leur tournée, devrait replacer cette ville sur la carte du rock avec leur album A Picture Of Good Health.

La musique très adroite de Gauche

Il n’y a pas que Fugazi à Washington D.C. ! Il y aussi Gauche qui s’apprête un sortir un joli disque chez Merge Records.

La chevauchée pop de The Soft Cavalry

Rachel Goswell n’a aucun défaut. Il y avait d’abord Slowdive et sa réapparition (impeccable) sur scène et dans les bacs des disquaires. Il y avait aussi Mojave 3, merveilleux trait d’union entre les années 90 et les années 2000. Et il y avait Waves Are Universal, son disque solo de 2004. Désormais, il y aura…

A ne pas rater dans Découvertes !