Catégories
Découvertes

Julien Bouchard ou la boulimie pop

©Jean Elliot Senior

Du 18 au 23 avril 2017 se tiendront Les iNOUïS du printemps de Bourges. Trente-trois artistes tenteront de remporter le premier sésame qui leur permettra d’acquérir plus de visibilité grâce à leur participation future à la tournée des iNOUïs. Julien Bouchard participera à ce concours et pourrait bien le remporter car son disque est bluffant pour ne pas dire inouï !

Pour un premier disque, c’est franchement réussi. Songs from La Chambre démontre que Julien Bouchard sait écrire des chansons et sait émouvoir de manière diverse. Il vous faudra quelques jours pour écouter le disque dans son intégralité. En effet, il y a de fortes chances que vous appuyez sur la touche ‘repeat’ après avoir écouté une première fois l’inaugural 100 Regrets qui s’écoute 100 fois sans aucun regret.

Comment as-tu rencontré le label Hot Puma Records ?

Julien Bouchard : Le boss de Hot Puma est un ami de longue date. Il fait parti d’un autre label, Anoraksupersport sur lequel se trouvait mon projet antérieur -(The) Silent Days-. Lorsque j’ai décidé de faire un disque et de me lancer sous mon nom, il m’a proposé de venir sur Hot puma .

Tu as enregistré ce disque chez toi dans un studio que tu qualifies de « rudimentaire ». Qu’entends-tu par ce mot ?

Julien Bouchard : Ça n’était pas vraiment un studio mais plutôt un grand appart’. Je n’avais presque rien : un ordi, un micro, des guitares, un clavier et quelques éléments de batterie. J’ai presque tout fait avec le même micro. C’était une configuration ultra simple. J’ai quand même fait des prises batterie dans un vrai studio à Paris avec Elliot Burke.

Ce disque a été enregistré uniquement dans l’appartement que tu occupais. Combien de temps cela t’a pris ?

Julien Bouchard : C était un processus de création et d’enregistrement simultané sur presque une année, j’écrivais et j’enregistrais ce qui me plaisait directement,sous forme de démo dans un premier temps que j’approfondissais selon l’envie de mettre la chanson sur le disque ou pas. J’ai pris mon temps,j’ai essayé des choses. Mon objectif était de ne pas me stresser et de livrer un album qui me plaisait surtout à moi.

Tu dis avoir écrit pas mal de chansons… Comment as-tu fait ta sélection quant aux chansons de l’album ?

Julien Bouchard : J’avais presque une trentaine de chansons plus ou moins abouties. J’ai choisi naturellement celles que je préférais sachant que je souhaitais mêler cohérence et diversité. J’aime bien l’évolution que prend le disque quand tu l’écoutes d une traite. Je pense que le voyage entre les différents univers et plutôt réussi. Les chansons en français sont venues se greffer presque au dernier moment. C’est un peu la part d’urgence et de lâcher prise de l’album.

Des personnes sont venues chanter sur certaines chansons… Elles t’ont aidé d’une autre manière ?

Julien Bouchard : Tous les gens qui ont participé et tous les gens qui m’entourent jouent un rôle dans ma musique. Mes amis et ma famille m’aident beaucoup et ce sur plusieurs tableaux. Ils le font tous de différentes manières ; je me la joue solitaire mais je ne suis rien sans eux, j’ai la chance d’être bien entouré.

Qui joue sur cet album ? Uniquement toi ?

Julien Bouchard : Je joue la plupart des instruments exceptées les batteries et les percussions qui sont jouées par Vincent Loisy et Sergio Taronna ; j’ai quand même joué la batterie de party freaks. D’autres font quelques interventions, Eddy la gooyatsh au piano sur handguns ; Forteens, Ottavia Simonin, Laeticia Cupillard et ma fille font des chœurs sur quelques chansons.

Quelle est l’histoire de la pochette de ton disque ?

Julien Bouchard : C’est un dessin de l’artiste japonaise Emi Uda dont j’apprécie énormément le travail. Je lui ai demandé de me représenter, c’était la seule indication. Pour moi cette pochette colle à la perfection à ce qu’il y a dans le disque. C’est fourni, dense… Un genre de jungle qui représenterait le foutoir qu’il pouvait y avoir dans mon appartement, et le côté naturel de ce qu’il en ressort.

100 Regrets est la première chanson de l’album, le single… Quelle est l’histoire de cette chanson qui semble occuper une place privilégiée dans ton répertoire ?

Julien Bouchard : C’est la première chanson du disque mais une des dernières écrites et enregistrées, elle a chamboulé la vision que j’avais du disque. Une fois terminée, c’était la seule en Français, je me suis rendu compte que je devais en mettre d’autres, qu’l y avait quelque chose à faire, alors j’ai changé quelques textes et l’inspiration est venue très facilement pour d’autres chansons comme Si loin de toi ou Prendre le temps. Je pense que je vais privilégier ma langue maternelle sur le prochain disque, 100 regrets m’a totalement débloqué sur l’écriture des textes en français et ce presque au dernier moment.

Julien Bouchard – 100 Regrets

Et quelle est l’histoire de Colour of The Sound ?

Julien Bouchard : L’histoire d’une rupture, on a écrit cette chanson ensemble avec Ottavia (Simonin) qui joue du clavier avec moi sur scène, elle figure aussi sur mon premier ep, j ai décidé de la remettre sur l’album car elle est un peu spéciale pour moi, si tu arrives à comprendre les paroles malgré mon accent anglais assez aléatoire, tu peux t’en approprier le sens.

Quels sont tes projets pour les mois qui arrivent ? Des concerts ?

Julien Bouchard : Des concerts arrivent petit à petit, j’aimerais bien tourner et défendre ce disque en live le plus possible évidemment… Je viens d’être sélectionné pour aller jouer au Printemps de Bourges dans le cadre des iNOUïs, c’est vraiment chouette ! Je commence à enregistrer des chansons pour un prochain album, je vais collaborer sur quelques projets de potes et poursuivre ma vie tranquillement.

TOP 5

1) Ton disque préféré de 2016 ?

Julien Bouchard : Il y en a beaucoup, un préféré c’est compliqué . J’ai vraiment bien aimé Singing Saw de Kevin Morby (Pour ne pas dire The party d’Andy Shauf).

Le disque que tu attends le plus ?

Julien Bouchard : Je n’en sais rien du tout, mon écoute et l’attente que j’ai des disques ont un peu changé ces dernières années. C’est aussi dû à la multitude de bons albums et de super artistes qui sortent tous les jours. Il y a tellement de trucs intéressants tout le temps, partout…

Le refrain ultime ?

Julien Bouchard : Il y a beaucoup de refrains ultimes qui me scotchent au sol ! Ça dépend des jours… Le refrain d’un groupe « actuel » qui m’a vraiment tué ces dernières années c’est sur Overwhelmed with pride d’Avi Buffalo.

Le disque qui va forcément te décevoir ?

Julien Bouchard : J’aime Dinosaur Jr depuis très jeune mais j’avoue que je n’écoute pas les derniers albums, car pour moi, ils font exactement le même disque à chaque nouvelle sortie. Je ne dis pas ça comme une vérité. C’est juste mon ressenti donc logiquement le prochain album pourrait bien me décevoir…

Ta bande originale de film préférée ?

Julien Bouchard : Donnie Darko.

Julien Bouchard - Songs from La Chambre

Songs from La Chambre de Julien Bouchard est disponible via Hot Puma Records / Differ-ant.

Julien Bouchard sera en concert le 21 avril 2017 aux iNOUïs du Printemps de Bourges.

Julien Bouchard - Songs from La Chambre

Tracklist : Julien Bouchard - Songs from La Chambre
  1. 100 regrets
  2. Stolen love
  3. Handguns
  4. Always
  5. Si loin de toi
  6. Color of the sound
  7. Fear
  8. Blind kids at the stadium
  9. Hungry men
  10. Party freak
  11. Prendre le temps

Pouet? Tsoin. Évidemment.
Vous avez aimé ? Partagez :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2009 - 2021 : 31 M de vues sur note chaine YouTube !

Merci aux artistes et labels qui nous ont fait confiance !

Avec : Mariama, Sayem, St Augustine, Ornette, The Dodoz, Dominique A, Lisa Hannigan, Nadeah, Hocus Pocus, BabX, Absynth Minded, Diane Birch, 3 Minutes Sur Mer, Applause, Jon And Jen, Anita Drake, Mademoiselle K, Richard Walters, Brune, Chew Lips, Emily Loizeau, Julia Stone, Sarah Blasko, Marie-Flore, MLCD (My Little Cheap Dictaphone), Hey Hey My My, AaRON, Foreign Beggars, Skip The Use, Hyphen Hyphen, Curry And Coco, Lilly Wood And The Prick, Rivkah, Kid Bombardos, You, Sharleen Spiteri , Thos Henley, Élodie Frégé, Caro Emerald, Viva And The Diva, Sly Johnson, Belleruche, Skip The Use, Ben Mazue, The Dø, Twin Twin, Marie-Pierre Arthur, Chris Garneau, Angus And Julia Stone

↪ Toutes les SK Sessions

↪ Abonnez-vous à notre chaine YouTube!

Cela pourrait vous intéresser

Inouis-2020

Inouïs iNOUïS !

Les iNOUïS du Printemps de Bourges, dispositif national de repérage et de sélection de nouveaux talents artistiques s’appuyant sur 28 antennes territoriales françaises et francophones permet chaque année les artistes de demain. Les iNOUïS 2020 ce sont 34 groupes ou artistes à découvrir au 22 d’Auron au Printemps de Bourges du 21 au 26 avril.
Les iNOUïS 2016 - INSCRIPTIONS

iNOUïS 2016, engagez-vous !

Et c’est parti pour Les iNOUïS 2016 du Printemps de Bourges Crédit Mutuel qui permet aux artistes et groupes non signés d’avoir une exposition médiatique pour être découvert par le plus grand nombre par la suite.

Plus dans Découvertes

Mick Strauss

Tous avec Mick Strauss !

Mick Strauss aka Arthur B. Gillette, guitariste de Moriarty dans le civil, débarque sans prévenir et réussit rendre le sourire aux fans de Lou Reed et de Spiritualized.
ENOLEVRAI

Vidéo : ENOLEVRAI – Répondeur

Les affres de l’adolescence. Ce questionnement sur l’autre que l’on découvre et dont on se sait pas encore que cela sera celui d’une vie.

On se dépêche d’écouter Hurry

Alliant les guitares Guided By Voices à l’élégance des Nada Surf, les Hurry débarquent sans prévenir dans notre quotidien et l’embellisse dangereusement.
the_haunted_youth

Flamands hantés !

Oubliez la Mersey ou l’accent cockney, le vent nouveau vient (encore) de Belgique avec The Haunted Youth qui va obséder très prochainement tous les programmateurs et qui affirme : « The Haunted Youth is there for you and is here to stay. »
Female Species

Espèces en voie de réapparition

Le soleil faisant défaut ce week-end, on vous fait une piqure de rappel de pop californienne des sixties avec une compilation des Female Species, un groupe qui aurait du… mais qu’a pas pu. Ces histoires d’amour perdues sont pourtant toujours d’actualité.
Mula by Nancy Siderola

Nous sommes Colombiens

De la résilience. Cela fait des jours, des mois, des années, des décades que le peuple colombien tente de surmonter les chocs traumatiques dus à La Violencia d’hier à aujourd’hui. Et le monde se tait.